LATAM Airlines Group reporte les livraisons de 14 Airbus

air-journal_LATAM new look A350b

La compagnie aérienne LATAM Airlines Group, en proie à la crise économique, a reporté de deux ans les livraisons de quatorze Airbus A320neo et A350-900, tout en accélérant le départ à la retraite de neuf autres avions.

Alors qu’il annonçait le 11 aout 2016 avoir subi une perte nette de 92,1 millions de dollars au deuxième trimestre, le géant latino-américain né de la fusion de LAN Airlines (Chili) et TAM Brazilian Airlines (Brésil), plus leurs filiales respectives, a détaillé l’impact de la baisse de ses investissements sur la flotte : espérant réduire de 2 à 3 milliards de dollars d’ici 2018 la valeur de cette flotte, il a annoncé une réduction de celle-ci en aout de 1,1 milliard de dollars via des annulations de commandes, reports de livraisons et sortie de flotte. Douze des 48 Airbus A320neo attendus par le groupe, et deux des seize A350-900 commandés (trois déjà en service) ne seront donc pas livrés comme prévu entre 2017 et 2018 ; ce qui représente pour le groupe une « économie » de 869 millions de dollars pendant ces deux années. En outre, elle fera partir à la retraite dès l’année prochaine cinq A320, trois A319 et un Boeing 777-200F, réduisant encore la valeur de sa flotte de 260 millions de dollars supplémentaires.

Le groupe de l’alliance Oneworld devrait désormais disposer de deux A320neo fin 2016, sept fin 2017 et douze fin 2018 (quand elle opèrera également six des 19 A321neo attendus) ; quatre autres A350-900 doivent être livrés cette année, deux en 2017 et deux en 2018, tandis que les douze A350-1000 ne rejoindront pas la flotte de LATAM Brasil avant le début 2019. Fin 2018, LATAM Airlines devrait disposer d’une flotte de 323 appareils (235 monocouloirs, 80 long-courriers), contre 329 à la fin 2016 et 333 au 30 juin dernier ; ses cinq A330-200 seront retirés du service d’ici la fin 2016, tandis que trois des dix Boeing 777-300ER « disparaitront » en 2018, quand elle disposera de dix 787-8 et 18 787-9 Dreamliner.

air-journal_LATAM_A320neo_MSN7126_roll_outLATAM Airlines Group compte ainsi améliorer un bilan impacté par la « faiblesse de l’environnement macroéconomique en Amérique du sud, particulièrement au Brésil, et par la dévaluations des monnaies locales au deuxième trimestre » ; ses revenus ont reculé de 12,5% par rapport au deuxième trimestre de 2015. Le groupe espère que la souplesse gagnée par les économies sur la flotte lui permettra « de mieux répondre aux futures conditions du marché ».

On rappellera que Qatar Airways a annoncé en juillet une prise de participation à hauteur de 10% dans le capital de LATAM Airlines Group, avec un investissement estimé à 613 millions de dollars. La réponse à cette proposition est attendue jeudi, lors d’une assemblée générale des actionnaires.

http://www.air-journal.fr/2016-08-15-latam-airlines-group-reporte-les-livraisons-de-14-airbus-5167850.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 15 août 2016 à 9 h 54 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 15 août 2016

    A force de croissance externe QATAR Airways ,( comme Etihad par prise de participation capitalistique dans de nombreuses compagnies) deviendra une compagnie mondiale présente sur les 5 continents . ….comme feu PANAM dans le passé …
    Sans oublier Emirates qui avec son propre réseau va déssevir l’ensemble du Monde …

  2. Pet
    Publié le 15 août 2016

    On rêve..
    On voit qur QR connait mieux le yoyo de la bourse que l’AmLat.
    Curieux de voir combien de temps pour rentabiliser un pareil investissement par le développement de Latam plutôt qu’en lui coupant les ailes et « faisant des économies ».
    Ça rappelle les cours du café, caiutchouc etc..

  3. bimbo
    Publié le 15 août 2016

    Quelle surprise! Latam presqu’en déroute, moins de deux ans après son lancement. Et dans combien de temps, après avoir supprimé tout ce qui pourrait encore dépasser, le board de cette riante compagnie estime-t-il le retour à la croissance initiée par une meilleure santé économique du Brésil, donc un quasi doublement du prix du pétrole?
    Les nouveaux copropriétaires n’ont ils pas une réponse autre que « capitalistik » ?

  4. Ça aussi, c’est à cause du Brexit.
    Les Anglais n’ont plus les moyens d’aller en Amérique latine, et les sud-américains sont dégoûtés par l’Angleterre, alors ils ne voyagent plus.

  5. Ce qui est encore plus étonnant vu le contexte économique, est la transformation de 6 exemplaires des 27 A350-900 initiaux en A350-1000.
    Cette décision date de décembre 2015.

    http://www.air-journal.fr/2015-12-24-tam-airlines-aura-six-airbus-a350-1000-et-une-classe-premium-5155586.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter