Prix du billet d’avion en France : la baisse s’atténue en juillet.

air-journal_Lufthansa-billet-carte-embarquement

L’évolution du prix des billets d’avion au départ de la France a été de -1,1% le mois dernier selon la DGAC. Cette baisse reste forte au départ des départements d’outre-mer (-6,4%), alors qu’elle n’est plus que de 0,8% au départ de métropole.

Dans son indice mensuel sur les prix au départ des aéroports français, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) note que cette baisse par rapport à juillet 2015 est forte vers l’Espace Economique Européen et la Suisse, mais moindre sur le réseau intérieur. Au départ de métropole (-0,8%) la baisse des prix des billets d’avion s’atténue sur le réseau intérieur (-1,6%), ainsi que sur le réseau international (-0,6%). Sur le réseau intérieur, les prix baissent plus vers les destinations ultramarines (-3,9% entre juillet 2015 et juillet 2016), que sur les liaisons intra-métropolitaines (-0,5%) où la baisse est la plus faible constatée depuis le début de l’année. Au cumul sur les 7 premiers mois de 2016, les prix des billets d’avion sur l’ensemble du réseau intérieur au départ de métropole ont diminué de 3,7% par rapport à la même période en 2015.

A l’international, sur le réseau moyen-courrier, seuls les prix vers l’Espace Economique Européen (EEE) et la Suisse baissent mais de manière significative (-6,5%). Ils augmentent, en revanche, vers l’Afrique du nord (+7,7%) et le Moyen orient (+3,1%). Vers les autres pays d’Europe, la tendance est à la stabilité (+0,2%). Sur l’ensemble du réseau international moyen-courrier les prix baissent de -2% entre juillet 2015 et juillet 2016 et de 5,15% sur l’ensemble des 7 premiers mois. Sur le réseau international long-courrier, les évolutions sont faibles. Les prix vers l’Amérique Latine sont les seuls à diminuer (-0,4%) alors qu’ils augmentent vers l’Afrique sub-saharienne (+1,7%), l’Asie-Pacifique (+0,6%) et l’Amérique du Nord (+0,3%). L’évolution globale des prix sur ce faisceau est de +0,5% en juillet 2016 par rapport à juillet 2015. Pris depuis le début de l’année les prix sont stables (-0,1% sur l’ensemble des 7 premiers mois).

Au départ des départements d’outre-mer, pour le deuxième mois consécutif la baisse des prix s’atténue pour atteindre -6,4% en juillet 2016. La Réunion est le seul département d’outre-mer d’où les prix augmentent (+0,8%). Les prix baissent de -11,3% depuis la Guadeloupe, -9,9% depuis la Guyane et -8,2% depuis la Martinique. Les tendances observées sont relativement stables depuis le début d’année et se retrouvent donc sur le cumul des 7 premiers mois :  on observe qu’au départ de la Réunion les prix augmentent de +0,5% alors qu’ils baissent fortement depuis la Guyane (-12,4%), la Guadeloupe (-9,1%) et la Martinique (-8,9%).

Evolution par rapport à juin : la DGAC révèle une hausse saisonnière des prix du transport aérien au départ de France de +16,8% entre juin et juillet 2016. Cette hausse saisonnière des prix (effet vacances) se constate vers tous les faisceaux. Au départ de métropole, le réseau intra métropolitain subit la hausse des prix des billets d’avion la plus faible (+7,5% entre juin et juillet). Elle est cependant très forte sur le réseau moyen-courrier atteignant +38,6% vers l’Afrique du nord, +21,5% vers le Moyen orient et +13,7% vers l’Europe (+12% vers l’EEE et la Suisse et +20,9% vers les autres pays d’Europe). Les prix sur le réseau long-courrier augmentent eux de 18,1%. L’outre-mer subit la plus forte hausse avec +29,6%. Elle est de +20,9% vers l’Asie et Pacifique, +15,8% vers l’Amérique latine ainsi que vers l’Afrique sub-saharienne et de +13,9% vers l’Amérique du nord. Au départ des quatre départements d’outre-mer pris dans leur ensemble, la hausse des prix est de +15,1% entre juin et juillet 2016. La hausse saisonnière se fait particulièrement sentir au départ de la Réunion (+24,1%) et de la Guyane (+19,5%). Elle est plus modérée au départ des Antilles, respectivement +9,5% et +7,6% au départ de Guadeloupe et Martinique.

http://www.air-journal.fr/2016-08-19-prix-du-billet-davion-en-france-la-baisse-sattenue-en-juillet-5168054.html

Commentaire(s)

  1. juju
    Publié le 19 août 2016

    « la baisse s’attenue » ! autrement dit , ça augmente … je pense que le peuple n’est plus dupe de cette façon de présenter les choses à la manière des hommes politiques .
    Au fait , as-t-on des news concernant « la surcharge carburant » ???

    • Monsieur aide le peuple, sans doute.... - 20 août 2016 à 7 h 47 min
      Monsieur aide le peuple, sans doute....
      Publié le 20 août 2016

      Dans ce cas là, ne le croyez pas stupide:  » le peuple » comprend très bien que si entre les mois À et B le prix passe de 100 à 90 c’est une baisse de 10 et si au mois C il est à 85 la baisse est alors de 5 et que donc la baisse s’atténue…mais il s’agit toujours d’une baisse, et non pas d’une augmentation comme vous l’écrivez …pour tromper le peuple???

      • Vincent 69
        Publié le 20 août 2016

        JUJU a hélas parfaitement raison, le pseudo se cachant valeureusement derrière « MONSIEUR AIDE LE PEUPLE, SANS DOUTE…. » n’ayant rien compris au marketing, et pire, au peuple français.

        Quand ce même peuple est capable d’élire un François Hollande, on conçoit parfaitement sa stupidité.

        Un homme que je n’apprécie pas du tout fit néanmoins un jour cette très juste réflexion : « Les Français sont des veaux » (Charles Degaulle). «  »MONSIEUR AIDE LE PEUPLE, SANS DOUTE…. » semble être un Charolais de pure race !

        • Monsieur aide le peuple... - 20 août 2016 à 13 h 48 min
          Monsieur aide le peuple...
          Publié le 20 août 2016

          Votre diatribe ne change rien au fait que à 85 le mois C, c’est toujours moins cher qu’à 90 le mois B….
          Quant à citer De Gaule, je vous remercie de l’honneur que vous m’avez fait…sans doute à votre corps défendant faute de connaître le pourquoi de cette réplique du general…voici donc l’explication:
          Dans les Annees 50 , alors que l’on demandait à l’écrivain allemand Berthold Brecht ,opposant notoire au régime nazi, s’il trouvait toujours le peuple allemand fondamentalement bon, et s’il l’appréciait encore, il répondit  » le peuple allemand est bon et je l’aime encore…mais je préfère le veau »…..Dans les Annees 60, alors que l’on demandait au general de Gaulle comment il comparaît les peuples français et allemand, le general ( qui avait une certaine culture, lui, hein Vincent 69!) répondit : » les Francais sont des veaux »…
          A bon entendeur…et encore merci de votre compliment.

  2. merci jacquie et michel - 20 août 2016 à 2 h 16 min
    merci jacquie et michel
    Publié le 20 août 2016

    la baisse s’attenue sauf chez air France ou les prix ne baissent pas apres on s’etonne pourquoi les clients fuient chez emirates ou qatar ou etihad.

    • Faux!
      Publié le 20 août 2016

      Comme toutes les compagnies, AF baissent aussi ses prix: pour toutes les compagnies cela se voit dans les chiffres donnés regulierement ( mensuellement ou trimestriellement ) des baisses de recette unitaire, c’est à dire que chaque siège vendu est vendu à un prix en baisse…
      Moi ce qui m’étonne vraiment, c’est surtout cette aptitude de nombreuses personnes, aptitude qui n’est plus à démontrer, à sortir quelques poncifs éculés quand on ne sait pas quoi dire et que l’on veut quand même dire quelque chose en croyant faire un bon mot…

      • fred06
        Publié le 20 août 2016

        Même si les prix ne changent pas, on peut avoir une recette unitaire en baisse si au lieu de vendre un siège affaire on vend un siège en économie!
        Ce qui est probable sur AF puisque l’été on remplace des sièges Business par des sièges éco…la clientèle affaire étant d’ailleurs en diminution tant sur le moyen courrier que sur le long courrier….

        • Pas faux, mais pas 100% correct - 20 août 2016 à 12 h 25 min
          Pas faux, mais pas 100% correct
          Publié le 20 août 2016

          Car les comparaisons de variation de RSKO et autres chiffres sont données à période de l’année constante: c’est a dire entre juillet année X et juillet année X+1 par exemple ( idem entre trimestre)..;et dans ce cas là les variations de recettes dues aux variations de type de clientèles sont déjà intégrées dans les résultats…qui restent donc parfaitement comparables..

    • Toujours a comparer ce qui n’est pas comparable. Le vivre en France, avec siège social en France coute. Si les dirigeants (ca n’arrivera jamais) n’etait pas mis en place par le gouvernement, ils auraient les c…lles de transférer le siège en Hollande pour rester soft, ça ferais déjà de sacrées économies.. et par la même occasions, ça permettrait de baisser les prix sans être étranglé.

      • cela permettrait d’avoir des bilans financiers annuels plus constamment et plus fortement positifs, ce qui permettrait de distribuer des dividendes aux actionnaires ( qui n’ont RIEN eu depuis 9 ans!) et autoriserait la remontée du cours de l’action ( actuellement à son plus bas niveau HISTORIQUE et en,baisse moyenne constante depuis quasiment 10ans)

    • Vincent 69
      Publié le 20 août 2016

      Impossible de comparer AIR FRANCE aux compagnies du Golfe archi-subventionnées et sous perfusions publiques permanentes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum