FAL Airbus aux USA: des éléments d’A321 sont partis

air-journal_Airbus A320 usine Mobile

Un navire transportant des éléments d’Airbus A321ceo aux couleurs de la compagnie aérienne JetBlue Airways a appareillé vendredi de Hambourg à destination de Mobile en Alabama, où se construit la première ligne d’assemblage finale de l’avionneur européen aux Etats-Unis.

Destinés au premier monocouloir d’Airbus assemblé aux USA, les ailes construites au Royaume Uni, l’arrière du fuselage construit en Allemagne et en Espagne, l’avant du fuselage et le cockpit construits en France ainsi que les stabilisateurs horizontaux (Espagne) et vertical (Allemagne) ont été chargés le 29 mai 2015 à bord du BBC Atlantic. Le voyage vers Mobile doit durer une vingtaine de jours, et peut être suivi à la trace sur les réseaux sociaux américains d’Airbus, ou ici (il était ce matin au large des Canaries). La FAL de Mobile, où seront assemblés des Airbus A319, A320 et A321, doit entrer en production « dans quelques semaines », conformément au calendrier établi ; la première livraison est prévue en 2016, précise le PDG d’Airbus Fabrice Brégier dans un communiqué. Il rappelle que l’Amérique du nord « est le plus grand marché au monde » pour les monocouloirs, les installations en Alabama permettant à Airbus de se « rapprocher de ses clients et renforcer l’industrie aéronautique aux Etats-Unis, en Europe et dans le reste du monde ». Le fait qu’Airbus s’installe en zone dollars n’est pas mentionné.

Mobile accueillera la quatrième FAL d’Airbus, après celles de Toulouse , Hambourg  et Tianjin. Elle produira quatre avions de la famille A320 par mois, venant s’ajouter aux 25 assemblés en Allemagne, 17 en France et 4 en Chine (soit une cadence de 50 monocouloirs par mois en 2017).

air-journal_Airbus A320 usine Mobile 2

http://www.air-journal.fr/2015-06-01-fal-airbus-aux-usa-des-elements-da321-sont-partis-5144934.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86
    Publié le 1 juin 2015

    Est ce que c’est rentable de transporter les éléments aux Usa pour les assembler?Ou bien c’est une stratégie pour conquérir encore plus le marché américain?

    • la construction de la FAL de Mobile répond, entre autres à plusieurs besoins:
      créer de la capacité supplémentaire de production pour la famille A320 (à venir 60 appareils /mois pour 2020) dans un site extensible où le foncier est plus abondant
      « américaniser » la société pour convaincre certains clients encore réticents, entre autre pour les appels d’offre militaires
      être moins dépendant de la parité Euro/dollar pour les résultats financiers
      pouvoir mettre en concurrence les usines entre elles, en répartissant les risques sociaux, géopolitiques….
      bénéficier de coûts moins élevés (énergie, MO, charges sociales, transport massifiés,, syndicats…)
      Tout cela doit amener de la rentabilité à terme, mais quand?
      Le directeur financier Harald Wilhelm doit bien le savoir

  2. BOBO7
    Publié le 1 juin 2015

    La réponse se trouve dans votre commentaire « conquérir davantage le marche américain ». Car seul Delta Airlines est Le meilleur client d’Airbus en Amérique du nord tant bien pour les longs ou moyens courriers.

  3. Publié le 1 juin 2015

    Mobile est, de plus, sur le golfe du Mexique, donc sans doute moins de transport des composant par A300-Beluga, et plus de liaisons par bateau entre les différentes usines produisant les composant, bien moins cher que l’avion.
    La main d’oeuvre aux USA étant moins cher qu’en Europe, cela finit par faire la différence je pense.

  4. BOBO7
    Publié le 1 juin 2015

    pour le moment il trop tôt pour parler de rentabilité les travaux ont commencer l’objectif est de produire 4 monocouloirs par mois

  5. superyoda86
    Publié le 1 juin 2015

    ouai et peu être qu’Airbus pourra faire travailler des petits Mexicains à pas cher ! ^^

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter