Airbus – Boeing: match nul au premier semestre

air-journal_Salon du Bourget_2015_aerial_view_4

Airbus a enregistré au premier semestre 2015 plus de commandes nettes que Boeing, mais ce dernier a livré plus d’avions.

Le coude-à-coude se poursuit entre les deux géants de l’aviation : Airbus a dévoilé le 6 juillet 2015 ses derniers chiffres, totalisant depuis le début de l’année 348 commandes nettes en tenant compte de 34 annulations (dont 135 commandes annoncées en juin, un mois marqué par le Salon du Bourget). Mieux que Boeing donc, qui totalise au 30 juin 281 commandes nettes.

Mais l’américain prend sa revanche sur les livraisons avec 381 livraisons aux compagnies aériennes et sociétés de leasing, dont 264 pour la famille 737, 64 pour les 787 Dreamliner, 50 pour les 777, 9 pour les 747 et 9 pour les 767. Du côté de l’Europe, on annonce 304 livraisons à 67 clients, dont en juin 42 appareils de la famille A320 et 19 widebody (y compris deux A350-900 pour Qatar Airways et Vietnam Airlines, les deux premiers A330-300 242T pour Delta Air Lines, ou les premiers A330-200 de Tunisair et Kuwait Airways). Fin juin, le nombre de monocouloirs livrés par Airbus avait dépassé la barre des 6600 (et 11 800 commandes), et les A330 celle des 1200.

On remarquera que les commandes du premier semestre sont inférieures de 41% aux records de l’année dernière, quand Airbus et Boeing avaient vendu 1048 avions alors que le Salon de Farnborough ne se tenait qu’en juillet. Au Bourget 2015, la plupart des contrats annoncés étaient des protocoles d’accord ou autres engagements, qui doivent encore être finalisés.

http://www.air-journal.fr/2015-07-07-airbus-boeing-match-nul-au-premier-semestre-5146842.html

Commentaire(s)

  1. Toujours surpris de voir des 767 (-300F) sortir des chaines de Boeing, 33 ans après leur conception…
    Il faut croire que sur les versions Fret la consommation n’est pas un critère aussi important que sur les versions passagers.
    Sur ce marché-là (Fret) Boeing est ultra dominant.

    • lemeilleurtarrifauboutduclic - 7 juillet 2015 à 10 h 16 min
      lemeilleurtarrifauboutduclic
      Publié le 7 juillet 2015

      Il faut savoir que le cockpit des appareils qui sortent de l’usine d’Everett, ont été remis au gout du jour. Les moteurs sont quasiment les mêmes que sur l’A330 (CF6), et les prix d’achats sont très intéressants.
      Sachez que la ligne d’assemblage du 767 n’est pas près de fermer, outre les 36 exemplaires de Fedex restant à livrer, les 179 KC46A devrait permettre de construire du 767 pendant au moins 12 ans.

    • rantanplan
      Publié le 7 juillet 2015

      Exact, pour le Fret, les Cies continuent à utiliser les 757 et 767, les a310 et a300 ainsi que les MD11 (je ne parle que des Majors sur ce segment: DHL,FEDEX, UPS etc…). En France, Europe Airpost vole en 733 ou 734… Il y a mieux coté consommation mais les critères semblent être différents.

  2. le A380 le plus gros fiasco de l’avition civile, boeing est plié de rire

    • Je ne suis pas sûr que Boeing soit « plié de rire »… Ils ne vendent plus de 747 depuis que l’A380 est arrivé (les quelques ventes sont anecdotiques). Sur un segment de marché sur lequel ils étaient en situation de monopole.
      Le programme A380 arrive à l’équilibre, et n’a certes pas franchement un bilan économique spectaculaire pour l’instant. Mais, en attendant, Airbus a « l’appareil » du segment si les ventes doivent repartir sur ce segment, et Airbus a beaucoup appris grâce à l’A380, rien n’est perdu. (De la même manière que Boeing apprend beaucoup avec le 787…).

      • Après Thai l’anti AF, on a Vincent l’anti Airbus. A croire que plébisciter l’industrie française/européenne est devenu ringard. En plus de sa dominance actuelle sur ce segment, il y a encore un peu plus de 150 A380 commandés, ce qui assure au moins 5 ans de prod (sans compter les futurs commandes). D’ici là les aéroports commenceront à saturer et les compagnies se rendront compte qu’il faut augmenter la capacité Pax à défaut de pouvoir augmenter la fréquence des vols.

    • aixois54
      Publié le 7 juillet 2015

      Votre commentaire est infondé. Les programmes comme le 747 et le A 380 portent sur plusieurs décennies. Exemple le 747 de sa version 747-100 en 1969 à la version 747-8 en 2015. De plus, comme il vous a déjà été répondu, la saturation des grands aéroports amènera à plus d’appareils comme le A 380 et / ou à ses concurrents éventuels futurs.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter