TAP Portugal suspend huit routes à Lisbonne et Porto

air-journal_TAP Express E190

La compagnie aérienne TAP Portugal a dévoilé huit liaisons européennes non rentables qui seront suspendues à partir de fin mars, suite au lancement de TAP Express en remplacement de Portugalia et au renouvellement de sa flotte régionale.

A partir du début de la saison estivale le 27 mars 2016, la compagnie nationale portugaise suspendra cinq destinations au départ de l’aéroport de Lisbonne-Portela : Bucarest en Roumanie, lancée en 2012 et qui devait être desservie huit fois par semaine en concurrence avec deux nouvelles venues, Wizz Air et Blue Air qui a immédiatement réagi à ce départ. TAP Portugal va également supprimer les huit rotations prévues vers Budapest en Hongrie, face là encore à Wizz Air, tout comme les quatre opérées vers Göteborg en Suède, les trois vers Hanovre en Allemagne et les trois vers Zagreb en Croatie, ces routes étant sans concurrence.

L’aéroport de Porto-Francisco de sa Carneiro sera encore plus touché par le changement de stratégie de la compagnie de Star Alliance, avec la disparition de trois routes majeures : celle vers Barcelone-El Prat, avec trois vols quotidiens en concurrence avec ceux des low cost Ryanair et Vueling, celle vers Bruxelles-Zaventem avec un vol quotidien face à sa partenaire d’alliance Brussels Airlines et aux deux mêmes low cost, et enfin celle vers Rome-Fiumicino face à la seule Ryanair (à Ciampino). Une association d’entreprises locales s’est montrée particulièrement virulente suite à ces décisions, accusant TAP de « n’avoir de Portugal que le nom et que les compagnies nationales développant l’aéroport Sa Carneiro s’appellent désormais Ryanair, easyJet, Lufthansa ou Turkish Airlines »…

En présentant TAP Express le 14 janvier, TAP Portugal affirmait qu’aucune suppression de route n’était envisagée à Porto en particulier, la ville du nord devant bénéficier d’une nouvelle navette vers et depuis Lisbonne avec 16 rotations quotidiennes. Et au début du programme estival, TAP Portugal devait même « renforcer ses fréquences sur des routes existantes » vers l’Europe, le Brésil, les Etats-Unis et l’Afrique ; 124 rotations devraient ainsi être ajoutées chaque semaine. Rappelons toutefois qu’au départ de Lisbonne, la compagnie a déjà annoncé la suspension des vols vers Bogota, Manaus, Panama City et Zagreb dès la fin mars.

http://www.air-journal.fr/2016-01-25-tap-portugal-suspend-huit-routes-a-lisbonne-et-porto-5157080.html

Commentaire(s)

  1. czl

    ALG-LIS passera l’été prochain à 5 vols par semaine en E190

  2. Juyob

    À quand des vols sur MPL ?

  3. Ils annulent à Porto mais en contrepartie ils vont augmenter les liaisons entre Porto et Lisbonne donc bon faire une heure de vol puis prendre un autre vol c’est pas la mort non plus pour les liaisons vers les USA et l’Amérique du Sud. Pour l’Europe c’est vrai que c’est emmerdant mais bon il était temps quand on voit le déficit de cette compagnie et la gestion de merde du gouvernement portugais, ça saurait pas être pire.

    • C'est drôle....

      …que vous disiez cela: ici ,sur AJ journal, il semblerait que faire une heure de vol pour venir à Paris prendre une correspondance pour les USA ou autre, ce soit juste pas possible et indigne d’eux….Mais on n’est pas au Portugal,ici,n’est ce pas, et les gens d’ici sont différents!!!!

  4. Voila une bonne chose que de supprimer les routes non rentables.

    Voila peut etre le renouveau de la TAP, qui se doit de renouer avec les benefices

  5. A quand??
    Bétaillère..
    A quand??
    Bétaillère..
    A quand??
    Bétaillère..
    Sinon, niveau vocabulaire, vous avez autre chose à proposer en magasin????

  6. Abandonner porto est à mon avis un non sens total ! La ville la plus dynamique du Portugal est laissée à Ryanair easyjet wizzair… c’est comme si on disait à Air France on abandonne Lyon et Marseille et on remplace toutes les lignes vers l Europe par un passage par Paris vous verrez un tollé sans nom, des grèves à n en plus finir et les associations de consommateurs crier au scandale… mais au Portugal c’est normal… c’est deprimant

    • Ben voilà...

      Les low cost sortent petit à petit les radi de certains marchés : ici ce sont des lignes qu’elles sont les seules à exploiter, la ce sont des villes entières dont toutes les liaisons sont aux mains des low cost…s’opposer à cela : oui,mais encore faut il à voir les reins financiers solides…sinon, à quoi bon? C’est juste la vie du monde des affaires avec ses changements réguliers d’acteurs,arrivées de certains,disparitions d’autres..
      Il en est/ sera de meme sur long courrier si on y prend pas garde.deja sur le faisceau des lignes Europe-Asie de Sud Est, QANTAS a abandonné, Thaï, Garuda et maintenant Malaysia ont soit abandonné soit ne sont plus que l’ombre d’elles mêmes…et toutes les Européennes éprouvent d’immenses difficultés financières à rentabiliser ce reseau…elles ferment lignes ,fréquences et/ ou diminuent les tailles avions …bientôt là aussi, les compagnies originaires des deux bouts du faisceau pourraient en être totalement absentes..

      Dans les deux cas ,on trouve ( surtout ici sur AJ) des gens qui n’aspirent qu’à soutenir ces mouvements et y applaudissent des deux mains….

    • Mauvais exemple... - 26 janvier 2016 à 10 h 40 min
      Mauvais exemple...

      L’abandon des lignes Lyon/ Marseille vers Eurpoe par AF : c’est juste déjà fait!!!!!!

  7. Comparer Lyon et Porto est un non sens total.
    population de 250.000 pour Porto et le double pour Lyon.
    la taille du portigal appel à passer par un hub pour la grande majorité des vols internationaux.Sauf pour des vols direct sur des grands pole economique/industriel (Paris, frankfurt, Londres, etc.)
    Le point to point ne peut fonctionner que pour une LowCost.
    Par contre en France, en Allemage, Espagne et Royaume Uni 2 voir 3 hubs sont la meilleure solution.
    Pour la France Lyon semble le mieux équipé et positionné…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum