Volotea : plus forte croissance des low cost européenne en 2015

air-journal_Volotea fleet

La compagnie aérienne low cost Volotea a vu ses capacités progresser de +37% l’année dernière, un résultat du entre autres à sa stratégie de développement et à l’ouverture de trois nouvelles bases en France, Italie et Espagne.

Dans un communiqué du 22 février 2016, la spécialiste espagnole du vol pas cher annonce avoir connu en 2015 la plus forte croissance en Europe « parmi les acteurs majeurs du transport aérien », avec des capacités en SKO (siège kilomètre offert) progressant de 37% par rapport à 2014. Cette croissance a été obtenue grâce à l’augmentation significative de son offre en 2015, avec l’ouverture de 46 nouvelles routes et de trois bases à Strasbourg, Vérone et Oviedo-Asturies, et une augmentation de 38,6% du nombre de sièges vendus par rapport à 2014. Des chiffres qui « confirment une fois de plus la position de Volotea dans le top 10 des meilleures compagnies aériennes low-cost en Europe ». La compagnie rappelle que sa stratégie de développement l’a vue lancer 18 nouvelles routes en France, offrant ainsi aux voyageurs la possibilité de choisir parmi 159 destinations. Ses Boeing 717 de 125 places ont parcouru près de 24 millions de kilomètres, soit une augmentation de 36,9% par rapport à 2014.

La croissance des opérations de Volotea « prouve l’intérêt des consommateurs pour la compagnie » et la volonté de Volotea de continuer à développer son réseau pour proposer toujours plus de destinations, tout en conservant son positionnement initial : offrir une expérience de qualité au meilleur prix. « Nous sommes particulièrement fiers de faire partie du classement qui prouve que Volotea a sa place dans le top 10 des compagnies low-cost européennes, ayant la plus forte croissance. Un statut et une croissance obtenus grâce au dévouement de nos équipes et la fidélité de nos clients. L’année 2015 nous a permis d’asseoir notre position dans l’univers de l’aéronautique et de prouver que Volotea est une compagnie qui a un avenir prometteur », déclare Carlos Muñoz, Fondateur et Président Directeur Général de Volotea.

En 2016, Volotea opérera plus de 38 000 vols via 196 routes et vers 72 villes françaises et européennes (13 pays : France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie, Moldavie, Portugal, Malte et Royaume Uni). En France, la compagnie sera présente dans 17 aéroports desquels elle exploitera 87 lignes ; elle y dispose de trois bases à Bordeaux, Nantes et Strasbourg, et ouvrira la quatrième à Toulouse en mars. Sa flotte de 19 Boeing 717 sera bientôt renforcée par quatre nouveaux Airbus A319.

http://www.air-journal.fr/2016-02-23-volotea-plus-forte-croissance-des-low-cost-europeenne-en-2015-5158453.html

Commentaire(s)

  1. chrismax

    … il ne reste plus à Volotea qu’à venir s’installer à Lyon-Saint-Exupéry.
    Cette absence relève du mystère : taxes trop chères ? créneaux horaires insatisfaisants ? absences de réelles perspectives face aux autres grandes compagnies présentes ? Qui possède un élément de réponse ?

    • Panda

      Non rien à voir.

      Ce plutôt que ce n’est pas la cible de la compagnie.
      Si passage il y a c’est du charter ponctuel.

    • Sur le point à point en France, elle risque d’avoir beaucoup de mal, puisque Hop est présente directement sur beaucoup de lignes. Les sur lesquelles le trafic n’est pas saturé accueillent aussi EasyJet. Il n’y a pas trop de place pour une 3ème compagnie.

      Pour le business, la réponse d’au dessus fonctionne encore (hop a des meilleurs horaires), et les autres compagnies européennes classiques sont déjà sufisament présentes.

      son seul créneau de développement serait le low cost touristique, mais là encore, beaucoup de compagnies sont déjà présentes à Lyon, ce qui gênerait le développement de Volotea.

      Il est donc plus logique de continuer à se développer sur d’autres aéroports, qui manquent sérieusement de liaisons.

    • Peu probable à Lyon de même que l’on ne devrait pas les voir à Orly et CDG , leur polique depuis le début est de ne pas concurencer les gros dans leurs hubs mais de développer un reseau interrégional sans concurence serieuse .

  2. Ils y viendront…Ils viennent déjà à NCE.

  3. Airbid

    tout est dans l’interprétation …quand on part de zéro, la croissance progresse forcément plus rapidement qu’après des années de fonctionnement.
    L’histoire ne dit pas si les résultats financiers suivent la meme progression . et là……?

  4. Nico777

    Bien avec des avions pourris hors d’age.

    • Alexis44

      Renseignez vous sur l’âge des avions avant de critiquer….. Vous serez surpris par leur relative jeunesse…

    • Vincent

      Le plus ancien de leurs appareils date de 2000, le plus récent de 2006.

      « avions pourris hors d’age » me semble légèrement, mais alors, très légèrement excessif !

      Le 717 n’est peut-être pas l’appareil le plus moderne, mais il semble parfaitement correspondre aux besoins de cette compagnie.

  5. Les MD 95 sont contemporains à la majorité des 320’s chez AF..
    De plus, ils passent en 319 d’occasion mais récents.
    Tu devrais retourner te coucher pour notre plus grand bonheur.

  6. Boeing 777-300ER

    Une base à Lille serait intéressante sachant que l’aire urbaine Lilloise représente 3,5 millions d’habitants (bassin minier, Extrême-Sud de la Flandre Belge et Arras compris) à moins que l’aéroport de Bruxelles-Zaventem ne lui fasse de l’ombre. Ça serait une bonne occasion sachant qu’XL Airways stoppe toute ses lignes moyen-courrier d’ici 2017, qui desservait 16 destinations l’été depuis Lille.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum