LGBT à Air France : désaccord total avec la pétition sur l’Iran

air-journal_equipage_air-france

L’association Personn’Ailes des gays, lesbiennes, bisexuels et transsexuels du groupe Air France-KLM, a exprimé son « désengagement total » face à la pétition lancée apparemment par un steward demandant le droit pour les PNC de se désister des vols entre Paris et Téhéran, au motif que l’homosexualité y est illégale et passible de la peine de mort.

Un communiqué du 11 avril 2016 de l’association explique son opposition au principe défendu par la pétition lancée sur Change.org par un argument simple : elle est « en désaccord total avec l’idée de créer un volontariat négatif auprès des personnels LGBT », qui aboutirait à la création d’une liste d’employés en fonction de leurs orientations sexuelles. Personn’Ailes se dit évidemment au courant des « conditions désastreuses dans lesquelles se retrouve un individu gay, bi, lesbien ou trans en Iran », mais ajoute que c’est aussi le cas « dans d’autres escales desservies par Air France ». Et plutôt que le combat public mené par une seule personne, elle préfère « le dialogue direct avec la direction »

Le président de Personn’Ailes Sébastien Gidon, interviewé hier par Metronews, précise que la pétition « est l’œuvre d’une seule personne qui n’est pas membre de notre association », et estime qu’il a lancé la pétition « de manière sans doute trop spontanée après l’affaire des hôtesses voilées en Iran, sans bien réfléchir aux conséquences d’une telle démarche ». Il explique qu’une dizaine de membres de la compagnie ont contacté l’association pour exprimer leurs inquiétudes, jugées « plus ou moins fondées car, malgré la crainte des risques encourus, le personnel sait quel comportement adopter dans les pays qui répriment l’homosexualité ». Et ajoute avoir contacté les ressources humaines d’Air France sur le sujet, pour lui demander « concrètement ce que la compagnie fera dans le cas où l’un de ses salariés serait arrêté en raison de son orientation sexuelle ». La direction est selon lui « en train de se concerter sur ce qui pourrait être mis en place ».

Enfin le président de Personn’Ailes souligne la différence avec le cas des hôtesses de l’air, à qui on demande de se vêtir conformément aux lois et coutumes locales une fois sorties de l’avion : « dans un cas, on touche à la liberté de la femme dans sa définition première, tandis que dans l’autre il s’agit de la question de l’orientation sexuelle que ni les hétéros ni les homosexuels ne portent sur le visage ». Rappelons qu’Air France laisse à toutes les femmes, pilotes ou PNC, le droit de se désister si elles sont affectées aux vols vers l’Iran.

Toujours pas de réaction officielle de la compagnie, dont le DRH rappelait la semaine dernière qu’à Air France comme chez toutes les compagnies aériennes, le principe de base est que les PNC « ne choisissent pas leur destination » (tout en reconnaissant une « sensibilité particulière » à l’Iran). Rappelons que la compagnie de l’alliance SkyTeam reprend le 17 avril après huit ans d’absence ses vols entre Paris-CDG et l’aéroport de Téhéran-Imam Khomeiny, à bord d’Airbus A330-200 (deux pilotes et huit PNC) ou d’A340-300 (deux pilotes et dix PNC).

http://www.air-journal.fr/2016-04-13-lgbt-a-air-france-desaccord-total-avec-la-petition-sur-liran-5161396.html

Commentaire(s)

  1. pet
    Publié le 13 avril 2016

    Si je ne devais travailler qu’avec des gens que j’apprécie dans des lieux que je choisis, je ne ferais pas grand chose..

    Au boulot!

  2. Guesspi79
    Publié le 13 avril 2016

    Encore un désaccord !! Mince alors !

  3. Ca aura fait baver pas mal sur AJ…Y’en a qui en ont profité pour pouvoir cracher toute leur haine et leur venin envers autrui…..Doivent se sentir c.ns maintenant!!!!

  4. Le changement de sexe est légal en Iran
    Donc pas de problème de se côté la pour les trans genre
    Aussi curieux que cela puisse paraître il est demandé aux homosexuels de changer de sexe

  5. biz
    Publié le 13 avril 2016

    S’il faut que tous les personnels navigants soient en accord philosophiques avec les lois, les coutumes ou les gouvernements de toutes les destinations où ils sont amenés à faire escale, la gestion des plannings va devenir très compliquée !

  6. webby
    Publié le 13 avril 2016

    De toutes façons, avec cette nouvelle demande grotesque, on tombait dans le tragi-comique….. et demain cela sera quoi ??? Le club des PNC souhaitant faire du sein nus sur les plages qui vont demander a ne pas aller sur les USA car c’est interdit la bas ???

    Il faut arrêter ce cirque et les personnes qui ne veulent pas des contraintes des voyages a cause des réglementations de certains pays doivent simplement chercher un autre job !!!!

  7. swift56
    Publié le 13 avril 2016

    C’était évident qu’avec cette demande, on n’était pas loin du sommet…de toutes façons ces revendications confinent au ridicule. De Juniac a eu raison de partir en courant. Diriger Air France est un challenge pour dingues.

  8. sebseb
    Publié le 13 avril 2016

    Et aprés, ce sera quoi ??? Les pilotes gauchers qui refusent puis ensuite les copilotes qui zozotent… faut qu’ils arrêtent leur cinema chez AF!!!

  9. Une belle manip des syndicats pour exister dénoncer par un syndicat légitime, il se passe vraiment des choses étranges parfois chez AF…
    S’ils mettaient toutes l’énergies qu’ils depensent à tourner en rond dans l’accueil et le service on ne serait pas loin de l’excellence!

  10. Publié le 13 avril 2016

    Beaucoup critique, mais je note plutôt qu’ils ne demandent rien et qu’ils se désengage de l’action entreprise par un seul individu. faut donc plutôt saluer la decision plutôt que de crier au loup

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum