Attentats : trafic peu affecté et grèves annulées

air-journal_police_aeroport

Les compagnies aériennes ont noté peu d’effets sur le trafic après les attentats terroristes ayant ensanglanté Paris vendredi, la sécurité dans les aéroports ayant été toutefois largement renforcée. Les deux grèves prévues cette semaine, chez Air France et chez les contrôleurs aériens, ont été annulées.

Aéroports de Paris (ADP) a indiqué dès le 14 novembre 2015 que les contrôles allaient être renforcés à Roissy-Charles de Gaulle et à Orly : « des délais supplémentaires sont à prévoir » avec le renforcement des contrôles, et les passagers sont donc invités à prévoir « une marge supplémentaire de 30 minutes à 1 heure » par rapport aux horaires d’enregistrements habituels. Même message à Lyon-Saint Exupéry, qui rappelle tout comme Nice-Côte d’Azur que « pour voyager, il est indispensable d’être muni d’une pièce d’identité en cours de validité, y compris au sein de l’Union Européenne. Les vols nationaux ne sont pas concernés ». A l’aéroport de Marseille-Provence, « tous les passagers au départ ou à l’arrivée d’un vol international (y compris en provenance ou à destination de l’espace Schengen) seront contrôlés par les Services de l’Etat. Un délai d’attente supérieur à la normale est possible », Toulouse-Blagnac annonçant de son côté que « les contrôles aux frontières sont rétablis pour les voyageurs entrant ou quittant le territoire français. Les passagers des vols européens et internationaux sont invités à anticiper leur arrivée à l’aéroport et à se munir de leur carte d’identité ou leur passeport ».

Depuis samedi, les aéroports français comme les compagnies aériennes font état d’un trafic normal, « conforme aux prévisions » selon ADP. Air France avait confirmé dès le lendemain des attentats le maintien de l’ensemble des vols prévus, précisant que « les contrôles d’identité sont renforcés pour les passagers de la zone Schengen, et une surveillance renforcée des aérogares et des zones d’évolution confirmée (ZEC) est mise en place par les autorités ». Elle demandait là aussi aux passagers d’être en possession d’une pièce d’identité valable, et annonçait que des « mesures commerciales sont disponibles pour les passagers préférant reporter leur voyage sur le site de la compagnie » (avec report ou modification du voyage sans frais, en bénéficiant d´un avoir non remboursable valable un an sur Air France, KLM ou HOP!). Et d’ajouter qu’elle « adopte ses procédures en temps réel en fonction de l’évolution de la situation. L’entreprise tiendra informés les passagers et l’ensemble de ses collaborateurs dans les plus brefs délais en cas d’évolution ». La low cost easyJet a elle aussi maintenu ses vols, mais permis à tous ceux qui souhaitaient « annuler leur voyage à Paris ce weekend » de le faire sans frais ; elle se conformera à « toutes les recommandations et conseils des autorités françaises ». Même son de cloche chez Air Austral, qui a maintenu son programme de vols depuis et vers l’île de la Réunion, tout en prévenant de retards possibles au départ et à l’arrivée, et en offrant jusqu’à la fin du mois aux possesseurs d’un billet sur un vol de et/ou vers Paris prévu entre le 14 et le 30 novembre de « reporter votre voyage jusqu’au 7 décembre 2015 inclus. La modification de votre réservation est possible dans la même classe tarifaire de voyage sans frais ». Pour ceux qui souhaitent « différer leur voyage au-delà du 7 décembre 2015, l’annuler ou encore changer de destination, vous pouvez bénéficier d´un avoir non remboursable valable un an sur les lignes d’Air Austral dans la limite de validité de votre billet ». En raison du durcissement des mesures de sécurité « au niveau de tous les aéroports du monde suite aux attentats terroristes de Paris », Royal Air Maroc a invité sa clientèle à se présenter aux guichets d’enregistrement « au moins trois heures avant l’heure du départ ». Lufthansa, United Airlines, Singapore Airlines, Cathay Pacific etc. affichent toutes des mesures commerciales similaires, mais seule Turkish Airlines faisait état selon Le Monde d’un nombre élevé de passagers voulant abréger leur séjour en France.

Les attentats ont d’autre part provoqué sans surprise l’annulation de deux movements sociaux prévues cette semaine : « face à l’atrocité du drame qui vient de frapper Paris et sa région », le SNCTA, syndicat majoritaire des contrôleurs aériens, « suspend son préavis de grève du 17 novembre et des journées ultérieures ». Le rassemblement prévu par une intersyndicale jeudi devant le siège d’Air France à Roissy, lors du prochain Comité Central d’Entreprise, été annulé tout comme l’appel à la grève lancé pour ce même jour ; la CGT s’est déclaré « en deuil » et affiche son « plus grand respect pour l’ensemble des fonctionnaires chargés de notre sécurité, de notre sûreté, de notre santé ». Sur les réseaux sociaux, le SNPL France ALPA a rappelé que « plus que jamais, la sûreté de l’exploitation aérienne est une priorité. Dans ces moments difficiles, les Pilotes de ligne continueront d’effectuer leurs missions avec sérénité: sécurité, sûreté et professionnalisme ».

http://www.air-journal.fr/2015-11-16-attentats-trafic-peu-affecte-et-greves-annulees-5153644.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter