Sécurité des aéroports : nouvelles mesures en vue

Le renforcement du plan Vigipirate dans les aéroports français se traduira dès le mois de mars par des contrôles accrus des bagages cabines, le registre des passagers devant lui être mis en place à la rentrée.

Les attentas terroristes de janvier ont conduit au relèvement du plan Vigipirate au niveau Alerte attentats, mais les aéroports n’avaient jusque-là pas fait l’objet de nouvelles mesures puisque bénéficiant déjà d’un niveau « très élevé », a expliqué Paul Schwach, adjoint au directeur général de l’aviation civile et directeur du transport aérien à la DGAC, lors d’une réunion du BAR France (Board of Airlines Representatives, représentant les compagnies aériennes hexagonales. Mais cela va changer, à commencer par les passagers qui « subiront » dès le 1er mars un renforcement du contrôle des bagages cabines : fouilles aléatoires, passage au détecteur d’explosif – une réponse à ce que l’Europe considère comme la principale menace pour le transport aérien, les explosifs improvisés. Cette mesure sera la seule à avoir un impact direct sur les voyageurs, qui devront s’attendre à des passages plus lents aux points de contrôles.

Autre mesure prévue, un renforcement de la sécurité dans les aéroports étrangers où la DGAC aura détecté « un niveau de sureté trop faible. C’est quelque chose de nouveau et d’assez délicat à mettre en œuvre du fait de l’extraterritorialité », souligne M. Schwach au Quotidien du Tourisme. Les plateformes africaines sont particulièrement visées, ajoute-il ; on pense par exemple aux ennuis récemment rencontrés par Air France à l’aéroport de Nouakchott.

Il faudra sans doute attendre septembre 2015 pour voir la mise en place effective d’un registre français des passagers, le fameux PNR (Passenger Name Record) déjà utilisé aux Etats-Unis mais dont l’efficacité fait débat – sans oublier son incompatibilité apparente avec la Charte européenne des droits fondamentaux. Le PNR recenserait 42 informations allant de l’adresse aux préférences alimentaires en passant par les détails des cartes de crédit, sur tous les passagers arrivant ou quittant l’Europe ; le tout serait conservé pendant 5 ans et accessible aux organismes luttant contre le terrorisme sur le continent. Rappelons que l’Union Européenne autorise déjà la communication de ces informations pour les vols vers les USA, le Canada et l’Australie ; 14 de ses membres auraient commencé à constituer un PNR au niveau national.

Le syndicat de pilotes SNPL France ALPA a déjà communiqué sa satisfaction sur les déclarations de la DGAC et la mise en place dans les aéroports de « mesures ciblées et adaptées permettant d’accroître et de renforcer le niveau de sûreté de nos avions en collaboration avec les compagnies aériennes ».

http://www.air-journal.fr/2015-01-29-securite-des-aeroports-nouvelles-mesures-en-vue-5134741.html

Commentaire(s)

  1. Harris

    Quelle parano !

  2. ketwi

    génial…

  3. Et encore un pas de plus vers Big Brother……. la fin de nos libertés individuelles s’approche a petit pas…..

    Quand a la satisaction du SNPL….. on en rit encore et toujours de la part de cette bande d’abrutis qui passent leurs temps a essayer de couler la boite de leur employeur. !!!! Qui’ils pilotent leurs zinc et qu’il la ferme, c’est tout ce qu’on leur demande.

  4. le bon prétexte put adp d’augmenter les taxes

  5. je suis pas nature parano mais heureusement qui sont là , en tant que passager ça me ferais chié de crever en allant en vacances et si je suis la compagnie : c’est chiant de voir son avion à 30 million dollars en bonne état avec un bon tôt de remplissage se faire péter a 35000 pied a cause d’un terroriste pas content d’un dessin ou d’une phrases dit par un journaliste

  6. Lido

    Et que penser du recrutement des « agents de sûreté » ?
    Il n’y a qu’à voir les problèmes rencontres dernièrement a Marseille (apologie du terrorisme) et l’an passé à Nice (discrimination raciale et ethnique contre les chrétiens français)….

    Je fais grâce de tous les soucis d’abus de pouvoir et de zèle excessif de ces mêmes personnes à l’encontre des passagers et des personnels se rendant sur les aéroports….

    C’est tout le problème de donner un tant soit peu de pouvoir à des personnes qui n’ont, pour la plupart, aucun diplôme.

  7. Ces mesures de sûreté sont malheureusement un mal nécessaire face à une poignée (croissante) de cinglés relevant de la psychiatrie. Après, face à la levée de bouclier de la part des défenseurs des droits de l’homme (trémolo dans la voix), je ne vois pas en quoi cela est gênant. Si on a rien à se reprocher, il n’y a aucun qu’un jour, quiconque accède à notre dossier. En tous cas, si je suis foncièrement attaché à la liberté de circulation et à mes droits individuels, savoir que quelque part, les gens qui voyagent avec moi sont « réglo », c’est rassurant…

  8. Baa baaa black sheep - 29 janvier 2015 à 10 h 30 min
    Baa baaa black sheep

    @Richiersa nous on aimerait que TOI tu retournes à l’école ….

  9. Ces mesures sont faites avant tout pour rassurer les passagers – et dissuader, un tout petit peu, quelques illuminés, qui auront toujours un coup d’avance… Quant au SNPL qui a peur de prendre l’avion, mdr !

  10. Lutte contre le chômage oblige!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum