L’aéroport de Genève teste un nouveau robot bagagiste

Air-Journal-Robot porte-bagages- Geneve

Surnommé Léo, ce robot bagagiste, qui scanne votre carte d’embarquement, imprime votre étiquette bagage et l’emmène de façon autonome jusqu’au centre de tri, est une première mondiale, selon l’aéroport de Genève.

Dans la famille robot, on connaissait déjà Robbi, le premier robot déployé en 2013 sur l’aéroport genevois, il y a maintenant Leo, son grand-frère bagagiste. Genève Aéroport et SITA Lab ont travaillé conjointement au développement de ce nouveau modèle, une évolution de Robbi, mis au point grâce au savoir-faire technique de la start up romande Bluebotics.

Le prototype, testé durant une semaine en mai au sein de l’aéroport de Genève, propose aux passagers déjà muni de leur carte d’embarquement, de prendre en charge leurs bagages (64 kg max) en front d’aérogare ou à la sortie des parkings, de les enregistrer, d’imprimer les étiquettes et de les emmener jusqu’à la zone dédiée à leur dépose. Toutes les autorisations s’effectuent via Wifi.

Cette technologie a également été présentée du 24 au 26 mai au Air Transport IT Summit de Barcelone. «Ce peut être vu comme le nouveau service, après l’instauration des lignes prioritaires d’embarquement», estime Gilles Brentini, responsable de l’innovation à Genève Aéroport dans le journal local Le Temps.

http://www.air-journal.fr/2016-05-29-laeroport-de-geneve-teste-un-nouveau-robot-bagagiste-5163702.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 29 mai 2016 à 17 h 13 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 29 mai 2016

    En ce qui me concerne , je préfère m’adresser à un gentil personnel au sol des compagnies aériennes ,( surtout si c’est une hôtesse ) pour tailler la bavette entre autre , plutôt qu’à un Robbi ou à un Leo froid et métallique ! J’aime et comprend la robotique pour les taches de production industrielle , mais arrêtons de vouloir remplacer un charmant personnel par des distributeurs et des transporteurs automatiques impersonnels ….Et au risque de vous surprendre , je voyage depuis plus de 50ans et il y a belle lurette que je n’enregistre plus de bagages en soute ….même pour les vols Long Courriers et les séjours de une à deux semaines ! Vive les voyages légers comme l’air!! et les relations humaines !!!

    • Tout a fait d’accord avec vous !!!! Aller dans un aéroport entièrement robotise? non merci mais pas pour moi. Je prefere mille fois faire la queue et parler a une VRAI personne que ce soit pour mon enregistrement ou mes bagages. Je comprends aussi la robotique mais pas au niveau ou certains veulent nous pousser. Vive l’humanité et le contact humain !!! 🙂

  2. juju
    Publié le 29 mai 2016

    Va falloir construire un terminal « spécial robot » ! une centaine de ces bestioles qui évoluent au milieu des pax , suis pas sur qu’on aime ?

  3. Vincent 69
    Publié le 30 mai 2016

    Sinon, vous avez les chariots, encore plus pratiques car utilisables même sans carte d’embarquement, et surtout beaucoup moins coûteux et beaucoup plus fiables.

    Par contre, le passager doit pousser le chariot : un scandale ! ! !

  4. A350-900ULR
    Publié le 30 mai 2016

    Plus moyen de negocier de l’excédent

  5. Jean-marc
    Publié le 30 mai 2016

    On peut effectivement se poser des questions devant la robotisation à outrance. Je préfère aussi le côté « humain ». Pour ce qui concerne GVA que je connais bien, chapeau pour ce qui concerne l’acheminement des bagages, jamais d’attente au retour, bonne organisation des services. C’est dommage que cet aéroport ne soit pas plus mis en valeur. Faut dire que Zürich est proche à vol « d’avion ». Il est aussi dommage que les liaisons avec GVA soient coûteuse dès l’instant où on veut prendre le train. Un Frasne (Doubs)/Genève via Lausanne coûte 83 € largement plus cher qu’un Genève/Bordeaux avec Esasyjet ! Et le pire, c’est qu’un Frasne/Milan (gare centrale) ne coûte pas plus que 100 € permettant des MXP/SFO ou LAX pour moins de 1.000 € ce qui me conforte dans l’idée d’abandonner le scandaleux coût de CEDG et toute la région parisienne en général. En plus, ils ne font jamais ou presque jamais grève en Suisse ou Italie (et paf dans le bec des défenseurs d’AF et l’aviation civile française)

    • Publié le 30 mai 2016

      Très originale en ce lieu, votre conclusion anti Air France dont vous semblez si fier. Un perroquet aurait pu la faire.

      Passer par MXP, en train, pour éviter CDG, c’est en effet une excellente idée :

      – si on n’a pas de bagage à enregistrer, sinon on prend le risque de ne pas le trouver sur le tapis à l’arrivée (MXP, FCO et Alitalia, les champions du bagage égaré).

      – si on a du temps à perdre dans transferts gare-aéroport.

      – si on fait une confiance aveugle à la SNCF ou à Trenitalia (ha ha ha, l’argument de la grève, à mourir de rire quand on connait les cheminots italiens et la fiabilité de leurs prestations, encore pires que celles de leurs collègues français !). Bonne chance pour attraper votre vol long courrier !

  6. Publié le 30 mai 2016

    Quand on voit le temps que ça prend, ça ne donne pas envie…
    Quant à la gentille hôtesse au comptoir. Ok, mais une fois sur deux c’est aussi une porte de prison 🙁

  7. Publié le 30 mai 2016

    Faudrait généraliser ces robots en France pour pallier les absences dues aux grèves permanentes. Ainsi, nous voyageurs perdront moins de temps pour vols annulés. Et tiens encore si on pouvait créer des RNC (robots navigants commerciaux), ça nous faciliterait aussi la tâche, comme se faire servir du café en un quart de seconde juste en appuyant sur un bouton…

  8. Publié le 31 mai 2016

    Comme au bureau hein mr Malik…
    Vous serez bientôt remplacé par un robot aussi,,,
    Expliquez à votre entourage ensuite pourquoi vous avez perdu votre job…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum