Incident Luxair : un surprenant « oups désolée » du co-pilote

Air-journal-Luxair incident Q400

Le rapport sur le décollage avorté et la glissade spectaculaire qui a suivi d’un Q400 de Luxair à l’aéroport de Sarrebruck, le 30 septembre dernier, a été dévoilé. Les paroles enregistrées dans le Cockpit Voice Recorder (CVR) dévoilent un « Oups désolée », de la part de la co-pilote, probablement après qu’elle a actionné la rentrée du train d’atterrissage alors que l’avion n’avait pas encore quitté le sol.

Le Bureau fédéral allemand d’enquête sur les accidents aéronautiques (BFU) a publié son rapport d’enquête final, confirmant l’erreur humaine de la part de la co-pilote. Les échanges à l’intérieur du cockpit entre le commandant de bord âgé de 45 ans (PH) et sa co-pilote de 27 ans (PNF), sont en effet riche de renseignements :

10h16:24 PF take off, my controls

10h16:25 PNF your controls

10h16:27 PNF spoiler is closed

10h16:30 PNF autofeather armed

10h16:33 PF looks like spring

10h16:35 PNF yeah, power is checked

10h16:36 PNF 80 knots

10h16:37 PF checked

10h16:40 PNF V1, rotate

10h16:42 Background click sound, probably gear lever UP

10h16:43 PNF upps, sorry

La rentrée du train d’atterrissage a « probablement » été actionnée une seconde avant ce « Oups Désolée ». Le fuselage arrière touche le sol une première fois (le premier tailstrike dans le jargon aéronautique). Environ 875 mètres après ce contact avec la piste, l’avion s’immobilisera finalement non sans avoir rebondi trois fois sur la piste et une glissade du fuselage de plusieurs centaines de mètres, restant malgré tout au centre de la piste.

Le commandant de bord, âgé de 47 ans, avait une solide expérience, totalisant près de 12 000 heures, dont 3 649 heures sur ce type d’avion, indique le rapport du BFU. La femme co-pilote âgée de 27 ans, totalisait quant à elle 3 295 heures de vol, dont 1 200 en tant que co-pilote, soit environ depuis 580 vols. Sur les 90 derniers jours, elle avait volé 161 heures sur Q400, mais le jour de l’incident, elle revenait d’une période de vacances de 16 jours.

Luxair a indiqué en novembre dernier qu’elle n’était plus pilote au sein de la compagnie, mais qu’un autre poste lui avait été affecté.

 

Photos ci-dessous dévoilées par le BFU :

Air-Journal-Luxai Q400 30sept2015

Le fuselage arrière endommagé du Q400
Air-Journal-Cockpit Q400 incident Luxair-©BFU

 

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-27-incident-luxair-un-surprenant-oups-desolee-du-co-pilote-5158681.html

Commentaire(s)

  1. Bon ba si elle c’est excuser sa va hein…

  2. N’existe-t-il pas des capteurs permettant d’éviter de pouvoir rentrer le train d’atterrissage lorsque l’avion est encore au sol?

    • Oui dans flight simulator en tout cas hehehe

    • Oui Bencello, une telle sécurité existe, c’est le « gear pin » qui est mis par l’agent de piste, mais seulement au parking, il est enlevé après le push-back ou avant la mise en route sur les turbo-prop (comme ils n’ont pas besoin de faire de push). On peut se douter que l’erreur vient d’une précipitation/inattention? de la part du PNF qui doit attendre le « call-out » du PF confirmant la montée initiale de l’appareil (« Positive Climb, Gear Up »). Les vacances c’est bien, mais ça donne le temps de réviser ses procédures ! ^^

  3. Supprimons donc les vacances pour les pilotes !

  4. Mordicus

    Elle n’est plus pilote (c’est bien le moins) mais un autre poste lui a été attribué ? Ils sont bien bons, à Luxair – je connais pas mal de compagnies où elle se serait fait éjecter sans pitié, et sur le champ.

  5. Pourquoi tant insister sur le fait que ce soit une femme ? (ie « femme copilote » en gras).
    « la copilote » ne suffisait il pas ?

    Je doute que vous auriez écrit « l’homme co-pilote » dans une autre situation.
    C’est bien maladroit et bien triste à mon goût.

  6. gg

    ça me parait bizarre qu elle n est pas été licencié soit disont reclassé de la flute oui

    • Webby

      Ils sont pas commodes chez Luxair. Chez AF, pour une boulette de ce genre, noon seulement tu n’es ni muté, ni viré. Non seulement tu poursuis ta carrière de pilote dans la Compagnie mais en plus, t’as une promotion. Sympa, non ?

    • C’est une faute, ca arrive, malheureusement. Ensuite est-ce que ça mérite de se faire virer completement? Elle doit bien s’en vouloir déja comme ca…

  7. L’ereur humaine cela arrive! Il faut judte qu’elle ne recommence plus jamais et que cela lui serve de lecon

  8. EPL 1986

    Il y a bien eu un CDB aux USA qui a passé les reverse en plein vol….

  9. Copilote est une fonction et non pas un métier…..il n’y a donc pas de féminin….Il s’agit d’un copilote femme….ah! visiblement la grammaire et la connaissance de la langue française se perdent!!! Il est vrai que les féministes tentent de faire changer la langue!!! lol

  10. Il est quand même « marqué » le Q400, il lui en arrive beaucoup..

  11. Pedro

    Un peu trop pressée de s’envoyer en l’air…
    Je ne connais pas le q400 et s’il est équipé de contacteurs de train mais au moment de la rotation, les amortisseurs se décompressent et ceux ci ne sont peut être plus actifs pour prévenir la rétractation au sol.
    2 semaines de vacances, même pour quelqu’un d’expérimenté (le risque peut même être plus important avec l’expérience), dérèglent les « automatismes »; c’est un risque à briefer au départ afin que le ou la collègue exerce une vigilance renforcée.

  12. Encore une bien mauvaise conception de la Just & Fair Cultur…
    si chaque pilote qui commet une erreur, fusse-t-elle à un retour de congé, se retrouvé « débarqué », il n’y aurait plus grand monde dans nos cockpits.
    Bon, certes l’erreur, à priori erreur, coûte un bras et une jambe, mais tout de même.
    En effet, on peut également s’intéresser à la logique vol/sol qui permet de commander la rentrée des trains avec l’avion manifestement au sol… Et là, Bombardier il fait quoi?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum