Luxair accueille un nouveau Boeing 737-800

Air-journal_B737-800 Luxair

La compagnie aérienne luxembourgeoise Luxair a accueilli sur l’aéroport de Luxembourg-Findel le 26 février dernier, un nouveau monocouloir Boeing au sein de sa flotte.

Remis le 25 février par Boeing à Luxair, le 737-800 flambant neuf a été convoyé depuis Seattle, aux Etats-Unis, par une équipe de deux pilotes, d’un ingénieur avionique et d’un expert technique de Luxair, avec une escale à Reykjavik, en Islande. Destiné à être opéré pour le compte de LuxairTours, d’une capacité de 186 passagers, le nouvel appareil, immatriculé LX-LBA, doit encore faire l’objet d’un certain nombre d’aménagements, dont l’installation de sièges modernes et très confortables fournis par la firme ZIM et celle de « split scimitar winglets » (ailettes verticales de bout d’aile) qui contribuent à réduire la consommation de carburant. L’avion sera mis en service commercialement pour la première fois le 26 mars à destination de Djerba, Tunisie.

Ce monocouloir a été commandé en septembre 2012, en même temps que les deux autres Boeing 737-800 déjà opérés par Luxair.

Le Boeing 737-800 est aujourd’hui le modèle le plus prisé des tour-opérateurs en raison de sa capacité idéale, de son coût siège-passager compétitif, de son haut degré de fiabilité et de son grand rayon d’action, qui convient aussi pour les destinations les plus lointaines de LuxairTours, indique la compagnie dans son communiqué. L’arrivée dans sa flotte des capacités additionnelles du nouvel appareil, à compter de la saison été 2015, permet à Luxair d’affecter entièrement un de ses Boeing 737-700 à son activité « Airline », avec pour conséquence des capacités et des fréquences accrues sur une partie de ses destinations.

Rappelons aussi que le conseil d’administration de la compagnie Luxair a validé un plan de renouvellement de sa flotte en deux phases. La première avec l’arrivée de  trois nouveaux turbopropulseurs Q400 de Bombardier, livrables à partir de 2016 (+ 2 options), qui remplaceront les actuels Embraer ERJ-145 (six dans sa flotte d’une capacité de 49 places). La seconde verra l’arrivée d’avions à réaction « encore en développement chez les constructeurs ». Ces appareils, sans précision sur les constructeurs pressentis, sont livrables entre 2018 et 2020.

La compagnie a transporté plus d’un million de passagers en 2014 (+ 19 % par rapport à l’année précédente), et vise 1,2 million de passagers en 2015, en agissant sur trois axes principaux : des prix d’entrée à partir de 99€ TTC pour un aller-retour service compris, des capacités supplémentaires par l’emploi de Boeing sur certaines destinations, et une augmentation des fréquences sur d’autres lignes. Selon ses estimations, ses capacités doivent s’élever de 11 % et son trafic passager de 13 % en 2015.

http://www.air-journal.fr/2015-02-28-luxair-accueille-un-nouveau-boeing-737-800-5138116.html

Commentaire(s)

  1. On ne parle que très rarement du Luxembourg, petit pays fondateur europeen dont les finances regorgent de liquidités et siège de la cour européenne de justice…
    Peut on faire remarquer que ce pays, qui profite pleinement de sa fiscalité, disons, « attrayante » n’a jamais, si je ne me trompe, envisagé Airbus (idem pour la cie frêt Cargolux, une des plus grandes dans ce domaine…)
    On me dira qu’avec une flotte aussi réduite pas question de splitser les commandes.
    Mais je rétorque que depuis le début, ils n’ont jamais considéré les avions produits par leurs deux grands voisins, France et Allemagne qui sont pourtant leurs « vaches à lait ».
    Sur la capacité, pas de quoi crier au miracle: 186 sièges, c’est 3 de moins que Ryanair…
    Quant a la future commande d’avions « encore en développement », il s’agirait probablement du Bombardier CS300 vu qu’ile ont déjà leurs Turboprop.
    C’est bien de dire qu’on aime l’Europe, c’est mieux de le prouver !

    • Publié le 1 mars 2015

      Petite rectification, que se soit Boeing ou Airbus, aucun de ces constructeurs n’est totalement américain ou européen, si on prend la motorisation du 737, c’est environ le tiers du prix de l’avion donc les 2 moteurs CFM 56 qui est un consortium entre Snecma (Français) et General electric (Américain) 1/6 du prix de l’avion revient à une entreprise basée en France… C’est pas rien et là je ne parle que des moteurs alors imaginez toutes les petites PME/PMI qui travaillent sur cet avion et dont nous ne soupçonnons même pas l’existence…

    • Airbid
      Publié le 1 mars 2015

      En effet, on peut dire bravo au Luxembourg pour son esprit Européen à sens unique et qui a réussi à placer son ancien premier ministre pendant 20ans à la tête de l’Europe!

    • gordon24
      Publié le 2 mars 2015

      Ça a tendance a m’énerver ce genre de patriotisme… Le pire c’est qu’on ne voit cela que dans les transports…

      Pourquoi une compagnie aérienne devrait acheter un produit selon le lieu ou il est produit plutôt que le produit qui répond le mieux a ses besoins?

      Si on vous ecoutait (et surtout si on ecoutait les politiques), AF aurait aujourd’hui une flotte de 70 A340-600, bien inférieurs à leurs 777-300ER…

      Et on ne voit souvent le probleme que dans un sens… Si on appliquait ce patriotisme partout, ou en serait Airbus sans les commandes de milliers d’avions par les compagnies américaines (Delta, American, United, Frontier, Spirit, Hawaian, Allegiant, Virgin America, etc…)

      Le 737 semble convenir à Luxair et bien tant mieux… C’est un avion qu’elle connait par coeur, exploitant des 737 depuis les années 70… Donc pourquoi en changer?

  2. Je vois bien le Cseries chez Luxair !

  3. Les split scimitar winglets sont fournies par Apb, une joint venture avec Boeing. pourquoi ne sont-ils pas montés à Seattle?

  4. Luxair devrait sérieusement remettre en cause les différentes catégories de destinations tels que « les Luxembourg Airlines » et les « Luxair tour »
    Ces sont tous des vols Luxair mais selon le degré d’humeur de la compagnie , il vous catalogue les destinations a un tels point , que par example pour Málaga les passagers n’ont même pas le droit de gagner des miles sur leur carte Miles and More..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter