Boeing et le fret: 55 avions pour FedEx et EVA Air

air-journal_FedEx 767-300F

FedEx a l’intention de placer une commande de cinquante Boeing 767-300F, tandis qu’à Taïwan la compagnie aérienne EVA Air a confirmé sa commande de cinq 777F.

L’annonce du 21 juillet 2015 par FedEx, géant américain de la livraison express de colis en tous genres, ferait de cette commande la plus importante pour la famille 767 par une seule société depuis l’entrée en service de la famille de biréacteurs en 1982 chez United Airlines. Outre les cinquante 767-300F commandés fermes pour près de 10 milliards de dollars au prix catalogue, FedEx a des options pour 50 avions supplémentaires ; les livraisons sont attendues entre 2018 et 2023. Avec cette annonce, la société attend au total 106 appareils de ce modèle, 21 étant déjà en service ; ils devraient être 25 à la fin de l’année, avec onze livraisons prévues en 2016 et douze l’année suivante. A la mi-juin, FedEx opérait une flotte de 647 avions.

Cette commande « est la continuation de notre programme de modernisation de la flotte, qui est couronné de succès et nous permettra de réduire les coûts structurels, d’améliorer notre consommation en carburant et la fiabilité de notre réseau global », a déclaré le PDG de FedEx Express David J. Bronczek. Rappelons que le 767-300F avait fait ses débuts en 1995 chez la rivale UPS, une version convertie pour le cargo (le 767-300BCF) voyant le jour en 2008 ; Boeing avait envisagé de fermer la ligne de production des 767 avant d’être « sauvé » par une commande de ravitailleurs en vol.

air-journal_EVA Air 777FLa compagnie aérienne EVA Air a de son côté confirmé hier la commande de cinq 777F, annoncée lors du dernier Salon du Bourget. D’une valeur de 1,6 milliard de dollars au prix catalogue, cet achat est une première pour la compagnie taïwanaise qui utilise déjà vingt-et-un 777-300ER (plus 13 attendus). Les 777F seront déployés sur les routes transpacifiques et régionales, le président d’EVA Air K.W. Chang précisant que sa compagnie « investit dans l’avion le plus avancé et s’engage à continuer d’assurer un service efficace et fiable. La qualité du service et la sécurité des vols sont nos priorités premières, et nous les appliquons aussi au transport de fret ».

EVA Air vise une flotte widebody de plus de 60 appareils d’ici la fin 2025, contre 38 Aujourd’hui (777-300ER donc, 747-400 et Airbus A330). Mais le choix sur ces futurs gros-porteurs n’est toujours pas fait, K.W. Chang expliquant ce matin dans le Taipei Times hésiter toujours entre les 787 Dreamliner et les A350 pour une commande de 24 à 26 appareils qui pourrait être passée en 2018 ou 2019. Les réacteurs Rolls Royce de l’A350 pourraient être un handicap, contrairement aux GE des Dreamliner – mais pour ce dernier Boeing doit faire une offre financière « plus amicale ».

http://www.air-journal.fr/2015-07-22-boeing-et-le-fret-55-avions-pour-fedex-et-eva-air-5147546.html

Commentaire(s)

  1. A tout hasard un 787F serait-il envisagé par Boeing ?

  2. Et bah moi qui sur pro boeing pour EVA AIR je recommande l’A350 c’est un monstre d’high tech embarqué comparé au 787 dreamliner qui n’arrive pas a la cheville de L’A350.
    Je sens certains commentaires de mauvaises foies qui vont faire leurs apparitions et qui ne vont jamais admettre que L’A350 est l’avion le plus abouti et le plus technologique de ce siècle..

  3. Si la domination de Boeing sur le marché des modèles passagers a connu une baisse relative, en revanche sur le marché fret ils sont hégémoniques (avec probablement des marges confortables à la clé).
    Il faut dire qu’en face, Airbus n’a pas grand chose à proposer pour Fed Ex et autres UPS.
    A quand l’A350-900F ou l’A380?

    • Filoustyle

      Il y a le 330 fret en face qui est certainement le meilleur sur le marché dans ce segment mais qui a un énorme désavantage il n’est pas américain qui existe aussi en MRTT que le monde entier plébiscite sauf les Américains

  4. gordon24

    Choix logique pour Fedex…. Le 767F n’est plus de premiere jeunesse mais pour du fret volumetrique comme Fedex ca doit etre suffisant…

    D’autant plus que boeing a besoin de garder sa chaine ouverte jusqu’a la production des tankers pour l’USAF et a donc du garantir des rabais vertigineux… C’est une choix gagnant-gagnant pour Boeing et Fedex.

    En ce qui concerne l’A350 et le 787, ces avions sont de la même géneration donc ils doivent etre similaires technologiquement… D’ailleurs de nombreuses compagnies ont commandé les 2 avions.

  5. Clo2B

    pour le fret, l’ère des bis-réacteurs à semble-t-il sonné, en effet sachant qu’en poids,un 777F peut transporter autant qu’un 747F 400, on se demande pourquoi certaines compagnies peuvent encore commander des 747 8F alors qu’il n’emporte que 30t de +, mais offre tout de même la + longue soute actuelle.
    C’est sans doute ce constat qui à dissuadé Airbus de lancer la version fret de son A380 ; qui n’emporterait que 40T de + que le 777, mais qui aurait quand même l’avantage de la soute la + large (et de loin..)pour des chargement volumineux pour lesquels on est obligé de faire appel l’heure actuelle à un Antonov 124.
    Par contre l’utilité de la longueur de la soute me semble moins évidente…

  6. Clo2B

    Concernant le Dreamliner, et l’A350, il me semble normal que ces bijoux de technologie soient réservés dans un premier temps au transport des passagers,(mais leur heure viendra) et que des avions + « rustiques » tel que le 767, l’A330 ou le 777 soient utilisés pour le fret.

  7. Lio

    Le 747 reste toujours le plus apprécié pour les compagnies 100% cargo.
    Pour rappel volga dnepr vient de commander 20 exemplaires.
    Les compagnies mixtes optent pour le 777 ou 330 car la capa est suffisante, l’appareil est moins cher et moins energivore. Se pose aussi la question du certificat d’operation .

  8. Filoustyle

    http://youtu.be/uFWBw35cqcU

    http://youtu.be/2NhZGqphiYo

    Après avoir acheté pas mal de A300F peut être qu’ils reviendront vers cette belle machine qu’est le 330-200F ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum