L’Iran commande 40 ATR, signe avec Vinci, ADP…

air-journal_ATR_FAL2

Les emplettes d’avions se poursuivent pour l’Iran, qui compte renouveler sa flotte suite à la levée des sanctions internationales en début d’année 2016. Après avoir acheté 118 Airbus dont 12 A380 cette semaine,  elle s’apprête à acheter 40 ATR. Elle a dans un même temps signé avec Bouygues et Vinci, pour développer ses infrastructures aéroportuaires. 

Asghar Fakrieh Kashan, vice-ministre des Transports iranien, a indiqué que son pays allait aussi acheter des ATR, le contrat devant se finaliser dans les prochains jours. 20 commandes fermes et 20 options supplémentaires sont prévues. Cette commande pour des turbopropulseurs lui permettra notamment de développer le transport aérien depuis les petits aéroports régionaux dans un pays qui compte près de 80 millions d’habitants.

Rappelons qu’elle a signé cette semaine un protocole d’accord pour la livraison de 118 Airbus (73 gros-porteurs et 45 monocouloirs) pour un montant au prix catalogue de 25 milliards de dollars. Outre 12 A380, seize A350-1000 doivent lui être fournis ainsi que 18 A330-900neo, 27 A330, et côté moyen-courrier 21 appareils de la famille A320ceo et 24 de la famille A320neo.

L’Iran souhaite renouveler sa flotte vieillissante, qui souffre de posséder également de nombreux avions cloués au sol pour défaut de maintenance. Suite à la levée des sanctions internationales consécutive à un accord sur le nucléaire iranien le  16 janvier dernier, elle pourrait acquérir jusqu’à 400 avions longs et moyen-courriers et 100 avions court-courriers, selon son ministre des Transports.

Des négociations sont aussi prévues avec Boeing.

Par ailleurs, l’Iran a signé le 28 janvier dernier un contrat de développement des trois principales structures aéroportuaires du pays, notamment celle de l’aéroport international Iman Khomeiny de Téhéran, avec deux grands constructeurs français, Bouygues et Vinci, ainsi que le gestionnaire des aéroports de Paris (ADP). Les accords concernent « la conception, la construction, la supervision des travaux », mais aussi « l’exploitation de nouveaux terminaux », des aéroports de Mashhad et d’Ispahan, selon l’Elysée, avec des concessions qui pourraient se mettre en place dès cette année 2016.

http://www.air-journal.fr/2016-01-30-liran-commandera-40-atr-5157309.html

Commentaire(s)

  1. lechavenois

    Après les longs et moyens courriers voila la commande pour le réseau domestique…

    Il ne reste plus qu’à Airbus DS à négocier (et toute la gamme sera présente en IRAN) :

    – 3 ou 4 mrtt ( passager /fret/ ravitailleur).
    – une dizaine d’A400m ( passagers / fret /ravitailleur ).
    – une vingtaine de C295EW sous toutes ses coutures ( passagers / fret / ravitailleur / VIP / surveillances maritime / AWACS / EVASAN / GUNSHIP et même lutte anti-incendie …).

    Pour Airbus Helicopter, cela va être beaucoup plus compliqué, en effet le constructeur russe MIL s’aprètte à signer pour une centaine d’hélicoptère de transport MI.17….

    Pour rappel, c’est l’euphorie pour l’industrie aéronautique européenne : l’Italie signe ce week end avec le Koweït pour 28 chasseurs Typhoon Eurofighter, pour 8,9 milliards de dollars…

  2. Vincent

    Subitement, l’argent n’a plus d’odeur ?

    • lechavenois

      Il me semble que la commande de 118 Airbus pour 10 milliards d’euros ne concernerait qu’IRAN AIR.

      Hors il y a plusieurs compagnies aériennes privées iraniennes dont la plus importante d’ IRAN, MAHAN AIRLINES qui sont en quête de nouveaux avions.
      A titre d’ exemple,la petite compagnie privée iranienne KISH AIR cherche à acquérir une dizaine d’A321.

    • lechavenois

      Dassault aviation a livré cette semaines 3 nouveaux chasseurs omniroles Rafale à l’Egypt Air Force. Ce qui porte à 6 Rafale livré sur une commande de 24…

    • Après avoir vu Kadhafi installé sa tante dans le parc de l’Elysée il y’a quelques années, cela fait longtemps déjà que l’argent n’a plus d’odeur. Si juste on pouvait éviter de s’ériger en (faux) défenseurs des droits de l’Homme, on en sortirait plus respectable et honnête.

    • Certes on peut toujours se poser la question « faire ou ne pas faire » du business avec un pays où les droits de l’homme ne sont guère la préoccupation au quotidien (n’hésitez pas à voir le film « taxi Téhéran).
      Si on ne le fait pas nos « amis » outre-Atlantique le feront sans nous attendre…
      Et si nous étions honnêtes, nous classerions l’Arabie Saoudite aux côtés de la Corée du Nord ou l’Erythrée dans la case « dictatures sanglantes », et le Qatar et l’UAE parmi les « esclavagistes » qu’ils sont.
      Bien au contraire, nous nous confondons en courbettes devant ces pays qui ne valent pas mieux que l’Iran.
      Si nous ne faisons que du business avec les gens respectables, ne nous plaignons pas que les autres pays nous piquent de lucratifs marchés. Et faire venir tous ces techniciens et ingénieurs en Iran permettra des contacts avec la population, donc de timides avancées. Mieux que rien en tous cas!

  3. Sauf pour les salariés d’Airbus.
    Eux se réjouissent et c’est bien normal. Ils peuvent être fier du travail réalisé…et à venir.

  4. En creux, on en déduit.... - 30 janvier 2016 à 13 h 56 min
    En creux, on en déduit....

    L’ Iran aurait besoin de:

    400 appareils long et moyen courrier. Fort bien. 118 achetés à Airbus, cela en laisse 288.. pour d’autres….
    100 appareils court courrier. Fort bien. 40 achetés à ATR, cela en laisse 60… pour d’autres…

    Meme en admettant que les contrats annonces etant tous pour Iranair compagnie d’Etat, une partie dû besoins des compagnies privées sera aussi probablement fournie par Airbus et ATR, ces deux constructeurs arriveront au mieux à recevoir 50% des besoins iraniens civils au global….Tres belle et bonne chose…Mais comme on le voit, il y a de la place pour d’autres constructeurs…

    Apres la  » fête à Airbus » on aura sans doute droit dans quelques semaines à la fête à Boeing et celle à Bombardier ou Mitsubishi ou Sukhoi…..

    Logique,simplement logique au fond!

  5. Ce qui me gene le plus c est l histoire des statues du vin pour la visite des iraniens après c est sur jusque ou aller ….mais bon ce n est ni l endroit ni le moment …bon vols les amis

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum