Le 5 mai 1923 dans le ciel : Barbot renonce à sa tentative pour remporter le prix du Matin

air-journal-georges-barbot-03

Histoire de l’aviation – 5 mai 1923. En ce samedi 5 mai 1923, l’aviateur Georges Barbot est au cœur de l’actualité aéronautique, ce dernier partant à la conquête du prix d’aviation dont Le Matin, quotidien français, est à l’origine. Une épreuve qui est réservée aux avions de faible puissance ou moto-aviettes et qui se propose d’offrir pas moins de 25 000 francs au pilote qui effectuera par la voie des airs en une seule et même journée la double traversée de la Manche.

Un défi que Georges Barbot souhaite essayer de relever ce 5 mai 1923, programmant ainsi de voler jusqu’à l’aérodrome de Lympne en Grande-Bretagne. Pour ce faire, il prend les commandes d’un appareil signé Dewoitine à moteur Clerget et décolle de l’aérodrome de Saint-Inglevert avant les coups de 14 heures pour un raid aérien qui ne sera pas couronné de succès comme il l’espérait !

Georges Barbot va finalement « jeter l’éponge » pour cette fois, après plus de deux heures de vol. Sans boussole et la brume jouant les trouble-fêtes, l’aviateur préfère ajourner sa tentative et opte pour la sécurité car il ne trouve pas ses convoyeurs et réaliser son voyage sans leur soutien présenterait un risque. Une sage décision, d’autant plus que dès le lendemain, sa nouvelle tentative sera cette fois une vraie réussite et il gagnera le prix.

http://www.air-journal.fr/2016-05-05-le-5-mai-1923-dans-le-ciel-barbot-renonce-a-sa-tentative-pour-remporter-le-prix-du-matin-5161089.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter