L’aéroport de Nice lance la saison automne-hiver

air-journal_aeroport Nice

L’offre en siège de l’aéroport de Nice-Côte d’Azur sera en hausse de +4% pendant la saison hiver 2015-2016, avec six nouvelles routes au programme qui comptera 65 destinations.

Dans son communiqué du 30 septembre 2015, l’aéroport niçois précise que 200 000 sièges supplémentaires seront proposés 25 octobre 2015 au 25 mars 2016 « pour dynamiser le tourisme d’hiver sur la Riviera ». Il accueillera 38 compagnies aériennes dont une nouvelle, la low cost Volotea qui « permettra d’atteindre la destination phare du marché de Noël », Strasbourg. Quatre liaisons lancées cet été seront disponibles, vers Amsterdam par easyJet, Istanbul par Pegasus Airlines, Rome par Vueling et Tel Aviv par Sun d’Or (El Al), tandis que la ligne de CSA Czech Airlines depuis Prague, « fortement demandée par les passagers », sera prolongée pendant l’hiver.

L’aéroport souligne également la non-interruption des vols de Delta Air Lines en provenance de New York-JFK avec quatre vols par semaine ; après quatre années de suspension entre janvier et mars, « il était important de proposer aux habitués de l’Aéroport Nice Côte d’Azur le moyen de rejoindre l’Amérique du Nord en toute saison, en particulier pour les touristes d’affaires américains, de plus en plus présents sur les grands congrès de la Riviera ». Au total, 36 pays seront desservis depuis la plateforme azuréenne.

La forte augmentation de la capacité en sièges (+4% par rapport à l’hiver précédent) « accompagne et favorise le dynamisme de l’activité touristique hivernale du territoire, avec de nouvelles facilités pour le tourisme de loisirs comme celui d’affaires », explique encore l’aéroport. Son « bouquet de destinations lui permet de rayonner en direct » sur l’Europe, le bassin méditerranéen et jusqu’en Amérique du Nord, et son positionnement unique « conforte toujours plus la place de l’Aéroport Nice Côte d’Azur en tant que plateforme majeure d’Europe du Sud ». Toutes ces nouveautés s’inscrivent dans le cadre du Contrat de Compétitivité Territoriale lancé en juin dernier, par lequel le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur s’engageait pour une baisse de ses redevances aéronautiques pour l’Aviation Commerciale régulière pendant 10 ans, au premier bénéfice de son Territoire, comme des compagnies clientes, actuelles et futures.

Rappelons que l’aéroport a accueilli 11,7 millions de passagers l’année dernière ; au cœur de l’été, il proposait 105 destinations dans 34 pays, desservies par 53 compagnies aériennes.

http://www.air-journal.fr/2015-10-01-laeroport-de-nice-lance-la-saison-automne-hiver-5151128.html

Commentaire(s)

  1. fred06
    Publié le 1 octobre 2015

    Quand Qatar va-il reprendre ses vols?
    ..Et le second vol quotidien pour Emirates?

    Faut-il refaire une seconde pétition? Les professionnels sont de plus en plus excédés!

    • Max69
      Publié le 1 octobre 2015

      D.G.A.C. on vout dit ! Chaque fopis que l’on se demande pourquoi les aéroports de « province » ne se développent p

    • Max69
      Publié le 1 octobre 2015

      D.G.A.C. on vous dit ! Chaque fois que l’on se demande pourquoi les aéroports de « province » ne se développent pas assez, on tombe sur ce mystérieux organisme dont personne ne connaît les membres… Tous appartenant à Air-Ile-de-France et à ADP ?
      Les privatisations prévues de Lyon et Nice ne seront d’aucune utilité si, en dernier recours, c’est cet organisme qui « non » aux demandes d’ouvertures de lignes « gênantes » pour Paris et Air France…
      Les futurs investisseurs alléchés par la rentabilité de ces deux plates-formes y trouveront sans doute leur compte… mais les décideurs régionaux ? les chefs d’entreprise ? les touristes (sortants ou arrivants, contraints de passer par CDG dont les classements internationaux en matière d’accueil, de signalétique, de confort global, sont loin d’être optimum) ?
      Mais de cela, les administrateurs parisiens n’ont cure.
      C’est fou ce qu’on est bien à l’intérieur du périphérique qui nous protège de ces « provinciaux », et nous évite d’entendre leurs doléances…
      Quelqu’un a écrit il y a cinquante ans un livre passionnant (et cruel) : « Paris et le désert français » ; en matière d’aérien, on y est encore.

  2. DOUDOU
    Publié le 1 octobre 2015

    Oui mais toujours sans ligne vers l’Asie

  3. Clo2B
    Publié le 1 octobre 2015

    Quel magnifique aéroport !!

    Par contre, si par malheur un avion rate son atterrissage, il vaut mieux savoir nager!!

  4. B nice
    Publié le 2 octobre 2015

    Et quand un direct nice oran?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter