Bombardier CSeries : 900 heures de vol

air-journal_Bombardier CSeries FTV3

Bombardier a annoncé avoir franchi le cap des 900 heures de vol d’essai pour la famille CSeries, sur les 2400 à effectuer avant la certification du premier CS100 dont l’entrée en service est toujours programmée pour le deuxième semestre 2015.

Les quatre avions d’essai de l’avionneur canadien ont effectué quelques 570 heures de vol depuis cinq mois, quand la campagne d’essai avait repris après 100 jours d’arrêt suite à l’explosion d’un réacteur. Le cinquième CS100 n’a pas encore décollé de l’aéroport de Mirabel près de Montréal, mais le premier CS300 sortis des lignes d’assemblage a effectué des tests moteur et vibration. Selon le vice-président en charge du programme CSeries Rob Dewar, FTV1 a atteint Mach 0,91, FTV2 a complété les tests de froid extrême et des tests de consommation sont effectués sur FTV4 « avec de bons résultats ». FTV5, le premier à être équipé d’une cabine complète, a mené les essais d’évacuation avec différentes configurations de sièges ; il devrait rejoindre sous peu les essais en vol.

Un deuxième CS300 est en cours d’assemblage, l’entrée en service de ce modèle plus grand étant prévue six mois après celle du CS100.

Bombardier a accumulé à ce jour 180 commandes fermes pour le CS300 et 63 pour le CS100, pas loin donc des 300 espérés lors de la mis en service du plus petit modèle. Parmi les clients du programme figurent Swiss (30 CS100 fermes), Gulf Air (10 CS100 fermes) et Odyssey Airlines (10 CS100 fermes pour la future compagnie britannique), tandis que le CS300 a séduit Republic Airways (40 fermes, 40 options), Korean Air ou airBaltic entre autres.

air-journal_Bombardier CS300 essais froid

http://www.air-journal.fr/2015-02-09-bombardier-cseries-900-heures-de-vol-5135796.html

Commentaire(s)

  1. TIM

    900 heures en un an et demie et il en reste 1500 à faire, j’ai vraiment des doutes sur la capacité de Bombardier à faire tout ça avant la fin de l’année.

    • Au début du programme, il n’y avait pas les 4 avions, les avions volaient moins car ils avaient des soucis avec les moteurs et que le logiciel Fly by wire n’était pas au point. Après la correction des moteurs et la dernière mise à jour du logiciel, le programme progresse bien.
      En novembre 120h, en décembre 150h et en janvier 165h. Deux nouveaux avions entreront dans le programme prochainement. Je suis donc confidant qu’en octobre prochain l’avion sera certifié.
      L’avion nous surprendra.

  2. Erik de Nice

    Gestion longue pour cet avion mais qui, je pense, pourrait surprendre par la suite, ne serait-ce que par son potentiel d’évolution.
    La configuration 3+2 à connu un réel succès dans le monde entier avec la gamme DC9/MD 80’s et il n’est pas impossible que certains transporteurs puisse regarder avec intérêt l’évolution de ce programme en y voyant notamment le digne successeur des MD’s.
    C’est en tous cas, tout le mal que je leur souhaite..

  3. Aulongcourt

    @Fr Duclos
    Sans doute des erreurs ou inversions dans le détail des commandes : vous annoncez 30 CS100 fermes ( Swiss)+ 40CS100 fermes ( Républic)+ 10CS100 fermes ( Gulf Air) +10CS100 fermes ( Odyssey Airlines)….et par ailleurs vous dites que » Bombardier a accumule à ce jour….63 commandes de CS100 fermes »…..

  4. Erik de Nice

    Gestation

  5. A mon avis cet avion est une reussite et il sera l’avion de reference dans les 10 ou 15 ans a venir sur le marche regional. Les performances annoncees sont de mises meme si du cote Embraer on parle de remotorisation le CSERIES lui est entierement nouveau pour le moment je pense que les compagnies sont reticentes a causes des moteurs qui ont pris feux lors d’un essais.

  6. Les campagnes d’essais sont souvent rallongées, il n’y a que le A350 qui a surpris par son respect du calendrier. Une belle machine en perspective!

  7. Sébastien

    Vu que le duopole s’est engoufré dans le marché des « gros » avions (A320/B737 de presque 200 pax et les long-courriers de 300 pax voire +), je pense effectivement que les « nouveaux » arrivants (Canadiens, Chinois, Russes, Brésiliens) ont une opportunité à prendre sur le segment 100/150 pax. De plus le marché des mono-couloirs est tellement grand qu’il y aura surement de la place pour tout le monde.

    A voir ensuite dans les 15/20 ans qui viennent si ils se lanceront dans le (petit) long-courrier. Idem le segment des « vieux » B757/B767 n’est pas négligeable et certaines compagnies demandent un avion de ce style (250 pax)

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter