ANA : vols annulés pour cause de problème sur les 787

air-journal_Rolls Royce Trent 1000

Le premier opérateur au monde de Boeing 787-Dreamliner, la compagnie aérienne ANA (All Nippon Airways) a été contrainte d’annuler neuf vols intérieurs vendredi pour vérifier leurs réacteurs Rolls Royce, qui souffrent de problèmes de corrosion.

Sale temps pour les motoristes : après Pratt & Whitney et les réacteurs des Airbus A320neo, c’est au tour de Rolls Royce d’être en ligne de mire pour les Trent 1000 équipant les Dreamliner de la compagnie privée japonaise : ANA a expliqué le 25 aout 2016 que neuf vols intérieurs étaient annulés immédiatement et jusqu’à 300 autres pourraient l’être d’ici fin septembre, le temps de vérifier les moteurs de ses 50 Dreamliner. Takeo Kikuchi, un VP Ingénierie et Maintenance d’ANA, a précisé lors d’une conférence de presse à Tokyo qu’un problème de corrosion affectait les ailettes de compresseur des Trent 1000, sur lesquelles des fissures avaient été décelées. Le problème avait d’abord été détecté lors de l’enquête sur un incident en février dernier, quand un problème de surchauffe avait été signalé en plein vol forçant le 787-8 d’ANA à revenir à Kuala Lumpur sur un seul moteur ; le dernier incident en date remonte au 20 aout, quand un autre 787-8 a dû interrompre son décollage de Tokyo-Narita après une spectaculaire détonation dans son moteur gauche (des pales avaient apparemment été récupérées sur la piste). Les annulations de vol ce vendredi devraient coûter 548.000 dollars à ANA.

Un porte-parole de Rolls Royce a précisé que ces problèmes de corrosion semblent être uniquement rencontrés par ANA, la compagnie de Star Alliance utilisant fréquemment ses Dreamliner pour des vols courts, et ne touchent qu’une « petite proportion » de sa flotte. Aucune autre compagnie n’aurait été affectée. Le motoriste et Boeing « travaillent avec ANA » pour diminuer l’impact du problème sur son programme de vol. Environ 38% des 446 Dreamliner en service sont équipés de Trent 1000, les autres étant équipés de moteurs General Electric. Interrogée par Bloomberg, l’EASA a déclaré qu’elle étudiait la possibilité d’émettre une directive recommandant aux compagnies européennes de réagir ; la FAA juge de son côté que la corrosion n’est pas un problème de sécurité, et aucun Trent 1000 n’équipe les Dreamliner en service aux Etats-Unis.

Ces annulations représentent le plus gros problème rencontré par ANA avec ses Dreamliner depuis 2013, quand des incendies déclenchés par les batteries au lithium-ion avaient entrainé une immobilisation au sol de tous les 787 pendant plusieurs semaines. La compagnie japonaise avait déjà fait face à des problèmes (différents) de corrosion dans les Trent 1000 en 2012.

On notera que l’EASA a certifié en juillet une nouvelle version de ce réacteur, et que Rolls Royce vient d’annoncer un contrat de 1,5 milliard de dollars pour équiper quinze futurs A330 de China Eastern Airlines avec des Trent 700.

air-journal_All Nippon Airways ANA 787-9 takeoff

http://www.air-journal.fr/2016-08-26-ana-vols-annules-pour-cause-de-probleme-sur-les-787-5168423.html

Commentaire(s)

  1. juste ANA concerné !!!!!!bizarre non

  2. …sans oublier GE l’autre motoriste sur le programme 787, dont un des moteurs s’est tout simplement arrêté en plein vol. et Safran dont le Silvercrest prévu pour le Falcon 5X aura 2 ans de retard. Il y en a pour tout le monde en ce moment…

  3. juju
    Publié le 26 août 2016

    Le GE90 qui équipe les 777 n’est pas exempts de problèmes .
    Je préfère, et de loin, voyager dans un bon A340 équipé de 4 CFM56 dont la fiabilité n’est plus à démontrer (en il y en a 4 !)….lol

  4. juju
    Publié le 26 août 2016

    « LSO » oui je sais , j’ai mal formulé mon propos. Je voulais dire que le GE90 pose « aussi » quelques problèmes .
    Les motoristes courent après les avions et les avionneurs courent après les moteurs .

  5. 777olivier
    Publié le 26 août 2016

    Étrange effectivement que ce problème ne touche qu’ANA. Étrange aussi que ce problème soit lié avec la fréquence des vols qui en principe solicite plus souvent le moteur mais il est fait pour supporter des cycles courts ou longs.

    Etrange également que la FAA ne trouve rien à redire de la corrosion qui affecte les éléments mécaniques du moteur. Surtout après les incidents graves survenus chez ANA.

    La réponse se trouve peut-être aussi dans les procédures qu’ANA a fait le choix de respecter ou pas. Ou alors un problème de série sur ces moteurs ça peut aussi arriver.

    Airbus n’a pas l’air mieux loti et c’est quand même dingue d’imaginer ces deffaillances moteurs en cascade tous modèles confondus.

    @JUJU vous avez raison le GE90 du 777-300ER notamment a posé énormément de problèmes mais compte tenu du retour d’expérience des procédures de opérationnelles et de maintenance ont été adaptées et maintenant on est plus en croissance de fiabilité sur ce moteur.

    Le 777-300ER reste de loin un des avions les plus fiables de tous les temps.
    De toute façon la fiabilité opérationnelle des réacteurs est telle qu’il n’est plus vraiment nécessaires d’avoir des quadriréacteurs.

    De nombreux accidents ont eu lieu chez Boeing notamment et le fait d’avoir 4 moteurs n’a rien changé. De même si vous perdez 2 moteurs sur 4 vous perdez quand même la moitié de toute la capacité de puissance disponible.

    Le sentiment de sécurité n’a rien à voir avec la sécurité qui ne s’atteste que grâce à la démonstration technique et la certification.

    Et de ce point de vue un bimoteur n’est pas moins sûr qu’un quadrimoteur.

    • un plus de 3000 h de vol - 26 août 2016 à 12 h 21 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 26 août 2016

      Votre argumentation est
      « Si vous perdez 2 moteurs sur 4 vous perdez quand même l moitié de la puissance disponible « ,
      sans aucun doute !vous avez dû avoir de bonnes notes en calcul …
      Mais la probabilité que 2 réacteurs d’un « quadri » posent des problèmes sur le même vol est quand même moindre que celle d’un réacteur sur un « bi » …. et je n’ose imaginer les conséquences avec les ennuis simultanés sur les 2 …….Comme indiqué plus haut , je préfère voler sur un Quadri (comme JUJU )sur les transocéaniques par exemple ….

  6. @unpeuplus…..

    Tout comme la probabilite d’une panne simultanee identique amenant a l’arret complet des deux moteurs et ne permettant pas au pilote d’atterir en toute securite vous avez vu ca ou ?
    Les moteurs d’un bireacteurs sont synchronises mais indepandants !!!! Donc en avoir 2 ou 4 ca ne change strictement rien !!
    Donc selon vous les milliers de pilotes moi y compros qui volent sur des dr400 sont completements fous?
    Regardez simplement le TBM 400 c’est un monomoteur et pourtant il est tres fiables et bien sur que meme sur 1 moteur on est en toute securité !!!

    Les moteurs a reactions sont ce qu’il y a de plus puissant robuste et fiables.
    Les rares cas catastrophiques ou les deux moteurs se sont aretes sont uniquements dues a des avaries exterieures type oiseau et givre et….. Manque de carburant !!
    Le reste des cas ou il y a eu catastrophe n’est pas du au moteur mais a la meteo et aux erreurs de pilotage !!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum