Une cargaison de téléphones portables a pris feu sur le tarmac de l’aéroport de Hong Kong, avant le départ d’un vol vers Bangkok. Personne n’a été blessé dans l’incident.

Peu après 5 heures du matin le 11 avril 2021, les pompiers de l’aéroport de Hong Kong-Chek Lap Kok on été appelés en raison d’un incendie parti de chariots transportant des marchandises. Il leur a fallu environ 40 minutes pour éteindre le sinistre qui s’était propagé à plusieurs chariots. Les réseaux sociaux ont montré des images de téléphones portables chinois de marque Vivo calcinés (certains emballages indiquant qu’il s’agissait du modèle Y-20), éparpillés sur le tarmac. Personne n’a été blessé dans l’incident, et le gestionnaire de l’aéroport HKIA a déclaré que les opérations n’avaient pas été affectées.

La compagnie aérienne Hong Kong Airlines, qui devait embarquer cette cargaison vers l’aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi pour le compte de sa filiale cargo Hong Kong Air Cargo, a déclaré dans The Standard qu’elle participera bien sûr à l’enquête, ajoutant que « le maintien des activités de la société et la sécurité des expéditions de fret » était sa priorité.

L’Airbus A330-200F opérant le vol RH331 s’est posé avec une heure de retard dans la capitale de Thaïlande, sans sa cargaison de téléphones. 

Rappelons que depuis 2017, suite à de nombreux incidents sur des téléphones portables prenant feu, les régulateurs interdisent le transport en soute sur des vols passagers d’instruments électroniques contenant des batteries au lithium.

Smartphones en feu : imaginez si ça se passait en soute (vidéo) 1 Air Journal

©FAA