Alitalia pense à Bogota et Santiago

air-journal_Alitalia A330-200 new look

La compagnie aérienne Alitalia a suspendu au moins pour l’été sa liaison entre Rome et Caracas, et pense à la remplacer par des vols vers la Colombie et le Chili. Le long-courrier reste sa priorité alors qu’elle est supplantée par la low cost Ryanair en Italie ; elle vient d’ailleurs de renforcer son accord de partage de codes avec Korean Air en Asie.

Suspendue depuis le début avril 2015 avec une reprise espérée pour la fin octobre, la ligne de la compagnie aérienne entre l’aéroport de Rome-Fiumicino et la capitale du Venezuela pourrait disparaître définitivement de son programme de vol. Le CEO Silvano Cassano « pense à la remplacer » par des routes vers Bogota et Santiago du Chili, a-t-il déclaré lors d’une réunion avec l’aviation civile italienne, sans toutefois préciser quand une décision pourrait être prise. Alitalia devait opérer cet été une rotation hebdomadaire vers Caracas-Simon Bolivar en Airbus A330-200 pouvant accueillir 20 passagers en classe Affaires, 13 en Premium et 222 en Economie ; rappelons qu’elle dessert en Amérique du sud Buenos Aires, Rio de Janeiro et Sao Paulo.

La suspension de la ligne vers Caracas est bien sûr due à la dette du Venezuela envers les compagnies aériennes étrangères, estimée en mars dernier à 177 millions de dollars pour la seule Alitalia. La dispute sur les taux de changes entre le Venezuela et les transporteurs forcés de vendre leurs billets dans la monnaie locale, le bolivar, avait déjà poussé Alitalia à suspendre cette route en mai 2014, avant de la rétablir en septembre – avant donc la finalisation de l’entrée dans son capital d’Etihad Airways.

Cassano a d’autre part rejeté comme « ne nous posant pas de problème» la nouvelle que Ryanair est la première compagnie aérienne en Italie avec 26,1 millions de passagers transportés l’année dernière (devant Alitalia avec 23,3 millions et easyJet avec 13,3 millions) ; il insiste sur la priorité donnée aux routes long-courriers et pas sur les vols courts « style autobus». La compagnie de l’alliance SkyTeam vient d’ailleurs d’étendre son accord de partage de codes avec Korean Air, qui portait déjà sur la liaison entre leurs capitales respectives et des destinations européennes ou d’Afrique du nord. Alitalia peut désormais vendre sous code AZ des vols opérés par la compagnie nationale de Corée du Sud entre Seoul-Incheon et Busan ou Daegu, et au Japon vers Fukuoka, Nagoya, Niigata, Okayama, Osaka et Sapporo.

http://www.air-journal.fr/2015-06-23-alitalia-pense-a-bogota-et-santiago-5146086.html

Commentaire(s)

  1. Ces ouvertures de ligne ne permettront elle pas à cours/moyen terme de permettre à Ethiad la compagnie mère de pouvoir offrir ses destinations, en effectuant une escale technique en Italie ?

  2. Publié le 23 juin 2015

    C’est autant de passagers, qui jadis transitaient par CDG ou Schiphol sur AF ou KLM, qui sont perdus pour ces deux compagnies! Alitalia s’affranchit de plus en plus du groupe franco-hollandais pour jouer cavalier seul sous l’impulsion d’Etihad. Ca augure bien mal des accords qui lient Alitalia et AF, notamment dans le cadre de la JV transatlantique AF-KLM/Delta/Alitalia…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter