Accident d’avion en Colombie : 75 morts, 6 survivants

air-journal_lamia-rj85youtube

Un vol charter parti de Bolivie et transportant entre autres une équipe de football brésilienne s’est écrasé lundi soir peu avant son atterrissage à Medellin en Colombie. Il y aurait des survivants.

L’Avro RJ85 de la compagnie aérienne LAMIA Bolivia, immatriculé CP2933, transportait 72 passagers et neuf membres d’équipage le 28 novembre 2016 entre Santa Cruz-Viru Viru en Bolivie et l’aéroport de Medellin-José Maria Cordova en Colombie. A une vingtaine de kilomètres de la piste, l’appareil a disparu des écrans radar. L’aéroport de Medellin a confirmé l’envoi par les pilotes d’un message de détresse suite à des problèmes électriques. 

Des hélicoptères de l’armée de l’air colombienne ont rapidement localisé le site du crash, dans une zone accidentée, mais un épais brouillard rendait l’endroit accessible aux moyens de secours uniquement par voie terrestre. Au moins six personnes auraient survécu à l’accident selon la police locale. Le maire de La Ceja Elkin Ospina a indiqué que l’avion serait « tombé en panne d’essence », sans citer de sources. Les centres médicaux de la région se prépareraient à accueillir les blessés.

La phase finale de la Copa Sudamerica a été suspendue ; l’équipe de Chapecoense qui se trouvait à bord devait participer au tournoi.

Mise à jour : l’appareil transportait 81 personnes , 75 sont mortes, 6 ont survécu.

http://www.air-journal.fr/2016-11-29-accident-davion-en-colombie-au-moins-six-survivants-5173342.html

Commentaire(s)

  1. Panne sèche ?,,,c un gag,,,,mais bon avec tout le stress imposé à ces compagnies charter et low cost,,tout est possible

    • doudou

      Si jamais il s’avère que cette hypothèse est la bonne, alors il restera à déterminer d’ou vient l’erreur: problème technique (fuite dans le système d’approvisionnement en carburant), erreur de calcul de la part de l’équipage ou de livraison de la part des OPS, ou bien tout simplement des calculs de consommation trop optimistes…

    • Flight Girl

      « c un gag »

      Un crash n’est jamais un gag ! ! !

      Par ailleurs, l’enquête ne fait que commencer, et je doute que le maire de La Ceja ait la moindre compétence en accidentologie aérienne, pas plus que vous pour critiquer toutes les compagnies charter et low cost sans les connaitre.

  2. A330-200

    Et l avro n a pas un aérodynamisme pour être un bon planeur…

  3. Je crois qu’il est trop tôt pour déterminer les causes, sauf si le pilote a dit à la radio, et j’en doute fortement, la cause exacte du crash.
    Ce que l’on sait sur l’avion c’est qu’il faisait deux tours d’holding au FL210 et qu’à la fin du deuxième tour la vitesse chute fortement tout comme l’altitude qui dégringole.
    Il y avait des TCU dans le secteur mais pas de vent significatif, donc probablement pas la météo.

    Les principaux risques sont:
    -Descente d’urgence en dessous de l’altitude de sécurité
    -Incendie électrique à bord
    -Panne de Carburant
    -Décrochage en vol

    Avec une combinaison de plusieurs comme cause,

    Courage aux familles, aux sauveteurs et enquêteurs.

  4. fred06

    Etape de 1500NM, le max range de cet avion est de l’ordre de 1500NM aussi, probablement un problème de carburant..

    Ce genre d’avion consomme autant qu’un Panzer de la seconde guerre mondiale!

  5. je coirs oas du tout que ce crash est dû à un problème de manque de carburant.le retrouvaille de la boîte noire nous dira la vérité sur cet accident.
    entre temps, mobilisons nous pour venir en aide aux surviviants

  6. Je suis curieux de savoir qui est l’affréteur de l’avion

  7. Triste accident surtout que ça implique des sportifs idole de beaucoup de monde localement,

    En meme temps il a une drole de tete cet avion il a l’air d’etre ancien, un petit porteur quadri-reacteurs pas trop a la mode ça.

  8. Bonjour,
    Je suis Bolivien, et je suis de très près le secteur de l’aviation commerciale de Bolivie.
    Lamia n’est pas une compagnie low-cost, ni même régulière mais uniquement une compagnie charter et leur charge de travail est loin, très loin des compagnies charters « des pays développés »
    Je peux affirmer avancer sans trop me risquer que la cause principale est la panne de carburant. J’affirme cela car ils il a quelques semaines, 2 contrats de cette compagnie se sont mal passés :
    Pour l’un, ils n’avaient pas l’autorisation d’utilisation de l’espace aérien voisin et ont du faire demi-tour et SURTOUT, le dernier en date, alors que le vol était censé être direct, ils ont fait une escale de réapprovisionnement de carburant, escale qui à durée plusieurs heures, le client s’est évidement contrarié (autant prendre un vol régulier si c’est pour faire une escale, et de plusieurs heures de surcroît !), la fait savoir à la presse et à dit que plus jamais ils n’utiliseront les services de cette compagnie. Pour une compagnie d’à peine 3 ans (en Bolivie), qui fait uniquement des charters (et qui se comptent sur les doigts de la main) c’est une très mauvaise publicité.
    Je peux imaginer qu’ils aient voulu ne pas faire d’escale (et cette fois-ci malgré la distance VS range de l’avion), voilà la conséquence. La faute à l’équipe commerciale et des opérations.
    Evidemment, c’est mon opinion, je ne déclare pas avoir la vérité, mais au moins, j’opine sur ce que je sais et connais, et non pas sur une compagnie dont je ne connais même pas le nom comme l’a fait NMIGUEL par exemple.
    Si vous voulez savoir mes sources je peux vous les sortir mais elles sont en espagnol.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum