Le 25 décembre 1910 dans le ciel : Pas de chance pour Thomas, Graham White et Melle Marvingt

air-journal-aviatrice-marvingt

Histoire de l’aviation – 25 décembre 1910. En ce dimanche 25 décembre 1910, pas de trêve de Noël pour de nombreux aviateurs, qui ont quand même décidé de prendre le chemin des airs, mais bien mal leur en a pris, car au moins trois d’entre eux vont être les victimes d’un mauvais coup du sort, à savoir les pilotes Thomas, Graham White ou encore l’aviatrice française Melle Marvingt.

Honneur aux dames, intéressons-nous donc à la déconvenue de Melle Marvingt, qui ce jour de Noël, à l’école Antoinette du camp de Châlons, faisait une tentative pour s’emparer du record féminin de distance détenu alors par Melle Dutrieu. Malheureusement, ce sera en vain, Melle Marvingt devant renoncer à poursuivre son essai compte tenu des conditions météorologiques défavorables.

Une météo qui a aussi perturbé la tentative de l’aviateur Thomas pour s’attribuer la Coupe Michelin : face au mauvais temps conjugué à une rupture du tuyau d’arrivée d’essence de son aéroplane, il n’a pas eu d’autres choix que d’atterrir, après seulement près de 2 heures et 40 minutes de vol, au cours duquel il n’aura parcouru qu’environ 210 kilomètres, une bien maigre distance comparée aux 515,900 kilomètres de Legagneux.

Quant à Graham White, l’aviateur britannique va malencontreusement perdre son aéroplane tout neuf, ce dernier brûlant dans l’incendie de son hangar situé à Douvres.

 

 

http://www.air-journal.fr/2015-12-25-le-25-decembre-1910-dans-le-ciel-pas-de-chance-pour-thomas-graham-white-et-melle-marvingt-5154100.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter