AFI-KLM E&M et Safran créent 200 emplois dans le Nord

air-journal_Safran maintenance

Air France Industries KLM Engineering & Maintenance et Safran Aircraft Engines ont créé une entreprise commune de réparation de pièces de moteurs d’avions, dont l’usine au parc d’activité de Sars et Rosière dans les Hauts de France entrainera la création de 200 à 250 emplois d’ici 2020.

Annoncée le 24 mai 2016 à l’Elysée, la nouvelle société sera détenue à 51% par Safran et à 49% par AFI-KLM E&M, filiale maintenance du groupe Air France-KLM. Elle bénéficiera d’un investissement de plus de 20 millions d’euros de la part des deux partenaires,  et démarrera ses opérations fin 2017. La région Hauts-de-France fournira de son côté 1,2 million d’euros en aides à l’investissement et à la formation, a indiqué son président Xavier Bertrand. Dédiée à la réparation d’aubages de compresseurs de moteurs d’avions, l’activité concernera spécifiquement les moteurs CFM56 de CFM International (équipant les Airbus A320 et Boeing 737), les GE90 de GE (motorisant les Boeing 777) et les GP7200 de Engine Alliance (pour les Airbus A380). Rappelons que CFM est une société commune 50/50 entre Safran et GE, tandis qu’Engine Alliance est une société commune de GE et Pratt & Whitney.

Implanté au sein du parc d’activités de Sars et Rosière entre Roubaix et Valenciennes (Hauts-de-France) sur un terrain de 15 000 m2, le nouveau site « réunira tous les moyens industriels nécessaires aux différentes étapes de réparation et mettra en œuvre des procédés métallurgiques de haute technologie », précise un communiqué. Le seul centre au monde apte à réparer les aubages des réacteurs de 777 et A380 est à Singapour, et seulement quatre le sont pour les réacteurs de monocouloirs selon La Tribune. A l’issue de la montée en cadence en 2020, la société devrait atteindre 200 à 250 salariés. La future structure devrait appliquer « des principes de management innovants, fondés notamment sur la mise en avant de la créativité des équipes et une grande autonomie des salariés ».

« La création de cette société commune marque une nouvelle étape dans les relations que Safran a toujours entretenues avec Air France » a déclaré Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran. « Notre ambition conjointe nous permet aujourd’hui de créer en France une nouvelle société de haute technologie dans un marché en croissance. C’est une grande fierté pour les industriels français que nous sommes de participer ainsi à la relocalisation dans nos territoires d’une activité industrielle stratégique qui met en œuvre des emplois hautement qualifiés. C’est aussi une vraie opportunité pour Safran de renforcer sa position d’acteur majeur de la maintenance et de la réparation aéronautique ». De son côté, Alexandre de Juniac, PDG sortant d’Air France KLM, a déclaré : « Je me réjouis de voir Safran et Air France KLM, deux fleurons industriels, mettre leur expertise en commun pour développer de nouveaux savoir-faire et créer plus de 200 emplois en France. Avec ce projet, Air France KLM continue d’investir dans le développement de son métier industriel qui figure parmi les champions mondiaux de la maintenance aéronautique. Cette nouvelle unité de pointe permettra à AFI KLM E&M d’accroitre sa maitrise technologique et de renforcer la compétitivité de ses services sur un marché mondial particulièrement exigeant ». Les deux dirigeants ont souligné avoir pris en compte la situation de Vallourec en choisissant un site industriel « qui a souffert ».

air-journal_AFI-KLM E&M maintenance

http://www.air-journal.fr/2016-05-25-afi-klm-em-et-safran-creent-200-emplois-dans-le-nord-5163530.html

Commentaire(s)

  1. bebe
    Publié le 25 mai 2016

    Beaucoup oubli que AF-KLM est N° 2 mondiale de la maintenance aéronautique.
    Cela montre que l’on peut faire de grande chose en France. Soyons positif.

  2. jailemanche
    Publié le 25 mai 2016

    très bonne nouvelle

  3. Vincent 69
    Publié le 25 mai 2016

    Créer une entreprise en France, sous ce gouvernement et avec ces syndicats, relève de la psychiatrie !

    Les jeunes talents français qui s’expatrient l’ont parfaitement compris.

    • Publié le 26 mai 2016

      Les jeunes talents oublient un peu vite que c’est aussi grâce à l’investissement de l’état dans l’éducation qu’ils ont pu atteindre un haut niveau. Dans de nombreux pays, les étudiants commencent par contracter des emprunts pour financer leurs études !
      Il serait temps que « les jeunes talents  » rendent un peu de leurs temps à l’état qui à investi en eux !

  4. bebe
    Publié le 25 mai 2016

    Sachez qu’il n’y pas plus d’expatrier en France que dans d’autres pays.

    • pet
      Publié le 25 mai 2016

      Votre aigreur est pathologique, votre tortueux « raisonnement » vicieux et malsain.
      Et confirme dans tous les cas, une méconnaissance du tissu industriel et des réalités économiques du pays. sans doute en êtes vous éloigné depuis longtemps.

  5. juju
    Publié le 25 mai 2016

    A Midi sur Fr3 Midi Pyrénées , les responsables Toulousains de chez Thales se désespéraient de ne pas trouver assez d’ingénieurs pour combler leurs offres d’emploi !!!!
    « VINCENT 69 » , il n’y a pas que les jeunes qui voient leur avenir ailleurs qu’en France … les retraités aussi ! et moi-même (qui suis retraité) je pense de plus en plus à m’expatrier…
    Air France Industrie est dans les leaders de la maintenance et depuis longtemps … mais c’est un sujet qui ne passionne pas les foules .

  6. Publié le 25 mai 2016

    Très très bonne nouvelle. Il faut accueillir cette création d’emplois sur Le sol français par une compagnie française.. Surtout que AF-KLM maintenance est numéro 2 dans ce domaine…. N’en déplaise aux rageur anti AF pour tout..

  7. bebe
    Publié le 26 mai 2016

    Le N° 1 Etant Luftansa.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum