Emirates Airlines: 4280 nouveaux PNC formés en 2014

air-journal_Emirates A380 accueil

La compagnie aérienne Emirates Airlines a connu en 2014 une année record pour la formation des hôtesses de l’air et stewards, 4280 candidats étant diplômés après un enseignement initial durant sept semaines et demi.

Alors qu’elle vient de se faire livrer son 60e Airbus A380, la compagnie des Emirats Arabes Unis basée à l’aéroport de Dubaï revient sur une autre de ses activités, la formation. Selon le communiqué diffusé le 22 avril 2015, 2014 a été une année record pour l’Emirates Aviation College, dédié à la formation du personnel de la compagnie : 33 448 participants (nouvelles recrues et PNC confirmés) ont assisté à diverses formations dispensées au sein de l’école, dans différents domaines : les procédures de sécurité et d’urgence, la formation médicale ou encore le service à bord et la présentation. Plus de 18 millions d’euros investis dans la formation des personnels navigants commerciaux, pour un total de 245 262 jours de formation dispensés en 2014. « Chez Emirates, nous considérons qu’une offre de formation large et diversifiée est fondamentale pour permettre à notre personnel navigant commercial de proposer un service irréprochable. C’est pourquoi la formation fera toujours partie des investissements de la compagnie. L’année 2014 a été une année riche et dense pour notre équipe de formation, à l’image de la croissance de notre compagnie.  Nous avons achevé l’année avec une équipe d’environ 20 000 PNC », a déclaré Catherine Baird, Senior Vice President en charge de la formation du personnel navigant commercial. « Emirates est devenue la compagnie aérienne la plus recherchée par ceux qui rêvent de poursuivre une carrière de PNC ou dans toute autre fonction passionnante du domaine de l’aviation. En 2014, jusqu’à 120 nouveaux candidats nous ont rejoints chaque semaine », ajoute-t-elle.

Les formations proposées par l’Emirates Aviation College (EAC) depuis son ouverture en 2007 « sont parmi les plus performantes du secteur et ont lieu au sein d’un établissement ultramoderne » dont Emirates est propriétaire et gestionnaire. Alliant théorie et pratique, les cours sont dispensés par des formateurs hautement qualifiés, parmi lesquels figurent d’anciens PNC. Le site est équipé de simulateurs ultra-réalistes (Airbus 330/A340 et A380, Boeing 777), permettant de reproduire les scénarios d’urgence au plus près de la réalité. Des reproductions fidèles des différents types d’appareils permettent aux participants de se familiariser avec l’environnement en vol et de s’exercer au service aux passagers.

La formation du personnel de cabine 2014 en quelques chiffres :

33 448 participants aux diverses formations (certains membres du personnel ont suivi plusieurs formations)

478 formateurs (à temps-partiel ou temps-plein)

3 994 cours dispensés

338 sessions de formation pour les nouvelles recrues

4 280 nouvelles recrues ou « ab initio »  diplômées en 2014

534 PNC promus au rang de chef de cabine

17 650 PNC ont participé à des formations

4136 PNC ont suivi un cours en vue d’obtenir une promotion pour travailler dans des cabines premium

7 656 PNC ont suivi des cours de révisions ou de conversion

air-journal_Emirates PNC formation air-journal_Emirates PNC formation1

http://www.air-journal.fr/2015-04-23-emirates-airlines-4280-nouveaux-pnc-formes-en-2014-5143143.html

Commentaire(s)

  1. 245 262 jours de formations en 2014 ?!

  2. Abou Ricot
    Publié le 23 avril 2015

    Aucune raison de se réjouir. Ce nombre de PNC correspond juste au turnover très important dans ce genre de boîte : l’illusion se dissipe bien vite et le retour à la réalité impose de fuir à toutes jambes.

    • Bien sur qu’il y a un important turnover dans ce métier… honnêtement qui a envie de faire ce job pendant 20 ans… quel intérêt (service des boissons et nettoyer des toilettes)… ça n’a qu’un temps… on fait ça pour voyager, pour découvrir un autre univers, pour acquérir une expérience professionnel et pour ceux qui rejoignent les compagnies du Golf, acquérir (pour économiser) beaucoup plus d’argent qu’ils n’en gagneraient chez eux… ou est le problème? quant à ceux qui veulent « vieillir » stew ou hôtesse… pfff… quelle ambition! Si cela permet à des jeunes de démarrer dans la vie, où est le problème?

  3. Alain45
    Publié le 23 avril 2015

    Pas mal la simulation avec le bassin, le bain avec l’uniforme….conditions s’approchant du réel.

    • Publié le 23 avril 2015

      Le réel? ouai on essaie… quid de la carlingue déchiquettée d’où l’on essaie de s’extraire péniblement, des vagues, des courants, de l’eau glacée, de l’obscurité, des blessures, voire des amputations… il est totalement illusoire de croire que le jour où on a le peu de chance (fort heureusement) de vivre une telle situation, cela soit aussi « rose » et « rigolo » que dans une piscine à 23 degrés sous des néons… arrêter de rêver…. tout ça est un peu de la rigolade…

  4. fred
    Publié le 23 avril 2015

    Quel bonheur de travailler pour cette boîte. Après un certain age ? : viré
    Vie personnelle ? : à oublier Libertés ? : Bafouées.

    • Publié le 23 avril 2015

      « après un certain âge »… Y’en a qui veulent faire « carrière »??? bonjour l’ambition… quelques années ça suffit très largement… une fois qu’on a fait 2 fois toutes les destinations (pour ne pas plutôt dire tous les Méridien/Sofitel/Hyatt/Hilton etc.), on arrête… ce n’est pas un job (ou plus) un job où l’on fait « carrière »… en fait de l’argent, on s’amuse, on voit du pays et après on fait autre chose… vous avez vu la tête des PNC après plus de 10 ans… et bien ça ne donne pas envie… l’avantage du « turnover » dans les compagnies asiatiques et arabes, c’est qu’on a en face de soit des jeunes pas totalement décatis, encore souriant et enthousiaste… et pas des vieux, peu présentables, aigris et qui font la gueule… quand on voit les vieillards qui volent encore sur les compagnies américaines (voire européennes, heureusement moins nombreux), ça ne donne pas envie de rester dans l’avion…. et n’allez pas me faire croire qu’ils sont plus « professionnels » que les jeunes en raison de l’expérience (ou plutôt de l’âge devrais-je dire)… foutaises!!!

    • allons
      Publié le 23 avril 2015

      Ah c’est sur que ce n’est pas la vie de chateau comme dans certaines compagnies; pour le reste vous parlez sans savoir ….

  5. Ayant souvent discuté avec des PNC d’Emirates, certes ce métier est prenant… mais pas une once de regret… souvent des marocaines, tunisiennes qui disent qu’en 4 ans elles ont mis suffisamment d’argent de côté pour ouvrir le commerce de leur rêve et substantiellement aider leur famille… ce qu’elle ne pourrait jamais faire en restant au pays… et que ce n’est pas du tout si « dur »… bref, un job à mille lieux des descriptions faites… bref le bourrage de crâne continue… bon bourrage de crâne alors…

  6. C’est vrai Fred ! Et en plus ils vous volent votre passeport, vous rouent de coups de fouet si vous n’êtes pas coopératif. Et si vous voulez importer la CGT c’est lapidation immédiate, en direct à la TV. Et puis manger tous les jours au Mac Donald, quelle horreur ! Et dans le désert il fait chaud en plus !
    Et aussi, tous les chinois sont fourbes, les arabes voleurs et les américains sont gros ! Vous en voulez d’autres des C……. du type de celles que vous proférez ?

  7. Quand on est jeune et en bonne santé EK et consorts sont de très bonnes compagnies pour commencer son rêve et avoir des bases solides pour le reste de sa carrière de retour au pays.
    En Europe il est très difficile d’avoir un poste en tant que PNC. Soit c’est mal payé (BA, Vueling, Virgin Atlantique, Ryanair), soit il faut parler des langues pas très courantes (Swiss, Lufthansa, Icelandair…) ou alors accepter de cumuler CDD et Carences (XL, Air Caraibes, Corsair etc…) …. Je vois que certains prefèrent voir nos jeunes au chomage au lieu de se prendre en main même si ce n’est que pour 3-4 ans et revenir formé voire avec un petit pactole financier.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum