Grève de pilotes chez Lufthansa, de PNC chez Eurowings

air-journal_lufthansa-pilotes-a380

Le syndicat de pilotes Vereinigung Cockpit (VC) a appelé à une grève de 24 heures mercredi dans la compagnie aérienne Lufthansa, des annulations de vol étant à prévoir sur les lignes intérieures et régionales comme sur le long-courrier. Les PNC et le personnel au sol de la filiale low cost Eurowings arrêtent le travail dès aujourd’hui à Düsseldorf et Hambourg.

Le syndicat représentant quelque 5400 pilotes de la compagnie nationale allemande a mis ses menaces de la semaine dernière à exécution : il a appelé à un arrêt de travail le mercredi 23 novembre 2016 de 0h01 à 23h59. Lufthansa diffusera en milieu de journée le détail des vols annulés, mais prévient que l’ensemble de son réseau sera affecté ; elle expliquait hier soir « travailler sur un programme de vol spécial », et renforcera son centre d’appels, les mesures commerciales habituelles devant être mises en place. Les filiales du groupe Austrian Airlines, Brussels Airlines, Swiss et les low cost Germanwings et Eurowings ne sont pas concernés par ce mouvement. Selon VC, les pilotes n’ont bénéficié d’aucune augmentation de salaire depuis cinq ans, un gel étant appliqué par la direction ; il réclame une augmentation de 3,66% en moyenne par an pour les pilotes de la compagnie, soulignant le bénéfice supérieur à 5 milliards d’euros dégagé par le groupe ces cinq dernières années.

Lufthansa avait proposé de nouveau la semaine dernière une médiation, rappelant sa dernière proposition aux pilotes des trois compagnies : une hausse de salaire de 2,5%. Dans un communiqué publié lundi soir, elle déclare que cet appel à la grève « n’est pas la bonne façon de faire ». Et elle accuse de nouveau VC de ne « pas remplir ses obligations de partenaire social » en refusant systématiquement le recours à un médiateur, et en préférant « une grève qui affectera les passagers comme les collègues ». Le conflit entre les pilotes et la compagnie de Star Alliance a déjà entrainé une quinzaine de grèves depuis quatre ans, la dernière en septembre 2015, avec des centaines d’annulations de vol à la clé – et des centaines de milliers de passagers affectés ; ces grèves lui avaient coûté 242 millions d’euros en 2014. Lufthansa a déjà signé des accords avec les syndicats de PNC et du personnel au sol, dans le cadre de son plan de réduction des coûts.

Le groupe fait face à une autre grève dès aujourd’hui : le syndicat Verdi a appelé les hôtesses de l’air et stewards ainsi que le personnel au sol de la low cost Eurowings à cesser le travail de 5h00 à 20h00, uniquement dans les aéroports de Düsseldorf et Hambourg. Les vols long-courriers ne sont pas affectés, tout comme ceux opérés par Germanwings, SunExpress « et d’autres compagnies partenaires » ; les mesures commerciales de rigueur sont proposées. Parmi les 62 vols annulés, on retiendra trois rotations entre Düsseldorf et Lyon, Bâle-Mulhouse et Genève. Le syndicat réclame lui aussi des augmentations de salaire ainsi qu’une renégociation de la convention collective ; mais Eurowings l’accuse de jouer la surenchère face au syndicat concurrent UFO, un porte-parole trouvant « inacceptable que les rivalités internes entre syndicats pèsent sur nos clients ».

http://www.air-journal.fr/2016-11-22-greve-de-pilotes-chez-lufthansa-de-pnc-chez-eurowings-5172981.html

Commentaire(s)

  1. Pour informations : Cette grève de mauvaises volontés ne remettra pas en cause la tenu du Sommet de la Francophonie. Pas de panique ! Les opposants à la langue française et au président Rajaonarimampianina ont beau tenter le tout pour le tout, cela ne FONCTIONNERA PAS !

    – Aucune perturbation dans la sous-région n’est prévue à ce jour du fait de ce mouvement social à connotation polémiques !

    > Seconde information : des amis, fans et suiveurs m’ont informé du piratage de mon compte sur AirJournal ! C’est malheureux, mais j’y étais préparé ! Donc, les derniers messages trompeurs, n’étaient que des copier/coller de mes textes anciens.

  2. Normal. Lufthansa tient à préserver sa place de championne d’Europe toutes catégories du nombre de journées de grève. Quand on détient un record, on le défend.

    • A330-200

      Avec af elle a trouvé un excellent challenger!la conserver sera dur!

      Peut être que Lh a le plus grand nombre de jours de grève , Af remporte le duel sur les conséquence financière de ces dernières ( Lh ne fait pas grève pendant les vacances ou le grand week end).

  3. En attendant, même avec les grèves à répétition, Lufthansa engendre de gros bénéfice. C’est pas le cas de tout le monde en Europe

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter