LATAM Airlines adopte le modèle low cost pour ses lignes intérieures

air-journal_LATAM

Le premier groupe aérien sud-américain LATAM Airlines a annoncé vendredi 11 novembre qu’elle adopterait d’ici 2017 le modèle low cost pour six pays où elle opère des liaisons domestiques : Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Equateur et Pérou.

Selon le premier groupe aérien sud-américain né de la fusion de TAM Airlines et LAN Airlines, cette nouvelle mesure, valable uniquement sur les liaisons domestiques à l’intérieur de ces six pays, fait partie d’une stratégie à grande échelle qui vise à collecter de façon séparée les services additionnels. Elle permettra des tarifs plus bas aux passagers à moindre pouvoir d’achat, mais qui restent tout de même prêts à payer pour le seul prix du vol en avion.

En réservant le billet, le passager devra donc soit opter pour le prix du vol sec, soit avec les taxes additionnelles comprenant les collations, boissons durant le vol. Même s’il n’a pas choisi cette option à la réservation, il lui restera quand même la possibilité d’acheter repas et boissons durant le vol. D’autres services additionnels, chers au modèle low cost, deviendront aussi payants comme le choix du siège à la réservation, la possibilité de changer ou d’annuler le billet d’avion. Ainsi, s’il renonce à toutes ses options, le passager devrait payer son vol sec 20 % de moins que les autres payant plein pot. Ce nouveau modèle doit permettre d’augmenter le trafic passagers de 50 % d’ici 2020. « Notre objectif est que les tarifs continuent à baisser, élargissant l’accès au transport aérien à la fois à un plus grand nombre de personnes et à ceux qui souhaitent voler plus fréquemment. Le nouveau modèle de voyage vise à satisfaire les besoins des passagers d’aujourd’hui, qui apprécient les voyages rapides et pratiques, ainsi que la capacité de gérer et de personnaliser eux-mêmes leur expérience de voyage, en payant seulement les services dont ils ont besoin », a expliqué  Enrique Cueto, CEO de LATAM Airlines.

A noter qu’en raison des restrictions sur la régulation du secteur aérien au Brésil, il n’y aura pas de taxes séparées dans ce pays pour le bagage en soute, mais elles devraient se mettre en place pour les vols intérieurs des cinq autres pays, permettant à ceux voulant voyager avec un seul bagage à main de payer moins.

Cette politique prendra globalement effet à partir du premier semestre 2017, mais devrait commencer à se mettre en place dès la fin de ce second semestre 2016 au Brésil, qui souffre cruellement d’une baisse de son marché intérieur, en raison d’une récession économique.

Les vols internationaux ne sont pas concernés par ce nouveau modèle low cost, a indiqué LATAM Airlines.

http://www.air-journal.fr/2016-11-12-tam-airlines-adopte-le-modele-low-cost-pour-ses-lignes-interieures-5172501.html

Commentaire(s)

  1. Si c’est le seul moyen de lutter contre GOL, pas le choix…

  2. Mathis

    ça sera pas de refus, vu les prix pratiqués par la compagnie…

  3. Beaucoup l’ont déjà fait en se gardant bien de le dire. au moins latam assume. Qui sera le dernier à résister à cette lame de fond qui emporte tout le secteur?

  4. Pet

    TAM a tjrs eu un service minable, au moins, le llibellé LowCost lui sera adapté.
    Cie ayant tjrs eu une politique de tarifs élevés. Annoncer une baisse ? J’attends de voir. Ça dépendra d’Azul et Gol, mais je n’y crois pas: les transporteurs au Brésil, route ou air, se partageant le marché pour éviter une concurrence frobtale.

    • A330-200

      Cher ? Ca dépend,elle fait aussi des tarifs intéressants en dernière minute (IGU-GIG 39 euros, ou Gru-sdu 22 euros)
      Gol par contres est tres cher a chaque fois elle est plus cher que Tam pour aucun service a bord ,la seule bon marché et agréable est avianca Brasil.

  5. A330-200

    Par contre si cela vaut pour le Pérou c est inadmissible, nous avons déjà des tarifs exorbitant Lima – puira ( 120 euros ida vuelta ),Lima-Trujillo (90 usd A/R) si en plus il n y a pas de service a bord…

    Au Pérou , equateur , c est compagnie pratique une tarification discriminante, si vous êtes national, vous payé peu cher , par contre si vous êtes étranger , même avec un carnet d étrangers vous êtes plumer, c est spécifique a Latam car peruvian ou Lc ne pratique pas cette politique.

    • Il y a longtemps...... - 13 novembre 2016 à 8 h 08 min
      Il y a longtemps......

      Il y a longtemps DEJA que la Thaïlande pratique ouvertement des tarifs différenciés entre ses nationaux et les étrangers pour de nombreuses choses, dans plusieurs domaines ( entrée des musées, spectacles sportifs ou autres….)
      Et que dire de la pratique intra-francais des tarifs aériens réserves aux résidents en Corse et interdits aux autres, ou des tarifs réserves aux résidents ou originaires des DOM, interdits aux autres….

      • A330-200

        Les tarifs differencies en Thaïlande passe t il du simple au double comme pour les billets avec latam selon sont origine?

        De toutes les manières , ce n est pas plus judtifiable, ici ou ailleurs et c est encore plus honteux pour la corse. Pour les Dom par contre ,il n y a aucun tarifs spécifique.

        Certes sur Lim-Cuzso ou GYE-UIO , l argument selon lequel les touristes par leurs nombres feraient monter les prix et ne laisseraient pas de dispo pour les locaux peut avoir du sens, par contre a l appliquer a l ensemble du réseau c est autre chose.

  6. Air France ne fait rien d’autre… les sièges sont devenus aussi épais qu’une feuille de papier à cigarette et ont doit faire la queue aux toilettes, car elles ont été réduites au minimum pour gagner deux rangées de sièges (comme sur EasyJet ou Ryanair)….
    Et toujours pas de prise électrique…
    Le service est minimum (ok on ne paie pas – encore – le café et la galette bretonne ou équivalent, la belle affaire)…
    Et avec la nouvelle Air France Truc qui va voir le jour, ça va être pire.
    Bref, rien de très nouveau!!!

  7. Tony

    Les prix se sont déjà assagis depuis quelques mois surtout en domestic; j’ai fait du Sao Paulo > Belo Horizonte pour 22€ puis Rio 29€, et Bogota > Santa Marta pour 33€; rien à redire, il y a bien pire…Par contre sur l’international; un vrai hold-up !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum