Delta Air Lines suspend le New York – Nice cet hiver

air-journal_Delta-767 new

La compagnie aérienne Delta Air Lines a suspendu jusqu’au printemps sa liaison entre New York et Nice, tandis que plusieurs routes vers Paris verront leurs fréquences diminuées. Son premier Airbus A321 « américain » a décollé.

Alors qu’elle venait de célébrer le 25e anniversaire de sa présence à Nice, la compagnie américaine a suspendu le 13 novembre 2016 reliant sa base à New York-JFK et l’aéroport de Nice-Côte d’Azur. Cette route était proposée à raisons de cinq rotations hebdomadaires depuis le début de la saison hivernale, et opérée toute l’année depuis l’année dernière. Mais alors que la route affichait « 75% de taux d’occupation » jusqu’en juin dernier, elle n’a apparemment pas résisté à la baisse de la demande suite à l’attentat du 14 juillet. Selon la directrice commerciale de Delta Air Lines en France Béatrice de Rotalier, interrogée par La Quotidienne, « depuis août, la fréquentation de la ligne a progressivement chuté de 4 % à 20 % en octobre ». Outre les attentats à Nice mais aussi à Paris, elle cite parmi les facteurs négatifs aux voyages des Américains (70% du trafic entre New York et la Côte d’Azur) l’élection présidentielle qui les a poussés à rester chez eux, « l’incertitude suite au Brexit ou l’annulation d’évènements et congrès sur la Côte d’Azur ». Mais aussi la nouvelle concurrence des compagnies low cost sur le secteur transatlantique.

La reprise des vols directs vers Nice est prévue le 6 avril 2017, au début de la saison printemps-été ; en attendant, les vols de la compagnie de l’alliance SkyTeam entre la Côte d’Azur et New York sont désormais opérés via Paris ou Amsterdam, hubs de ses partenaires de coentreprise Air France et KLM.

La dirigeante ajoute que l’aéroport de Paris-CDG subit également une baisse des fréquences cet hiver, par exemple au départ de Chicago, Salt Lake City, Cincinnati ou Seattle avec réduction « de sept à cinq voire quatre vols par semaine ».

On retiendra aussi que le premier Airbus A321 assemblé à Mobile en Alabama pour Delta Air Lines a effectué son vol inaugural le 12 novembre dernier ; son entrée en service à Atlanta-Hartsfield Jackson est prévue dans les prochaines semaines. La compagnie a mis en service 13 des 82 exemplaires commandés, configurés avec 20 places en Première, 29 en Premium et 143 en Economie.

air-journal_delta-a321-mobile-1er-vol

http://www.air-journal.fr/2016-11-18-delta-air-lines-suspend-le-new-york-nice-cet-hiver-5172754.html

Commentaire(s)

  1. Un Voyageur

    Je verse une petite larme pour Eric

    • Il est vrai que tu voyages peu, ainsi qu’en témoignent tes commentaires.

      J’avais emprunté cette ligne en février dernier pour aller au Nicaragua. À l’aller, chaque passager en classe éco disposait d’une rangée complète (7 sièges) pour lui seul. Pratiique et confortable pour le client, certes, qui bénéficie ainsi d’un hublot de chaque côté du 767-400, et d’une couchette au milieu. Mais on peut concevoir aisément qu’un tel taux de remplissage ne devait pas enthousiasmer les financiers de la compagnie. Une décision de suspension saisonnière pas vraiment surprenante.

  2. Ceci ne fait qu’etayer ce que j’écrivais le 14oct, jugeant que IST et JFK étaient les deux destinations qui allaient le plus souffrir dans les mois qui viennent. Les années précédentes, la ligne ne fermait qu’au creux de l’hiver, cette année c’est toute la saison IATA. Reste à voir combien de fréquences seront mises en place en avril prochain. Il serait peut-être temps de voir arriver l’A321LR pour ce genre de lignes.

    • Anto95

      JFK ne souffrira pas. Les français vont continuer de s’y ruer.

      Ce qui va morfler c’est les lignes avec plus d’américains que de français, plutôt pour le tourisme que le business, depuis des villes comme Mineapolis, Salt Lake City, etc… enfin je pense

  3. C’est un signe de plus que le marché des touristes américains en France s’effondre en ce moment

  4. Sage décision de Delta vu la baisse du traffic . La France est dans une mauvaise passe concernant le tourisme et le transport aérien , il serait temps de construire un vrai plan d’action qui implique une baisse des taxes pour favoriser ce secteur vital pour notre économie.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter