Ryanair : des compensations six ans après un vol retardé ?

air-journal_ryanair lille 1

Un tribunal de Manchester a jugé que les passagers disposaient de six ans pour demander des compensations après un vol retardé, et non deux ans comme souhaite l’imposer la compagnie aérienne low cost Ryanair.

Le jugement rendu le 21 aout 2015 à Manchester s’appuie sur une directive européenne de 2004 (EC261/2004), qui portait justement à six ans le délai maximal laissé aux voyageurs pour demander des compensations – y compris les 600 euros imposés au-delà de trois heures de retard, sauf en cas de « circonstances exceptionnelles » comme la météo ou la sûreté des vols. Ryanair inclut dans ses conditions générales (celles qui ne sont quasiment jamais lues) un délai de deux ans maximum pour toute réclamation, mais le tribunal a jugé que la loi européenne l’emportait. La justice avait été saisie en janvier 2014 par six passagers d’un vol entre Barcelone-Reus et Londres, qui avait été retardé de près de dix heures en mars 2008, cinq ans et dix mois plus tôt.

La low cost a immédiatement indiqué qu’elle fera appel du jugement, notant dans un communiqué que ce délai de six ans est « ni nécessaire ni raisonnable ». Mais sa colère était plutôt concentré sur les médias, la somme de 856 millions d’euros étant avancée par des avocats comme possible total des sommes dues si tous les passagers ayant souffert d’un retard se manifestaient. Ce total serait probablement de moins de 5 millions d’euros si son appel est rejeté, affirme Ryanair : elle cite ses propres statistiques selon lesquelles moins de 1% des vols ont des retards de plus de trois heures, et plus de 90% des demandes « valides » de compensations sont déposées dans les deux ans suivant le vol incriminé. Le nombre de plaignants encouragés par le verdict de Manchester serait donc extrêmement limité…

http://www.air-journal.fr/2015-08-24-ryanair-des-compensations-six-ans-apres-un-vol-retarde-5148937.html

Commentaire(s)

  1. Twintair
    Publié le 24 août 2015

    Il n’est jamais trops tard.. pour Assurer.!..
    Ryanair.. est-ce bien raisonnable de courrir partout.?.. l’essentiel, c’est de partir à l’heure.!.. lol..

  2. Il serait plutôt bon que nos chers technocrates européens s’assurent de la mise en œuvre effective des droits à compensation: dans 100% des cas la Cie (toutes sans exception) répondent que le retard/annulation ne rentre pas dans le cadre bla-bla-bla bla-bla-bla.
    Il faut alors faire jouer la DGAC pour les obliger à accéder a vos droits.
    Ne serait-il pas plus simple d’obliger la Cie à compenser sur le champ (comme pour un overbooking) sous peine d’une amende équivalente à 2 ou 3 fois le montant de la compensation?
    A ce jour je n’ai jamais réussi à obtenir un remboursement en moins de 6 mois, avec à chaque fois obligation de faire intervenir l’aviation civile.
    Et ce ne sont pas forcément les low-costs: les « Legacy » ne valent pas mieux!

  3. Quelque soit la compagnie c’est relativement difficile

    Pour RyanAir encore plus, pour avoir gain de cause je passe toujours par un intermédiaire
    Et puis je pour ne plus avoir de soucis avec eux je les évite

  4. Publié le 24 août 2015

    Je suis d’accord avec les commentaires ci dessus. Perso, j’ai un probleme avec Etihad qui refuse une indemnisation et qui n’a pas daigné répondre a la DGAC pour une retard de 12 heures. J’ai saisi le juge de proximité et audience le 2 novembre.

  5. @Air Journal: serait-il possible d’avoir des statistiques sur les réponses des Cies a ce genre d’incident, le taux de satisfaction et la liste noire des Cies « réticentes »?
    Je vous l’accorde il s’agit d’un article de fond et non de « brèves » qui font l’essentiel de ce journal.

  6. mohamed
    Publié le 25 août 2015

    les Cie ne veulent jamais payer leur erreur a l’amiable, lors des proces les Cie envoie leur avocat qui demande a chaque fois de repousser l’audience et ca peut durée 2 ou 3ans et meme si le passager gagne son proces pour 600€ beh il fera passé le message a ses proches qu’il aura galèré pendant 2 ou 3ans pour quelque centaine d’euro,
    en gros c’est une technique pour faite conprendre au passager qu’il faut pas essayer de faire des poursuites contre les Cie aérienne car ils perdent leur temps et pour des miettes a la fin

    les Cie qui payent, air france, klm, swiss et luftansa, thai,

    le reste se sont des voleurs,,
    emirates, qatar, etihad, etc

    mais raport qualité prix pour des billet les Cie du golf sont bien,

    et les européennes sont trop cher mais leurs SAV est au top

  7. joiville
    Publié le 25 août 2015

    @ANUS SHUK

    Vous dites que les « legacy » ne payent pas ?
    Il serait temps de faire votre bepteme de l’air avant d’intervenir ici…

    Bien sur que LH AF BA etc… payent les indeminites. Elles rajoutent en général un.bonus lorsque la compensation s’effectue par bons d’achat.

    En revanche essayez de vous faire rembourser chez Ryanair ou EasyJet.
    Bon courage et bravo à ceux qui saisissent le juge de proximité (c’est gratuit d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter