Madagascar : ADP va gérer Antananarivo et Nosy Be

©JialiangGao

©JialiangGao

La gestion des aéroports d’Antananarivo et Nosy Be va faire l’objet d’un partenariat public-privé avec un consortium mené par Aéroports de Paris, qui prévoit la construction d’un nouveau terminal à Ivato et l’allongement de la piste à Fascène.

Dans un communiqué du 5 mai 2015, ADP explique que sa filiale Aéroports de Paris Management, Bouygues Bâtiment International, Colas Madagascar et Meridiam, ont été déclarés par le gouvernement de la République de Madagascar « attributaires provisoires du contrat de partenariat public-privé relatif à la mise en concession des aéroports internationaux d’Ivato à Tananarive et de Fascène à Nosy Bé ». L’offre du consortium prévoit la conception, le financement et la construction des infrastructures suivantes: à Tananarive, la base d’Air Madagascar, un nouveau terminal international d’une capacité initiale de 1,5 million de passagers ; la rénovation du terminal existant pour y accueillir le trafic domestique ; et la rénovation de la piste et sa mise en conformité. A l’aéroport de Nosy Bé, une première phase prévoit l’extension de la piste et sa mise en conformité ainsi que la rénovation du terminal existant, la deuxième phase concernant le financement, la conception et la construction d’un nouveau terminal qui portera la capacité de l’aéroport à près d’1 million de passagers.

Le consortium mené par Aéroports de Paris assurerait l’exploitation des deux aéroports sur toute la durée de la concession. Les prochaines étapes consistent à négocier le contrat de partenariat, puis à finaliser le financement nécessaire à l’entrée en vigueur de la concession.

Antananarivo-Ivato a accueilli 814 000 passagers l’année dernière, tandis que Nosy Bé-Fascène en accueillait 184 000, dont près de deux-tiers de passagers internationaux dans les deux cas. Rappelons que l’aéroport de la capitale est desservi, outre la compagnie nationale, par Air France, Air Austral, Air Mauritius, Air Seychelles, Corsair International, Kenya Airways et South African Airways ; Nosy Bé n’accueille que les avions d’Air Madagascar, Air Austral et Ewa Air.

http://www.air-journal.fr/2015-05-06-madagascar-adp-va-gerer-antananarivo-et-nosy-be-5143809.html

Commentaire(s)

  1. next
    Publié le 6 mai 2015

    Quelle surprise!!! (c’est ironique)
    Je serais curieux de savoir comment un état dont les caisses sont vides et que personne ne veut financer va pouvoir se payer un nouvel aéroport. A moins qu’en contrepartie d’avoir retenus des sociétés francaises, l’état malgache se fait payer une partie des travaux. On en aurait presque oublié les chinois mais je suis sur que leur nom vont apparaitre tot ou tard dans ce dossier.
    Quoiqu’il en soit, les dirigeants malgaches sont-ils au courant que pour rentabiliser ces installations il ne faudra plus compter que sur Air Madagascar?

    • @Next
      C’est justement parce que l’Etat en question n’a pas les moyens de financer son projet qu’il met en place un « partenariat public privé ». C’est un mode de financement assez classique. Les sociétés privés financeront les infrastructures en échange de quoi elles auront une concession sur x-années afin de rentabiliser l’investissement.
      Bref, pas de quoi s’agiter.

      +

  2. Publié le 6 mai 2015

    Au moins ce ne sont pas les Chinois avec leur cortège de prisonniers politiques-esclaves qui vont faire les travaux. Les locaux ont une chance d’obtenir du travail!

  3. Publié le 7 mai 2015

    C’est bien pour ADP qui, avec CDG, a une connaissance étendue des aéroports du tiers monde.

  4. Publié le 14 mai 2015

    C est tous à l avantage de l état malgache d avoir des partenaires, non seulement les locaux vont travailler pour les aéroports, mais aussi sa sera l économie du pays qui va grandir, plus d investisseur, de touristes… Regarder l ile maurice ils en profitent, alors pourquoi pas au tour de madagascar.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter