Passagers handicapés : easyJet lance une charte européenne

air-journal_ADP handicap aeroport CDG2E

La compagnie aérienne low cost easyJet a dévoilé hier une charte paneuropéenne pour les passagers à mobilité réduite, visant à rendre plus cohérente et universelle l’application de leurs droits en particulier dans les aéroports du continent.

Epinglée voire condamnée à plusieurs reprises pour des incidents concernant les voyageurs handicapés, la spécialiste britannique du vol pas cher avait créé en 2012 un « Groupe consultatif sur les assistances spéciales » (ESAAG) indépendant, lui fournissant conseils pratiques et stratégiques, « passant en revue et améliorant constamment les pratiques et procédures » d’easyJet afin qu’elle s’adapte au mieux à l’évolution des besoins. C’est ce groupe qui a dévoilé le 21 avril 2015 au Parlement européen une Charte pour répondre aux besoins des voyageurs aériens handicapés : elle contient des recommandations concrètes pour les aéroports, les compagnies aériennes et les politiques pour faire appliquer de façon plus consistante et universelle les droits déjà définis par la législation européenne.

Le directeur de l’ESAAG David Blunkett souligne que « si ces droits sont en place (depuis 2007 NDLR), les passagers handicapés ne bénéficient toujours pas d’un niveau de service égal dans tous les aéroports européens, ni de la part de tous les transporteurs ». Reconnaissant que la législation européenne a effectivement « sensibilisé » ces passagers à leurs droits, il considère cependant qu’un grand nombre de voyageurs handicapés les ignorent encore, et font toujours face à des obstacles physiques ou logistiques dans certains aéroports. Et les législations nationales continuent de varier d’un pays à l’autre. La Charte d’easyJet entend donc fournir un guide « simple et pratique » pour tous les acteurs du transport aérien européen, qu’elle appelle à améliorer « le partage d’informations en particulier sur qui est responsable de quoi à chaque étape du voyage ».

Cette charte est basée sur les « leçons apprises » par le groupe, explique easyJet qui précise transporter chaque jour « environ 1000 passagers nécessitant une assistance spéciale », soit plus de 350 000 passagers par an sur l’ensemble de son réseau.

http://www.air-journal.fr/2015-04-22-passagers-handicapes-easyjet-lance-une-charte-europeenne-5143077.html

Commentaire(s)

  1. rantanplan
    Publié le 22 avril 2015

    Bonne initiative d’ Easyjet qui au moins a le mérite de se regarder dans la glace et tirer les enseignements du passé.
    Par contre, et dans le registre des « Gaffes, Bévues et Boulettes » concernant les handicapés, il ne faut pas tirer à boulets rouges sur les Low Cost car les majors eux même ne sont pas exempts de tout reproche, notre Compagnie « Nationale » en tête.
    Quant aux structures aéroportuaires (comme beaucoup de bâtiments publics), elles ne font pas beaucoup d’effort, tant sur l’équipement que l’accompagnement….
    Trop aisé pour la Fonction Publique de dicter des règles, multiplier la paperasserie, mettre des amendes, alors qu’elle même n’est pas foutue de balayer devant sa porte (mais ceci est un autre débat….)

  2. easy sleeping pilot - 22 avril 2015 à 11 h 43 min
    easy sleeping pilot
    Publié le 22 avril 2015

    C’est soit l’hôpital qui se fout de la charité soit un appréciable mea culpa, je vous laisse choisir .

    easyJet a t’elle l’intention ensuite de faire la charte des enfants en UM et du cercueil en soute ? Catégorie de « passagers » dont elle ne veux pas entendre parler actuellement ( comme les handicapés auparavant )

  3. Vincent
    Publié le 22 avril 2015

    Ce n’est pas trop tôt !

    Pour le reste, je partage le point de vue de RANTANPLAN et de EASY SPLEEPING PILOT. Il reste encore beaucoup à faire d’une manière générale.

  4. Pierreantoine
    Publié le 22 avril 2015

    EasyJet retourne avec brio une situation qui la désavantageait: attaquer pour se défendre, l’essentiel est de faire parler de soi..
    Qt aux remarques concernant AF, simple rappel: indiquer lors de la résa téléphonique que le pax nécessite une assistance, de quel ordre, etc.. Cette assistance est impeccable et gratuite.
    La même chose existe contre 200 euros ( à vérifier) qd la résa est daite en ligne.

  5. Ce qui semble d’une evidence evidente. Tous les intervenants autour des passagers a mobilite reduite ont a revoir leur copie, ADP en premier et particulierement a ORY sud. Le sujet n’est pas une nouveaute. Des paroles et des Actes ….

  6. U2 ou DS = menteur ! Ils ne veulent que des PMR qui les arrangent et ne retarde pas les 1/2 tours!
    Ils ne font plus partie de l’ AEA et veulent dicter leurs règles. La démocratisation a des limites pas pour les handicapés !
    Concernant AF , j’ai vu de nombreuses fois des acceptations de PMR et motif du dossier d’ENR pour faciliter des CNT ..
    Pour info les prestations PMR sont aujourd’hui du périmètre des APT et les compagnies ne sont pas responsables de la médiocrité des prestations , personnel non formé aux manutentions PMR ben ça commencerait à leur couter cher , on voit encore des PAX pris sous le pli des épaules etc…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter