Air Cocaïne : le SNPL indigné par le verdict

air-journal_Air Cocaine pilotes

Le syndicat de pilotes SNPL France ALPA s’est indigné hier d’un « verdict injuste et inhumain » envers les pilotes français en République Dominicaine, où quatre hommes ont été condamnés vendredi à 20 ans de prison pour tentative de convoyage de 680 kg de cocaïne à bord d’un jet privé.

Quatre Français, le pilote Pascal Fauret, son copilote Bruno Odos, le passager Nicolas Pisapia et l’homme d’affaires Alain Castany ont été condamnés à vingt ans de prison pour trafic de drogue vendredi à Saint Domingue, suite à leur arrestation en mars 2013 à l’aéroport de Punta Cana où les autorités du pays avaient trouvé 26 valises pleines de drogue à l’intérieur d’un Falcon 50. Les deux pilotes (et leurs compatriotes) ont passé quinze mois en détention provisoire, avant d’obtenir une liberté provisoire en juin 2014 avec impossibilité de quitter le territoire ; ils ont toujours clamé leur innocence, niant avoir eu connaissance de la nature de la cargaison, mais ont été reconnus « coupables du crime d’association en vue de […] posséder des drogues illicites ». Ils ont immédiatement fait appel. Dix Dominicains étaient également jugés : six d’entre eux ont été acquittés, quatre autres condamnés avec des peines allant de 5 à 10 ans de prison.

Dans son communiqué du 17 août 2015, le SNPL s’indigne du verdict infligé à Pascal Fauret et Bruno Odros « alors qu’ils exerçaient simplement leur métier de pilote de ligne ». Il explique que leurs défenseurs « ont pourtant démontré à la Cour que le vol était un vol commercial et que dans ce cadre, les pilotes, conformément aux règles internationales ne pouvaient être tenus pour responsables du contenu des bagages de leurs passagers ». Il a également été prouvé selon le syndicat que « la responsabilité du passage des bagages aux contrôles de sûreté avait été confiée par contrat à une société d’assistance aéroportuaire comme il est d’usage constant dans le transport aérien ». Enfin le procureur dominicain « n’a apporté aucune preuve à charge contre les pilotes qui ont eu pour seul tort d’exercer leur métier et de se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment ». Malgré « tous ces éléments à décharge et l’absence totale de preuves à charge, nos deux collègues ont été condamnés à 20 ans de réclusion et laissés en liberté en attendant le procès en appel », un verdict « injuste et inhumain » qui indigne le SNPL.

Ces deux pilotes « paient très cher l’incapacité de l’état Dominicain à assurer les contrôles de sûreté des bagages et des passagers qui sont pourtant de son seul ressort dans le cadre d’un vol commercial ». Si ces contrôles avaient été assurés correctement, assure le SNPL, « les bagages ne seraient jamais arrivés jusqu’à l’avion ». Le SNPL considère que « la sécurité juridique des pilotes et des équipages en général n’est pas garantie en République Dominicaine », et les incite donc « dès aujourd’hui à faire preuve de la plus grande circonspection dans la réalisation de ces vols ». Au-delà, le syndicat « réfléchit dès aujourd’hui aux mesures concrètes qui devront inévitablement être mises en œuvre pour assurer la sécurité des équipages programmés sur cette destination ».

http://www.air-journal.fr/2015-08-18-air-cocaine-le-snpl-indigne-par-le-verdict-5148660.html

Commentaire(s)

  1. Raymond De Clermond - 18 août 2015 à 8 h 12 min
    Raymond De Clermond
    Publié le 18 août 2015

    OOOOHHH ! Indignés ? Vraiment ? Pauvres chéris.

  2. Bob
    Publié le 18 août 2015

    Le corporatisme jusqu’au-boutiste au mépris de tout principe , de toute éthique , de toute morale , de toute objectivité du SNPL est tout simplement indécent.

  3. Fred
    Publié le 18 août 2015

    Selon la police française, les 2 pilotes et les 2 autres personnes qui devaient prendre ce vol, étaient suivit depuis plusieurs mois, apparemment sur écoute, pour trafic et transport de drogues. Il y a eu « une fuite » à la toute dernière minute alertant les autorités dominicaines que le quatuor indélicat était attendu à son arrivée en France à l’aéroport de St Tropez par la Police; précipitant l’interception de l’aéronef et de ses occupants, du même coup empêchant les douanes françaises de battre un nouveau record de saisie

  4. Yann
    Publié le 18 août 2015

    Si je suis bien le SNPL, c’est parcequ’ils sont français et que ce sont des pilotes ils sont forcement innocents.
    Un peu facile.

  5. 26 bagages pour si peu de pax c’est juste un peu louche

    Le corporatisme jusqu’au boutiste

    • Rogerwilco
      Publié le 18 août 2015

      Pour un vol d’aviation d’affaire intercontinental ça n’a rien d’étonnant .
      L’avion est loué , le client fait ce qu’il veut et personne ne pose de question.

      Il ne s’agit pas de corporatisme mais de solidarité des gens de l’air comme elle existe pour les gens de mer . Cela vous étonne ?
      Bien sur, pour comprendre ce genre de chose il faut soi même passer au travers de certaine choses qui semblent cruellement manquer à votre vécu.

      J’espère que cela répond à vos interrogations…

  6. Rogerwilco
    Publié le 18 août 2015

    Les commentaires faits au sujet de cette affaire sont tout bonnement ahurissants de méconnaissance du sujet et pour ne pas dire d’indécence , de mauvaise foi voire de toute morale.

    Que sait on de cette affaire ? Ce que racontent les journaux ?

    La réalité est que ces pilotes travaillent pour l’aviation d’affaire ou il est de notoriété publique qu’il ne faut jamais poser de question sur les clients sous peine de perdre son job .

    Avez vous déjà vu un equipage ouvrir les valises des passagers au pied des avions ?
    Non évidemment ce n’est pas dans ses attributions .

    Il est très probable que ces pilotes ne connaissaient pas le contenu des bagages .

    D’après les douaniers il y a de la drogue sur quasiment chaque vol en provenance de Colombie , voyez vous les pilotes ne serais ce qu’ interrogé ?

    Jamais , pour la bonne et simple raison que ce n’est pas de leur responsabilité.

    • Larris
      Publié le 18 août 2015

      Ben voyons ! on en trouve encore pour soutenir des criminels…

    • Mr Pomelos
      Publié le 18 août 2015

      au delà des grandes théories soulevées par certains, force et arguments répliqués par d’autres, je me demande quand même toujours comment on peut en arriver là : 4 gus assis d’évidence sur 700 kg de drogue dans l’espace confiné d’un avion de 10 places, et personne n’est coupable au dires des intéressés…
      le comité de défense et de soutien des deux frères d’armes de l’aéronavale ne cesse de clamer la grandeur des bonhommes en question, avec moult arguments sur leur moralité inattaquable , leur probité absolue, et leurs brillants états de services aux commandes d’avions d’armes aptes à promener la bombe sous les ailes.
      cependant, si j’avais été pilote de ce falcon, et que ma gamine de quinze ans soit du voyage, elle aurait dit:  »papa,c’est drôle, qu’est ce qu’il transporte le monsieur tout seul dans toutes ces valises??… »
      la vivacité d’esprit, l’intelligence du pilote de chasse de l’aéronavale, serait-elle cependant compatible avec une naïveté, une candeur infantile qui fait que jamais, au grand jamais, il ne soupçonne le gus passager unique pas référencé VIP qui vient d’arriver par la ligne  »publique » et qui repart en falcon  »privé » avec 25 ou 26 valises minables de chez monoprix bourrés de quelque chose de lourd vu le bilan sur la balance qui équivaut presque à 10 pax de 70 kg…dans un pays plus connu pour ses exportations de drogue que d’œuvres d’art.
      jamais il ne se dit  »ça pue! qu’est ce c’est que ce bordel » ???
      jamais il se dit  »vol privé ou vol commercial, peu importe que j’ai le droit ou pas d’ouvrir quelques valises au hasard, je veux pas être mêlé à un putain de trafic, je vais vérifier ça! »
      jamais il se dit, compte tenu de la grandeur de sa moralité de marin-pilote,  »je ne peux pas être ne serait-ce que complice passif d’une logistique de mafia parce que j’ai fermé les yeux, je dois m’assurer de la régularité de la cargaison… »
      jamais il se dit  »moi, j’ai volé avec la bombe sous les ailes, je suis pas une cagole, alors je vais m’assurer de vérifier deux-trois trucs quoi qu’en dise, et j’en rien à foutre vu la gravité potentielle, le client, la compagnie, le ceci ou le cela … »
      alors, si jamais il ne dit cela, soit il est tellement naïf qu’il va falloir envisager de revoir les critères de sélection chez les gars qui se promènent avec des bombes sous les ailes chez les marins…
      soit il n’est pas si grand que certains l’ont rêvé en matière de probité et de morale.
      on parle quand même de drogue, le truc qui fait crever des gamins de familles que l’on a pu connaitre, en espérant que cela n’arrive jamais chez soi…le truc qui, avant de les faire crever, les transforme en délinquants, les filles en puttes…Mais bon sang, si un jour, que je sois captain de falcon, de bateau, chauffeur de car, de camion, si un jour j’ai un bon gros- gros doute, je m’en fout de savoir si la réglementation m’autorise à pas savoir, si je vais avoir un souci avec mon client, mon boss…je poursuit pas le voyage avant d’avoir tiré au clair le contenu des valoches!!!! sinon, je suis un complice passif?!!!!! non?!!
      pourtant, j’ai pas été marin de l’aéronavale, mais j’ai de la morale!…alors, les gars du falcon, je pige pas…
      et tout ces soutiens, PL, qui nous expliquent comme si on étaient des benêts, que eux aussi, quand ils charge 295 pax dans leur airbus ils ne contrôlent pas les valises parce que c’est pas leur job et c’est pas possible…d’accord, mais quand leur môme se sera shooté avec de la came livrée en voilier on leur enverra copie de la lettre de soutien au skippeur rédigée par le captain du costa croisière qui dit que lui aussi il ne vérifie pas les bagages des passagers…non mais, de qui se moque t’on, un falcon ça fait la longueur de 3 dr400, et en plus ce jour là il embarque UN pax!…
      voila, j’ai un peu du mal avec les soutiens INCONDITIONNELS.
      je dit pas qu’ils sont coupables, entre le doute et la certitude il y’ a des nuances, je dis qu’ils sont pas faciles à défendre, tellement de manière factuelle leur absence de réaction face à l’incongruité de ce vol qui aurait du les interpeller interroge…
      du coup , les soutiens qui ont réponse à tout avec des arguments du style : leur CV aéronautique, leur moralité de marin imprescriptible, le règlement qui fait qu’on a pas à se soucier du contenu des valises, les habitudes de la profession qui font que l’on ne doit pas poser de questions…bref, tout cela devient indigeste !
      j’avais juste envie de le dire, je ne suis pas pilote d’avion d’affaire, ni PL, mon aviation à moi est plutôt champêtre avec deux ailes et des haubans…
      mais je suis père de famille, la drogue dans l’entourage de mes mômes j’en entend parler, même à la campagne…alors les dealers, mafieux, et autres organisateurs de trafic, comme tous les pères de famille je les hais, mais pour autant je ne suis pas indulgent avec ceux qui ont  »juste » une complicité passive dans la logistique, les intervenants non-organisateurs mais qui ferment les yeux, parceque l’on veut garder son job ou je ne sais quel avantage….
      alors, tous les soutiens inconditionnels, j’espère que vous avez raison, mais saurez vous au moins une fois admettre que l’on peux aussi avoir du mal à y croire….

  7. Publié le 18 août 2015

    Non il ne s’agit pas pour le SNPL de défendre ces gens parce qu’ils sont pilotes et français et qu’en conséquence de quoi ils sont innocents. sachez d’ailleurs que ces deux pilotes, avant d’exercer dans l’aviation d’affaire, étaient pilotes dans l’armée de l’air, et vous défendaient. Alors il y a aussi dans hors la loi comme dans tout métier, mais figurez vous qu’il n’entre pas dans les attributions des pilotes de lignes ou d’aviation d’affaire d’ouvrir les bagages de tous les passagers pour en vérifier le contenu !

  8. Prochain vol A380 au départ de CDG, le CdB va demander au 500 PAX d’ouvrir leur bagages pour être sûr de pas se retrouver en tôle en cas de découverte de drogue. Le tout après les security checks, avant de fermer les portes… C’est ça la logique de la Rep.Dom.?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum