Le 5 octobre 1910 dans le ciel : Léon et Robert Morane chutent dans le cadre de leur participation au prix Michelin

air-journal-aviateurs-leon-et-robert-morane

Histoire de l’aviation – 5 octobre 1910. 100 000 francs, telle est la somme promise par le prix Michelin à l’aviateur qui, en moins de 6 heures, parviendra, après avoir viré autour de la basilique de Clermont-Ferrand, à atterrir au sommet du puy de Dôme, en étant parti des départements de la Seine ou de Seine-et-Oise, en aéroplane avec un passager. Un challenge aéronautique que se proposent de relever les frères Morane, ce mercredi 5 octobre 1910.

C’est ainsi que Léon et Robert Morane prennent leur envol dans la matinée de ce 5 octobre 1910, décollant du champ de manœuvres d’Issy-les-Moulineaux, sous le regard de quelque 3 000 personnes. Léon Morane prend alors les commandes d’un appareil de type monoplan Blériot à moteur de la firme Gnome n’affichant pas moins de 100 chevaux de puissance, direction l’Auvergne et le puy de Dôme qu’il compte rejoindre en 5 heures et 30 minutes au maximum, avec son frère Robert assis à la place du passager.

Malheureusement, c’était sans compter un problème au niveau des commandes, ces dernières cessant de répondre aux environs de Paris, avec pour conséquence la chute de leur monoplan Blériot, au niveau de Boissy-Saint-Léger. Tombés de 40 à 50 mètres de hauteur, les frères Morane vont s’en tirer avec de graves blessures, mettant un terme à leur tentative.

 

http://www.air-journal.fr/2015-10-05-le-5-octobre-1910-dans-le-ciel-leon-et-robert-morane-chutent-dans-le-cadre-de-leur-participation-au-prix-michelin-5150680.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter