Chine : le COMAC ARJ21-700 entrera en service en février 2016

air-journal_COMAC arj21

Le constructeur chinois Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC) a annoncé que l’ARJ21-700, entrera en service en février l’année prochaine, après deux mois de formation des pilotes.

Le Comac ARJ21-700 se fait cruellement attendre pour les compagnies clientes. La compagnie de lancement Chengdu Airlines a ainsi dû patienter 8 ans avant de recevoir ses deux premiers exemplaires, prévus en novembre de cette année, au lieu de 2006 initialement. Il avait seulement obtenu sa certification par l’Administration de l’aviation civile chinoise (CAAC) le 30 décembre 2014, mais le programme a connu d’autres retards de développement ultérieurs qui comprenaient des améliorations de la cabine, certains aspects de l’anti-givrage, et autres mises à jour de systèmes dans le cockpit.

Sa conception avait au préalable subi plusieurs révisions majeures que ce soit pour les réacteurs  General Electric CF34, au niveau des ailes qui ont été améliorées ou des trains d’atterrissage pour qu’ils puissent supporter des conditions extrêmes.

Ce biréacteur, commandé à plus de 300 exemplaires à ce jour, est prévu pour accueillir entre 78 et 90 passagers selon le nombre de classes. La compagnie de lancement Chengdu Airlines en attend 30, les autres clientes se nommant GECAS, Lao Airlines, Myanma Airways, Merpati Nusantara Airlines (40), Xiamen Airlines, la République du Congo ou en mars dernier ICBC Leasing pour 30 exemplaires.

http://www.air-journal.fr/2015-09-06-chine-le-comac-arj21-700-entrera-en-service-en-fevrier-2016-5149794.html

Commentaire(s)

  1. Clo2B

    Ce n’est pas avec cette vague copie du DC9 que Comac va inquiéter les fabricants occidentaux, par contre, il faudra peut-être plus se méfier du 919…

    • ben76500

      oui et le dc9 est une copie de la carravelle, sud aviation avait fait produire sous license la caravelle par douglas et ce sont servit des plans pour concevoir les dc8 et dc9 en claire on s’est bien fait enculée

  2. C’est un MD95 empreint de nouvelles technologies occidentales produitent sous licence et qui peut a un marché politique « naturel » pouvant lui assurer plusieurs centaines d’exemplaires.
    Mais le plus important pour l’industrie aéronautique chinoise est d’acquérir une méthodologie d’industrialisation et cet avion va considérablement les faire progresser dans ce domaine.
    Les Chinois ne songent pas dans l’immédiat à opposer une concurence frontale aux productions occidentales mais vont très très vite progresser à pas de géant. C’est inevitable..

  3. top chrono pour le premier crash , allez je met un billet sur moins d’un an , vu les compagnies clientes et les gogols qui sont aux commandes dans ces pseudos compagnies aériennes .

  4. Comme disait Coluche :quand tu casse un œuf ya du blanc , du jaune , tu mélange ya plus que du jaune .

  5. Cobalt

    Juste préciser à clo2b que c919 ressemble presque au CSeries de bombardier sur l’aspect design.selon moi,je ne croix pas que sa va inquiéter bombardier sur le marché.

  6. flyrelax

    cet avion est un dérivé du MD90 (lui même héritier du DC9…) remis au gout du jour et motorisé GE… comment faire du neuf avec du vieux !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Comac_ARJ21

  7. Comme les Japonais et les Coréens il y a 40 ans, la copie et le piratage industriel demeurent le savoir-faire des Chinois… Pour moi c’est un F28/F70 revu et relooké.
    Si c’est la dix millième copie du DC9, lui-même copie de la Caravelle, la technologie des avions a de quoi s’inspirer!

    • Vincent

      Sauf que les Japonais, et aujourd’hui les Sud-Coréens, sont talentueux : la preuve, les produits provenant de ces pays ont toujours eu une réputation de grande qualité.

      Il n’en va pas de même pour le Made in China, loin de là !

  8. Comme disait l’autre : Quand tout les cons seront en orbite, t’as pas fini de tourner, toi !!!
    Bon vol..

  9. Le premier avion de Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC), j’ai repris volontairement le titre de l’article, ils ont pris du temps pour le mettre au point. C’est tout à leur honneur ils apprennent. Les chinois forment plus de 2 millions d’ingénieurs de haut niveau par an, la France a peine 20 000. Cet avion est peut être une copie du DC9 (avion que j’apprécie) mais c’est juste un début. Les chinois très prudents n’attaquent pas de front les deux grands groupes, ils le font dans le ferroviaire ou en moins de 15 ans ils sont passé de la machine à vapeur au TGV, avec les lignes correpondantes. Ils sont devenus en moins de 5 ans les premiers exportateurs au monde de matériel ferroviaire. Laissez les faires et accompagnez les, comme Airbus et Peugeot ont su le faire par des coentreprises.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum