Le 6 septembre 1912 dans le ciel : Coupe Pommery : Guillaux accuse un nouvel échec

air-journal-aviateur-guillaux

Histoire de l’aviation – 6 septembre 1912. En 1909, le marquis de Polignac était à l’origine d’un nouveau prix d’aviation, à savoir la Coupe Pommery, distinguant l’aviateur ayant couvert en une journée, c’est-à-dire entre le lever et le coucher du soleil, la plus longue distance en ligne droite. Une coupe que souhaite conquérir l’aviateur Guillaux en ce 6 septembre 1912, ce dernier faisant un nouvel essai ce vendredi pour s’en emparer.

Pour l’heure, c’est l’aviateur Bathiat qui a réalisé la meilleure performance, soit un vol totalisant 800 kilomètres, évoluant dans les airs de Calais jusqu’à Contis-les-Bains. Concernant Guillaux, il compte pour sa part voyager avec un monoplan équipé d’un moteur Gnome, de bougies Oléo et d’une hélice Chauvière, en direction de l’Allemagne, prenant son envol de l’aérodrome de Mérignac, non loin de Bordeaux, ce 6 septembre 1912 au petit matin, en route pour Poitiers, Orléans, Reims, Mézières…

Mais c’était sans compter une météo très défavorable qui va réduire à néant ses espoirs : un orage va le contraindre à se poser, alors qu’il se trouve seulement à 10 kilomètres d’Orléans, ayant parcouru environ 400 kilomètres depuis son départ. Et dans sa manœuvre pour rejoindre la terre ferme, il va endommager son aéroplane !

 

http://www.air-journal.fr/2015-09-06-le-6-septembre-1912-dans-le-ciel-coupe-pommery-guillaux-accuse-un-nouvel-echec-5148868.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter