Air Austral loue deux Boeing 777-300ER de plus

air-journal_Air Austral nouveau look 777

La compagnie aérienne Air Austral a signé avec Air Lease Corporation (ALC) un contrat de location pour deux Boeing 777-300ER neufs, qui rejoindront sa flotte à l’automne 2016, dans le cadre du renouvellement de la flotte Air Austral en remplacement des actuels F-OSYD et F-ONOU.

 Air Austral accueillera d’ici à fin 2016 deux nouveaux B777-300ER dans le cadre d’un contrat de « lease » d’une durée de 6 ans et demi. Ces derniers viendront remplacer les actuels F-OSYD et F-ONOU et proposeront de nouvelles cabines modernes  avec de nouveaux sièges dernière génération sur l’ensemble de ses trois classes de voyages : Loisirs, Confort et Club Austral. Dans le même temps, Air Austral procèdera au renouvellement complet de la cabine et des sièges du 3ème B777-300ER composant la flotte long courrier de la compagnie. Le B777-200LR est quant à lui remarketé pour une sortie de flotte d’ici à fin 2016.

La société de leasing californienne précise également que les deux Triple Sept font partie de son portfolio actuel, et se dit « ravie de participer au renouvellement de la flotte d’Air Austral », qui est son « client de longue date ».

Air Austral a déjà passé le mois dernier une commande ferme pour deux 787-8 Dreamliner, attendus en mai et octobre 2016. D’une capacité de 242 passagers et équipés bi-classes, ces appareils de nouvelle génération permettront à la compagnie « résolument tournée vers un objectif de rentabilité durable » de renforcer ses dessertes de et vers l’Océan Indien. Ces Dreamliner complèteront la flotte existante, et seront déployés notamment entre la Réunion et Mayotte ; ils doivent également apporter un complément à la desserte de La Réunion depuis Paris, mais aussi participer à la relance de la liaison directe Réunion – Bangkok. La compagnie proposera par ailleurs dès le mois de mai 2016 une nouvelle liaison directe entre Paris et Mayotte, à raison de 2 voire 3 rotations par semaine.

Rappelons qu’en décembre dernier, Air Austral avait dévoilé les plans d’évolution de sa flotte à l’horizon 2022, passant par l’acquisition de nouveaux avions pour le long-courrier. Les trois 777-300ER, « idéaux pour la desserte de Paris » selon le PDG Marie-Joseph Malé, étaient jugés trop gros pour la route abandonnée entre l’aéroport de Saint-Denis et Nouméa via Sydney (tandis que Bangkok est désormais desservie en 737-800 via Chennai) ; d’où le choix du Dreamliner. Une autre solution, désormais officiellement écartée, était de prendre des Airbus A350, d’autant que les discussions continuent avec l’avionneur européen suite à l’annulation de la commande de deux A380 ; en revanche les A330neo avaient été écartés en raison de leur date d’entrée en service trop tardive.

http://www.air-journal.fr/2015-03-20-air-austral-loue-deux-boeing-777-300er-de-plus-5141195.html

Commentaire(s)

  1. FlySSC
    Publié le 20 mars 2015

    C’est fou ce qu’on peut faire avec l’argent du contribuable …

  2. Publié le 20 mars 2015

    Ils sont officiellement annulés les 2 A380 ?

  3. Je comprend pas tout la!
    Air austral disait il y a quelques jours que le 77W était trop gros pour eux, qu’il était utilisable que sur CDG; et la ils nous annoncent la location de deux 77W!! J’ai du rater un e

  4. Publié le 20 mars 2015

    Dans un 777, avec une configuration de la sorte (18+40+384), Je me pose La Question si on est encore considéré des passages ou du bétail?!

    • Publié le 20 mars 2015

      Ben, ceux d’AF sont plus denses (je suis pas chez AF).
      Sinon, on peut faire des avions en tout éco avec un pitch de 50 pouces entre les sièges, mais le billet sera (beaucoup) plus cher !

    • GeorgeAbidbaule - 20 mars 2015 à 12 h 14 min
      GeorgeAbidbaule
      Publié le 20 mars 2015

      Gian « La Question si on est encore considéré des passages ou du bétail?! » merci de faire un minimum attention à votre expression écrite ca brule la rétine. (ou poster en anglais au pire. La notion de confort pour ces lignes est plus que secondaire car Air Austral doit pouvoir transporter un maximum de passager (et assurer une certaine continuité du territoire) de plus les clients sur ces lignes (résidents et touristes de classe moyennes principalement)n’ont pas forcément un pouvoir d’achat élevé. Il faut donc que Air austral maximise ses revenus en transportant un gros volume de pax avec un billet à prix adapté au pouvoir d’achat de la majorité des clients potentiels. Notons que les habitants de Mayotte ont en moyenne un pouvoir d’achat encore plus réduit que la moyenne national, rendant cette cible beaucoup moins « rentable a transporter ». La notion de « bétaillère » est donc tout à fait adapté (mais reste humaine quand même car toujours meilleurs que des standards rencontrés dans d’autres pays avec en prime un repas inclus dans le prix du billet), et cela permet à une clientèle n’ayant normalement pas les moyens de rejoindre la métropole. (faut savoir être reconnaissant parfois et ne pas vouloir le beurre et l’argent du beurre)

  5. FL470
    Publié le 20 mars 2015

    Préparation en cours de la reprise ou renforcement, de la ligne exploitée par…Corsair, si jamais cette dernière fait défaut dans les deux ans…?

  6. bientôt il y aura les compagnies pour le bétail et d’autres qui ne feront qu business ou première.

    • GeorgeAbidbaule - 20 mars 2015 à 13 h 05 min
      GeorgeAbidbaule
      Publié le 20 mars 2015

      Ca ne sera pas la fautes des compagnies mais de la situation économique qui créer de tel contraste de niveau de vie dans la société. Les Airlines ne feront que s’adapter en proposant des offres qui répondent aux besoins que les clients peuvent s’offrir

    • J'me marre
      Publié le 20 mars 2015

      ..comme XL Airways pour l’une et La Compagnie pour l’autre,par exemple…Vous voyez: ce n’est pas  » bientôt »… ça existe déjà…..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum