Air Serbia : adieu aux ATR d’ici 2018

air-journal_Air Serbia_ATR72

Alors qu’elle vient de présenter des résultats très encourageants tant sur le plan financier que sur le trafic passager, la compagnie aérienne Air Serbia envisage de se séparer de ses ATR 72 d’ici trois ans, pour les remplacer par des avions plus performants pris en leasing.

La compagnie basée à l’aéroport de Belgrade, et possédée à 49% par Etihad Airways, se donne deux à trois ans pour retirer de sa flotte les trois ATR 72-200 (possédés en propre) et deux ATR 72-500 (pris en leasing), d’une moyenne d’âge proche de 22 ans. Un âge qui n’empêche pas qu’ils soient « en bonne condition opérationnelle » et aient passé avec succès les inspections menées par son actionnaire il y a moins d’un mois, affirme le CEO d’Air Serbia Dane Kondic à EX-YU Aviation News ; ils ont en outre fait l’objet d’une cure de jouvence l’année dernière. Leur remplacement ne se fera cependant pas par une nouvelle commande, « qui prendra trop de temps entre les négociations et les livraisons », mais par le biais d’une société de leasing. Le dirigeant ne précise pas quel modèle les remplacera.

Air Serbia opère les ATR sur les vols régionaux vers la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie, la Croatie, la République de Macédoine et le Montenegro, ainsi que sur certaines lignes vers la Grèce, la Bulagrie ou la République Tchèque. Sa flotte compte également huit Airbus A319 et deux A320, tous pris en leasing. Rappelons qu’Etihad Airways a commandé pour elle dix A320neo en novembre 2013, les livraisons étant prévues à partir de 2018 ; ils remplaceront les monocouloirs actuels. Ses quatre Boeing 737-300 ont été transférés à la filiale charter Aviolet.

Née le 26 octobre 2013 des cendres de JAT Airways grâce au partenariat stratégique signé avec Etihad Airways, Air Serbia a présenté hier de très bons résultats trimestriels, avec des hausses à deux chiffres sur quasiment tous les tableaux. Elle a transporté 453 000 passagers sur les trois premiers mois de l’année (+26%) avec des capacités en SKO en hausse de +15% et une ponctualité améliorée de 86%. L’activité cargo a progressé de +61% (875 tonnes de fret), de quoi voir les revenus bondir de 44% à 39 millions d’euros. « Nous avons continué à récolter les fruits de notre croissance, qui est alimentée par le développement de notre réseau et l’expansion des partenariats de partage de codes », a déclaré Dane Kondic dans un communiqué, et ces résultats « continuent de démontrer l’efficacité de notre stratégie d’entreprise, ce qui est un bon signe pour le long terme ». Il annonce pour 2015 « la même discipline fiscale et le même contrôle des coûts » que l’année dernière, mais avec un effort particulier sur deux axes : le développement de l’emploi et l’amélioration de l’expérience de vol. Air Serbia précise avoir attiré lors d’une journée de recrutement de PNC en février dernier « près de 1700 candidats » (avec ses filiales Air Serbia Catering et Air Serbia Ground Services, elle emploie 3200 personnes).

Depuis le début de l’année, Air Serbia a signé des partages de codes avec Adria Airways, Aeroflot, Air Berlin, Air France, Alitalia, Bulgaria Air, Etihad Airways, Etihad Regional (exploité par Darwin Airline), KLM et TAROM, ajoutant « 29 nouvelles destinations à son réseau y compris Séoul, Singapour et Ho Chi Minh Ville, ainsi que quatre villes en Australie.

air-journal_Air Serbia Etihad Airways

http://www.air-journal.fr/2015-04-28-air-serbia-adieu-aux-atr-dici-2018-5143414.html

Commentaire(s)

  1. Ils vont prendre d’ici quelques mois en leasing un ATR72-500 auprès d’Air Corsica

  2. le p'tit gaulois - 29 avril 2015 à 7 h 14 min
    le p'tit gaulois
    Publié le 29 avril 2015

    Retirer les ATR avec leur très faible coût d’exploitation est surprenant. Mais il pourrait se dégager une logique commune avec son autre compagnie Suisse: Darwin.
    curieuse strategie lorsqu’on inclut les couts de formation des équipages sur une nouvelle machine, et les coûts annexes. A mon sens, le moins pire serait de passer u ATR 600: rajeunissement flotte à moindre coût, coût d’exploitation faible et perturbations mineure de la structure.

    • Publié le 29 avril 2015

      Voici ce qui est écrit « Air Serbia envisage de se séparer de ses ATR 72 d’ici trois ans, pour les remplacer par des avions plus performants pris en leasing » Sachant qu’elle exploite actuellement des ATR de la série 200 et 500, celà ne veut pas dire que la compagnie ne s’intéressera pas à la série 600. Après je ne sais pas si la compagnie voudra continuer à exploiter des turbopropulseurs.

  3. le chavenois
    Publié le 29 avril 2015

    Et si ils se détournaient d’Atr pour Bombardier type Q400 nextgen…. Pour ma part, je vois plutôt une harmonisation de la flotte ave des A319.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter