Un syndicat de navigants remonté contre une émission télé sur Air France

air-journal_Air France Chine A380

Suite à la diffusion sur France 2 dans l’émission « Envoyé Spécial » du documentaire « Air France, sauvetage à « tous » prix » le 11 juin dernier, un syndicat de personnel navigant dénonce des erreurs et des propos diffamants.

Le SNPNC/FO, syndicat national qui représente les hôtesses et stewards des compagnies aériennes françaises dénonce dans un communiqué, le reportage sur les compagnies Air France et Transavia et leurs personnels diffusé dans l’émission « Envoyé Spécial » du jeudi 11 juin sur France 2. Selon ce syndicat, ce reportage comprend « des erreurs et/ou des mensonges explicites » (notamment le fait que sur Airbus A320, les membres d’équipage PNC sont de 4, comme à Transavia, et non à 5 comme cela est affirmé), et « implicites » (le PNC d’AF effectue aussi 4 décollages/atterrissages quotidiens sur moyen-courrier, il ne manque pas de professionnalisme par rapport à ses homologues « exemplaires » de Singapore Airlines). Le SNPNC/FO cite dans ce même reportage des propos diffamants comme le « j’m’en foutisme » prêté à une PNC AF en cabine business et appelé à devenir une généralité.

« Le SNPNC/FO constate que la direction d’Air France, qui n’a rien fait pour prendre la défense de ses salariés ni de son produit par rapport à un reportage tourné il y a plus de 6 mois, est au minimum co-responsable des effets dévastateurs qu’il produit sur son image dans l’opinion ». Le syndicat dénonce de même « la méthode récurrente de la direction d’Air France consistant, à chaque fois qu’elle veut dégrader les conditions de travail et de rémunération de son personnel, à culpabiliser celui-ci aux yeux du grand public, méthode lui permettant de faire oublier qu’elle porte la plus forte part de responsabilité dans les difficultés rencontrées par la Compagnie » . Le SNPNC/FO rappelle enfin que le PNC Air France a consenti il y a 2 ans « des sacrifices de productivité à hauteur de 20% contre un engagement de la direction à redresser Air France, et qu’à ce jour une seule des parties a tenu ses engagements ».

http://www.air-journal.fr/2015-06-14-un-syndicat-de-navigants-remonte-contre-une-emission-tele-sur-air-france-5145505.html

Commentaire(s)

  1. Bah, faut faire grève alors???

  2. un plus de 3000 h de vol - 14 juin 2015 à 10 h 03 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 14 juin 2015

    On peut dire tout et son contraire ….. Mais il est vrai q’une hôtesse d’Air France ne se mettra jamais à genoux devant un passager comme c’est le cas chez Singapore Airlines ou Qatar par exemple en business-first… question de culture !
    Mais on aimezrait les voir plus souvent en cabine , sur les vols Long courrier lorsque le service minimum est terminé…

  3. Publié le 14 juin 2015

    Je pense que nous tous, n’avions pas besoin de ce reportage pour avoir une image « dégradée » de la situation avec AF…. ce reportage n’apporte que de l’eau a ce moulin !
    il faut avouer que prendre AF aujourd’hui n’est ni sur ni agréable!…. et oui il faut assumer! 🙂

    • Publié le 14 juin 2015

      « Ni sûr » dans quel sens ? La sécurité ? Bon là faut arrêter AF est peut etre distancée par ses concurrentes niveau service mais niveau sécurité ça respecte les normes et pas la peine de sortir le AF447 puisque ce genre d’accidents arrive à toutes les cies…

  4. Pépère
    Publié le 14 juin 2015

    Un point pour le syndicat !
    Le reportage comparait le service du repas  » à minima » sur un vol de nuit Lagos-CDG avec le tralala déployé sur un vol de jour de 13 heures de SQ. A vouloir comparer, il ft prendre les mêmes éléments. Le vol de jour vers SIN avec AF n’a rien à voir avec un vol de nuit de 6 heures.
    Qt au fantasme vieillissant de la Singapore Girl, si le sce est très bon sur SQ, il l’est sur AF également. Je n’ai jamais eu de situation caricaturale comme celle indiquée par le pax, ni de pnc mal préparé/coiffé ou incompétent.
    Que l’évolution soit lente est un fait, cracher ds la soupe est infantile et indigne du « réalisateur » ou prétendu tel.

  5. Wolfgang
    Publié le 14 juin 2015

    C’est de bonne guerre.
    Il y aura toujours des coquilles au sein de cette profession comme d’autres…. Alors pourquoi ne pas faire confiance aux jugements des clients.

  6. AeroNantes
    Publié le 14 juin 2015

    Je suis d’accord avec eux, je m’étais fait la même réflexion en regardant l’émission.

  7. Publié le 14 juin 2015

    Il y avait de grosses approximations et des raccourcis, certes….particulièrement dans la première partie du reportage sur Transavia mais ce sont des journaleux peu talentueux… On en a l’habitude!Pas de quoi s’énerver et sortir ses banderoles…

    Par contre pour la seconde partie sur la performance d’AF par rapport à SQ, c’était quasiment sans appel… On a de gros gros efforts pour arriver à la hauteur de SQ de façon régulière, sur tous les vols et non pas 1 sur 10! Prendre un vol sur AF ne devrait pas être une loterie quant au service reçu. selon si l’équipage est en forme, est une équipe soudée ou a simplement envie de bosser….

    Sur SQ, on oscille constamment entre l’excellence et l’excellence surtout en Affaire et Première….et là, le reportage était assez fiable… C’est toute une approche qui est à revoir pour AF (et d’autres), des valeurs à inculquer à certains PNC…

    Tant que les têtes pensantes d’AF n’auront pas compris cela, rien ne changera….et on perdra des clients « premium ». Ce n’est pas tout de faire des annonces M- De Juniac, il faut des actes!

  8. Il n’y a que la vérité qui fâche.

  9. Pascal R
    Publié le 14 juin 2015

    Dans toute légende, il y a une part de vérité. Alors un petit effort de remise en cause, pour une fois ….

  10. PNC souriant il y en a et PNC limite désagréable i y en a. Certes il ne faut pas généraliser, je peux comprendre que le reportage n’a pas été tendre avec eux, il faut être honnête.
    AF est très en retard sur le standing, siège, divertissement qui date

  11. CO
    Publié le 14 juin 2015

    Je viens de prendre un vol AF avec un équipage sympathique et un commandant qui avait le sens de l’humour.
    C’est d’autant plus à noter que cela reste – en tous cas selon mon expérience – une exception.
    Sur un précédent vol long courrier, l’équipage était aux abonnés absents. Pire encore, j’ai été réveillé en pleine nuit par une hôtesse souhaitant surclasser la fille d’un collègue.
    Bilan: prochain vol vers Rio, j’essaie la nouvelle Premium Lufthansa.
    Dans un contexte concurrentiel où des compagnies offrent un service sensationnel (Singapore Airlines, Etihad etc.) il n’y pas de place pour les amateurs.
    Il faut que les équipages AF comprennent que les avions volent pour transporter les passagers. Pas pour les balader aux frais de la princesse.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum