Aéroports de Paris : près 70 badges retirés

air-journal_roissy-securite©Olivier-Nilsson

Augustin de Romanet, président des Aéroports de Paris (ADP), a confié sur Europe 1 que 70 badges rouges, donnant l’accès du personnel aux zones réservées, avaient été retirés depuis les attentats, « notamment pour des phénomènes de radicalisation ».

Au total, 4000 casiers de personnel travaillant sur l’aéroport de Paris ont été perquisitionnés depuis un mois, a confié le PDG des Aéroports de Paris. ADP ne comptait pas de personnel avec de fiche S, mais près de 70 personnes « se sont vues retirer leurs badges pour des comportements inquiétants », notamment pour « des phénomènes de radicalisation ». L’enquête sur le personnel se poursuit puisque depuis les attentas parisiens du 13 novembre, les forces de l’ordre effectuent un screening complet des 85 000 badges « indépendamment de leur date d’attribution ».

Le PDG des Aéroports de Paris s’est dit « très mobilisé pour accroître les mesures de sécurité qui sont en très forte progression depuis 2001 ». Les mesures de sûreté Aéroports de Paris employaient « 2 300 personnes en 2001, a-t-il rappelé, c’est 5 000 personnes aujourd’hui. Les bagages étaient contrôlés à hauteur de 30% avant 2001, aujourd’hui ils sont contrôlés à 100% ». Les postes d’inspection filtrage ont également doublé depuis 2001 passant à 202 aujourd’hui.

Depuis les attentats du 13 novembre, « les effectifs de militaires ont été accrus de 50% à Charles de Gaulle, et de 50% à Orly ».« Les contrôles d’identité de toutes les personnes qui quittent la France ont été rétablis à l’entrée des avions, y compris pour les vols Schengen ».

Il a aussi évoqué la désaffection des passagers pour venir à Paris depuis le 13 novembre avec « une chute de trafic matériel d’environ 5% par rapport à l’année précédente ». « Ce trafic devrait revenir à la normale pendant les fêtes », a-t-il enfin esquissé.

http://www.air-journal.fr/2015-12-13-aeroports-de-paris-pres-70-badges-retires-5155095.html

Commentaire(s)

  1. bob

    Qui les avait donné ces badges ? Daesh ?

  2. fcb1962

    On n’avait qu’à pas aller recruter n’importe qui dans les banlieues pour les payer des salaires relativement bas alors que l’on s’attend à ce qu’ils travaillent dans des endroits sensibles…..

  3. Mnbee

    C’est ça de prendre du pas cher pour ce type de métier…

    • Pet

       » du pas cher  » des « locaux », n’importe qui…
      Regardez vous! La radicalisation touche les Petits Blancs bien nés, plus que les Petits Beurs.
      Vos propos sont racistes, comme si souvent sur ce site.
      ADP et tutti quanti pouvaient s’assurer de ceertaines qualités de leur personnel avant le 13.11, si ce n’a pas été le cas, c’est qu’ils n’en avaient rien à faire, et ça c’est très grave. Bien plus que de garder trois livres de prière d un vestiaire.

    • Sur ce point je suis d’accord avec vous et la remarque de PET est hors sujet. C’est simplement logique et pragmatique, quand vous pays les employés au ras des pâquerette alors ne vous étonnez pas de la non productivité et autre dérives,etc… Daesch recrute ou? Dans les classes les plus défavorisées et laissées pour compte de notre société ultra libérale et soit disant évoluée !! Avez vous vu un terroriste européen venant des classes aisées?? non, jamais.
      Eliminer la menace se fera aussi et surtout par un vrais développement, la fin des getthos, une vrai politique avantiste en terme d’éducation et d’intégration. Une personne bien intègree, avec un travail régulier et bien renumeree a des chances plus que minimes de se radicaliser.

      • Pet

        Rapprochez vs du « dossier » Daesh plutôt qu’avancer que le recrutement ne concerne que les groupes défavorisés.
        Qt aux terroriste des classes aisées, revoyez la bande à Baader: aucun paumé, tous fils et fille à papa.
        Enfin, en parlant des ghettos et de l’intégration, vs connaissez bien l’Afrique du Sud, qui collectionne de sérieux fiascos ds ce domaine, malgré des idées et un financement initial avéré.
        S’il y avait une recette..

  4. ADP à été contraint par l’État d’engager des « locaux » habitant dans les proches alentours des 2 Aéroports parisiens et vous savez qui habitent à proximité d’Orly et de Roissy???

  5. Il y a dans les réactions plus de propos haineux à 2 balles que d’analyse. Quiconque regarde le problème depuis ailleurs que les locaux du FN sait que:
    1. Les badges ne sont pas attribués par ADP qui ne fait qu’émettre le titre sur demande des autorités compétentes.
    2. Rien ne dit que ces 70 badges concernent des employés d’ADP, il y a des centaines d’entreprises sur les deux plateformes parisiennes dont les employés nécessitent un badge.
    3. Les enquêtes pour l’émission d’un badge passent par le ministère de la justice (pour ce qui concerne le casier judiciaire) puis les enquêtes de police/gendarmerie. Il y de toute évidence eu des ratés, puisque des badges ont été émis à des gens « douteux ».
    4. On ne peut d’un côté dire qu’une administration est en sureffectif et lui reprocher de ne pas avoir le personnel et/ou les outils pour ce genre d’enquête.
    5. Rien ne dit que des gens ont pu se trouver fichés S après l’émission de leur badge.
    Ce n’est pas les yakafokon qui changeront quoi que ce soit.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum