Malaysia Airlines : deux A350 de plus, une réorganisation

air-journal_Malaysia Airlines hotesses A380

La compagnie aérienne Malaysia Airlines a exercé des options chez la société de leasing ALC pour deux Airbus A350-900 supplémentaires, livrables en 2018. Elle a d’autre part dévoilé une restructuration complète du groupe, désormais renommé Malaysia Aviation Group (MAG).

Dans son communiqué du 23 mai 2016, la compagnie nationale de Malaisie précise que les deux A350-900 font l’objet d’un contrat de location de douze ans chez Air Lease Corp (ALC), comme les quatre déjà attendus depuis septembre dernier. Selon le CEO Christoph Mueller, ces appareils supplémentaires permettront à la flotte d’atteindre « une taille critique, permettant d’avoir des avions en standby pendant les cycles de maintenance tout en permettant une future expansion du réseau ». Equipés de moteurs Rolls Royce Trent XWB-84, les A350-900 « vont apporter une toute nouvelle expérience à notre offre, tout en permettant de relier Kuala Lumpur à Londres et à toute l’Asie », a-t-il ajouté. Les deux A350 figurent déjà dans les carnets de commandes d’ALC ; la société de leasing doit livrer les premiers appareils commandés au quatrième trimestre 2017, leur configuration n’étant toujours pas finalisée. Rappelons au passage que Malaysia Airlines attend également deux A330-900neo, qui lui seront fournis par ALC ; le reste de sa flotte long-courrier est composé de quinze A330-300 et six A380 (dont en en maintenance lourde, temporairement remplacé par un Boeing 747-400).

La compagnie de l’alliance Oneworld a d’autre part finalisé la semaine dernière sa nouvelle organisation, autour d’une entité appelée Malaysia Aviation Group (MAG). Le groupe chapeautera quatre activités : le transport aérien, lui-même divisé entre Malaysia Airlines (MAB), les filiales régionales MASwings (Bornéo) et Firefly, et le fret avec MABKargo, les services au sol (AeroDarat Services, MAB Engineering), la location d’avions (MAB Leasing et MAB Pesawat) et le « développement de talents » (MAB Academy). Cette nouvelle structure devrait apporter « une plus grande transparence et une gestion plus pointue des différentes filiales », avec une « amélioration de l’efficacité opérationnelle » – et des comptabilités séparées rendant chaque entité responsable de ses résultats. Le CEO cite aussi une plus grande réactivité dans la prise de décision et une complexité réduite. Les synergies seront évidemment possibles entre ces différentes filiales, en particulier pour les commandes groupées  ou la recherche de capitaux. Le transport aérien restera de loin la première source du groupe, et cherchera à obtenir l’année prochaine son propre certificat d’opérateur (AOC) afin de pouvoir opérer indépendamment du groupe.

http://www.air-journal.fr/2016-05-24-malaysia-airlines-deux-a350-de-plus-une-reorganisation-5163484.html

Commentaire(s)

  1. LSO
    Publié le 24 mai 2016

    A350 sur LHR ?
    et les A380 ? ça sent la sortie de flotte.

  2. Dakota
    Publié le 25 mai 2016

    Vous parlez du 388 ? Début de réponse :
    Client principal Emirates 77 (sur 142)
    Singapore Airlines 19 (sur 24)
    Lufthansa 14
    Qantas 12 (sur 20)
    Air France 10
    Korean Air 10
    British Airways 11 (sur 12)
    (le 13 mai 2016)

  3. Ok
    Publié le 25 mai 2016

    Mes commentaires ne passe pas

  4. Regardez cet excellent épisode de Ultimate Airport Dubaï (National Geographic). Ça illustre parfaitement la complexité d’opérer une telle machine, surtout lorsque son exploitation est perturbée, en l’occurrence ici un déroutement.

    http://www.youtube.com/watch?v=zYIBqzjCbBw&sns=sms

    Certes c’est le lot de tout type d’appareils. Mais l’échelle des conséquences est différente lorsqu’on parle d’un A388.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter