Le 7 mars 1907 dans le ciel : L’aéroplane Delagrange n’est toujours pas au point

air-journal-essai-delagrange-vincennes-1907

Histoire de l’aviation – 7 mars 1907. L’aéroplane de Léon Delagrange, sculpteur ayant attrapé le virus de l’aviation, parviendra-t-il un jour à donner entière satisfaction à son propriétaire ? Si l’on s’en tient au premier essai qui a eu lieu le 28 février 1907 et au second de ce jeudi 7 mars 1907, le défi est loin d’être gagné ! Commandé aux frères Voisin, l’aéroplane testé n’est pas encore au point et semble toujours souffrir de problèmes d’équilibre.

Le second essai conduit par Charles Voisin met, en effet, en lumière les mêmes soucis que lors du premier assuré par Gabriel Voisin et le terrain de manœuvres de Vincennes sera donc une nouvelle fois le théâtre d’un accident, semblable à celui du 28 février : une mauvaise répartition du poids empêche l’appareil de 60 mètres carrés de superficie, à moteur de huit cylindres de 50 chevaux de puissance de réaliser un vol correct.

Après l’allumage du moteur, l’aéroplane ne tarde pas à se cabrer et l’hélice fraîchement réparée de 2,10 mètres de diamètre en fait les frais, tout comme les supports ! Une contre-performance à laquelle assistent notamment messieurs Archdeacon, Kapferer et de Fayolle.

 

http://www.air-journal.fr/2016-03-07-le-7-mars-1907-dans-le-ciel-laeroplane-delagrange-nest-toujours-pas-au-point-5157626.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter