Le 20 mai 1912 dans le ciel : Un équipage militaire monte à 2 900 mètres en dirigeable, un record !

air-journal-dirigeable-clement-Bayard-hangar-LAMOTTE-BREUIL

Histoire de l’aviation – 20 mai 1912. En ce lundi 20 mai 1912, l’actualité aéronautique est marquée par la réalisation d’un nouvel exploit : à savoir l’établissement du nouveau record du monde d’altitude pour les dirigeables. Une performance qui est signée par un équipage constitué de six militaires, évoluant à bord de l’appareil « Clément Bayard ». Le capitaine Néant, l’ingénieur Sabattier, les pilotes Baudry et Menin et les mécaniciens Delasser et Daire étant parvenus à faire tomber le dernier record en la matière, qui datait du 6 décembre 1911.

Ce 6 décembre 1911, le dirigeable français baptisé « Adjudant-Reau » réussissait à atteindre l’altitude de 2 150 mètres, une belle performance mais, ce 20 mai 1912, le dirigeable « Clément Bayard » va prendre encore plus de hauteur, s’élevant à pas moins de 2 900 mètres d’altitude, soit 750 mètres de mieux, lors d’un vol qui aura duré quatre heures, décollant au petit matin du parc de Lamotte-Breuil, non loin de Compiègne.

Pour rappel, le « Clément Bayard » est un dirigeable qui affiche 9 000 mètres cubes, fait de tissus Hutchinson, équipé de deux moteurs d’une puissance unitaire de 130 chevaux et doté de deux hélices.

http://www.air-journal.fr/2015-05-20-le-20-mai-1912-dans-le-ciel-un-equipage-militaire-monte-a-2-900-metres-en-dirigeable-un-record-5143123.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter