Boeing : 1,2 million de pilotes et techniciens nécessaires

air-journal_Boeing pilote femme

Boeing estime que l’arrivée de 38 000 nouveaux avions pendant les vingt prochaines années entrainera une demande de 558 000 nouveaux pilotes et de 609 000 nouveaux techniciens pour la maintenance.

Les chiffres publiés le 20 juillet 2015 par l’avionneur américain indiquent qu’entre 2015 et 2034, ce seront près de 1,2 millions de pilotes et ingénieurs supplémentaires qui devront être trouvés par les compagnies aériennes du monde entier – et donc formés. Des prévisions en hausse de 4% par rapport à celles publiées l’année dernière pour les pilotes, et de près de 5% pour la maintenance, réparties come suit selon les régions :

*Asie-Pacifique : 226.000 pilotes et 238.000 techniciens

*Europe : 95.000 pilotes et 101.000 techniciens

*Amérique du nord : 95.000 pilotes et 113.000 techniciens

*Moyen Orient : 60.000 pilotes et 66.000 techniciens

*Amérique du sud : 47.000 pilotes et 47.000 techniciens

*Afrique : 18.000 pilotes et 22.000 techniciens

*Russie et CEI :17.000 pilotes et 22.000 techniciens

Pour répondre à ces besoins, Boeing explique avoir « formé l’année dernière un nombre record de pilotes et de techniciens sur ses 17 campus de part le monde », et avoir investi dans un « Programme de développement des pilotes » afin d’entrainer les jeunes à devenir pilotes commercial qualifié. « Nous continuerons à augmenter les formations afin de permettre à nos clients de satisfaire la soif toujours croissante de transport aérien dans le monde », explique Sherry Carbary, VP Boeing Flight Services. Mais elle reconnait aussi que répondre à la demande mondiale de professionnels de l’aviation « ne peut être fait par une seule compagnie » : les constructeurs, les compagnies aériennes, les fabricants d’équipement d’entrainement, les organismes de formation, les agences de régulation et les institutions éducatives « participent tous à l’effort nécessaire pour répondre à la demande de formation et de certification de pilotes et techniciens ».

Cette demande globale est entrainée par la croissance économique, qui devrait selon Boeing nécessiter chaque année 28 000 nouveaux pilotes et plus de 30 000 nouveaux techniciens.

http://www.air-journal.fr/2015-07-21-boeing-12-million-de-pilotes-et-techniciens-necessaires-5147508.html

Commentaire(s)

  1. Oui des PNT venant d’Asie ou formés dans les cies du golfe, pas des Bragon, G22 et autres JCD, une carte syndicale en poche…
    Des pnt PRODUCTIFS en fait tout simplement, et qui se prennent pas pour ce qu’ils ne seront jamais… Des dirigeants..

  2. Excellente nouvelle!!!! Nombre de contributeurs réguliers de ce site vont enfin pouvoir postuler….

  3. Boeing est dans son rôle, ils ne peuvent pas dire le contraire. C’est comme si un agent immobilier vous disait, n’achetez pas, le marché va s’écrouler …
    La réalité est que’aujourd’hui, le surnombre de pilotes est l’une des composantes majeures du business modèle des compagnies aériennes, tant cet état de fait leur permet d’exploiter sans vergogne les rêveurs de tous bords !
    Le fait de ne pas imposer de quotas de formation ni de sélection des candidats fait le beurre de nombreux vendeurs de rêve et le pay to fly a encore de beaux jours devant lui.
    J’espère que d’ici 2030 on pourra monter à bord d’avions sans pilotes, le predator a montré qu’il était plus fiable que n’importe quel autre avion de chasse, vivement que ça arrive pour l’aéronautique civile !

  4. Alfred

    1/PNTAF, bon francais aux 35h? Avec RTTs, retraire, secu, assurance chomage? Tu viens de parler de productivite par rapport aux asiatiques et aux compagnies du golfe?
    Je vous trouve assez comique. Disons que l’avantage qu’ont les pilotes d’AF c’est qu’un grand nombre de compagnies recherchent leurs licences a des salaires largement superieurs car l’etat chinois ou emirati ne vient pas se prelever pour financer ces secus, retraites et indemnites chomage entre autre. Ce qui permet aux expats en Chine d’empocher des salaires avoisinant les 250.000$ nets d’impots chaque annee a des rythmes de travail similaires aux europeens. On attend toujours les societes emiratis ou chinoises a la recherche du bon francais moyen bien jaloux. Pas beaucoup de domaines ou c’est le cas!
    Je travaille a l’etranger et bien avant que j’y parte, lorsque je cherchais un emploi dans un cockpit, j’ai pu cotoyer ces gens aigris dont vous semblez faire partie. Aigris de ne pas avoir ete employe par AF alors que vous semblez penser que payer une formation dans un organisme les vendant a prix prohibitifs mais ne representant pas grand chose d’autre qu’un attrape-nigaud vous donnait le droit supreme d’y acceder. Peu de gens pleurent sur les compagnies low-cost ou autres qui pour certaines affichent des salaires superieurs a ceux d’Air France avec des progressions bien plus rapides. On l’aura compris monsieur, votre reve aurait ete de piloter un 747 depuis l’aeroport au coin de la rue, sans parler anglais et sans travailler de nuit, les jours feries ou le dimanche. Malheureusement ceci n’existe pas et AF a certainement bien fait de ne pas vous recruter! Bien que j’aurais apprecie travailler en France, je me rends compte que mon salaire est superieur a celui que j’aurais eu si j’avais ete chez AF, ma progression est bien plus rapide et ma compagnie ne souffre pas des multiples charges necessaires a l’entretien du statut de ceux qui bavent sur les autres….

    • Oui, d’ailleurs des hordes de PNTAF quittent la DO tous les mois pour ces fameux ponts d’or dont tu parles…
      Toujours les mêmes fantasmes sur ce site de quelques PNT AF (qui se dissimulent) qui recherchent toujours à se justifier et à expliquer à la terre entière que leurs licences sont meilleures que celles des autres, et qui font d’une annonce à 250 000 $ une généralité….
      Personne ne pleure sur les low cost, leur business modèle repose sur la productivité du capital ET du travail, en d’autres termes, les équipages bossent, les avions volent et on « outsource » tout ce qui peux l’être. Une nouvelle fois venir nous expliquer dans un salmigondis de propos que les PNTAF sont les plus beau et pas plus chers que les autres, fait de toi un énième pitre volant sur ce site ! Salut le comique et pitié à l’avenir, épargne nous le couplet sur l’aigreur le disque est éculé…

      • On va se calmer les amis ?
        Le sujet initial c’est les 28 450 000 pilotes à fournir en 15 ans. c’est ça?
        Bref, les chiffres de Boeing sont étranges.. On ne distingue pas les départ à la retraites des nouveaux emplois, ni quoi que ce soit d’autre…

      • Alfred

        Mon pauvre, tu penses qu’il n’y a que des PNTs AF sur ce forum? Tu ne sais pas qu’il y a des gens qui revent d’autre chose que de passer au bas mot 20 ans a droite si un jour AF recrute de nouveau….? Aigri et peu lucide mon cher.

  5. on avait parlé de la crise du manque de pilotes dans les années 90…. !! du vrai n’importe quoi !!
    je n’ai en 20 ans pas connu ce fameux manque de pilotes!!
    demandez a tous ceux qui sont qualifiés et qui recherchent un emploi si cette article semble logique et en adéquation avec ceux qu’ils vivent…
    BOEING et AIRBUS a ce sujet la racontent vraiment n’importe quoi …

  6. Explication sur: « Comment sont élaborées les analyses de marchés sur les besoins PNT/Engineering chez BUBUS (et potentiellement BOEING) »
    -On engage une/un stagiaire/intérimaire (étrangère de prédérence car c’est plus « pluriethnique » en ecole d’ingé/école de commerce (belle gosse/beau gosse), qui fait des estimations  » a la grosse » sur Excel entre deux pauses café a faire des sourires, après avoir lu air et cosmos, flight global et les dernieres ventes d’Airbus
    – ensuite la personne refait un ajustement à la hausse car « de gros besoin de formation c’est des emplois chez Airbus (et donc potentiellement un CDI chez Airbus) ensuite la personne fait un joli powerpoint avec de jolies photos que le management aprécie (en admirant le décoletté de la personne lors de la presentation)
    -ensuite on publie les chiffres officiellement sans se dire que au final des pilotes au chomdu et que le paytofly ca sert a rien de le considerer.

    NB: Pour donner plus de crédibilité les dites analyses peuvent etre realiser en externes par des consultants expert « junior » de cabinet tel que ALC***D ou AL***N ect…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum