Lufthansa : 1,7 milliards d’euros de bénéfice net en 2015

air-journal_Lufthansa deux A380

Le bénéfice net du groupe Lufthansa a grimpé de +2987,3% l’année dernière pour s’établir à 1,698 milliard d’euros, grâce à de bonnes performances du secteur passager et à la baisse des cours du pétrole – et malgré les nombreuses grèves.

Le groupe formé entre autres par les compagnies aériennes Lufthansa, Austrian Airlines, Swiss International Air Lines et la low cost Eurowings (les comptes de Brussels Airlines sont séparés) a enregistré en 2015 un chiffre d’affaires de 32,056 milliards d’euros (+6,8%), le transport de passagers rapportant à lui seul 25,322 milliards (+3,8%). Rappelons qu’en 2014, le bénéfice net du groupe n’était que de 55 millions d’euros, ce qui explique sa croissance à quatre chiffres; l’EBIT ajusté a progressé de son côté de +55,2% à 1,817 milliards d’euros. Outre les bonnes performances des low cost Germanwings et Eurowings, qui ont fait des « contributions positives », le groupe souligne les très bons revenus de Lufthansa Technik (maintenance) et de LSG SkyChefs (catering). Seule Lufthansa Cargo est restée déficitaire. L’ensemble des filiales comptait au 31 décembre 2015 un total de 120.652 employés.

« L’année 2015 a été difficile émotionnellement avec la tragédie de Germanwings », rappelle le président du groupe de Star Alliance Carsten Spohr dans un communiqué, « et les grèves ont représenté un fardeau supplémentaire » ; mais il estime avoir « continué à travailler avec succès sur la viabilité future du groupe », ajoutant que le réalignement stratégique « fonctionne bien ». Et l’année 2015 a finalement été « bonne sur le plan économique », avec un doublement du résultat de l’activité passage qui est dû non seulement à la baisse des cours du pétrole, mais aussi « à la discipline sur les capacités et au développement favorable du volume de passagers ». L’EBIT ajusté de ce secteur est en effet passé de 701 à 1,5 million d’euros l’année dernière, la marge étant multipliée par deux à 6,1%. De quoi confirmer l’accent mis sur les produits premiums et sur le point-à-point, ajoute le dirigeant.

Pour 2016, le groupe Lufthansa veut de nouveau augmenter ces résultats, « améliorer la rentabilité des compagnies traditionnelles en modernisant leur flotte », et accroitre l’efficacité. Eurowings fera l’objet d’une expansion « substantielle », tout comme le réseau – mais les capacités ne seront à la hausse que là où la structure de coûts est « efficace ».

http://www.air-journal.fr/2016-03-17-lufthansa-17-milliards-deuros-de-benefice-net-en-2015-5159658.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 17 mars 2016

    Pas de doute, pour voir grimper son CA et son profit, AF a devoir imposer une curée à son personnel au delà des mesures saupoudrées à ce jour. Quoi que l’on pense de la direction actuelle et avec ou sans le snpl ou autres structures ingérentes aux grandes entreprises.
    IAG et LH en sont les meilleurs exemples.

  2. Alain45
    Publié le 17 mars 2016

    Bravo à Lufthansa, et ce malgré des grèves ! Et au moins ne prétexte pas que les difficultés viennent des A380 !Elle en a 14 soit 4 de plus qu’Air France, au contraire ceux-ci doivent jouer un rôle positif ! Air France a surtout un déficit d’image, de mauvais choix, la férocité de la concurrence low cost ou non et une compagnie en perte de vitesse… Air France a fermé des lignes en Asie d’ailleurs non desservies par l’A380 ! Donc le problème du remplissage se pose AUSSI sur des avions plus petits ! ! !

  3. Publié le 17 mars 2016

    À tous les inquisiteurs des temps modernes et les excités qui renvoient leurs échecs sur les autres (golfsisters). Vous voyez bien qu’une belle compagnie européenne arrive à sortir son épingle du jeu. Le marché est vaste et toutes les compagnies peuvent profiter de la manne à condition de s’adapter aux nouvelles règles du jeu.

    • ben76500
      Publié le 17 mars 2016

      encore heureux qu’une compagnie européenne s’en sort sinon on aurait un sérieux problème, après je pense que chacun libre de prendre la compagnie qu’ils souhaitent (je pense notamment au gulf sisters) après si les pax choisissent des compagnies de pays qui ont un problème avec les droits de l’homme c’est leurs choix! une certaine compagnie (dont je terrais le nom vous êtes assez grand pour savoir de la quelle je parle) doit revoir sa stratégie et vraiment taper dans le vif (coucou les pleureuses du snpl qui se prennent pour des patrons je vous aime <3 ).

  4. Publié le 17 mars 2016

    C’est véritablement du au dumping social au sein même de la compagnie allemande avec des contrats de travail étant au minimum vital, et l’utilisation maximale de sous traitants au quarte coins du monde (là où les salaires sont minis) que LH affiche de tels chiffres. Ceux qui ne jurent que par la qualité de cette cie, devraient regarder plus précisément ce qu’ ils reçoivent dans les salons, ce qu’ils mangent et boivent à bord… Tout est cheap (genre Aldi)…

  5. @Po : C’est cela, oui.
    LH engagé des PNC Philippins et des PNT Russes. Ok ok..
    Au moins, on sait chez qui tu bosses..

  6. Si on disait plutôt qu’eux savent remplir des 380??

  7. Hclaudepie
    Publié le 17 mars 2016

    En fait le chiffres sont assez clairs :
    -ceux qui geignent, se plaignent et subissent. Ils ont des raisonnements simplistes : si no supprimait la concurrence des autres, à commencer par les GS, tout irait mieux (suivez mon regard)…
    -ceux qui agissent, testent des solutions, parfois se plantent et recommencent. Ils subissent la même concurrence que les autres, mais se battent au lieu de geindre, se réforment, parfois dans la douleur, mais obtiennent des résultats.

    En ce qui me concerne, j’ai choisi mon modéle (qui n’est pas franchouillard, bien sur !).

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum