EasyJet ouvre les ventes d’hiver

air-journal_easyJet_A320_250th 1

La compagnie aérienne low cost easyJet a ouvert les réservations pour les vols de la prochaine saison hivernale, permettant de réserver des vols jusqu’au 5 février 2017.

La spécialiste britannique du vol pas cher précise dans un communiqué que plus de 110.000 vols, soit plus de 18 millions de sièges, sont désormais réservables entre le 30 octobre 2016 et le 5 février 2017 sur l’ensemble de son réseau. La majorité de ces vols concerne le Royaume-Uni (plus de 10 millions de places dans 62.000 vols), où elle dispose de bases dans onze aéroports et offre plus de 800 routes. Parmi les lignes ouvertes, celles reliant Paris-CDG à Londres-Southend ou à Edimbourg.

EasyJet rappelle au passage que plus les réservations sont effectuées en avance, moins elles sont chères. Selon la directrice générale UK de la low cost Sophie Dekkers, « les voyageurs peuvent désormais s’attendre à toujours plus de prix bas vers les meilleures destinations d’Europe à la plage, en ville ou au ski » ; en cas de manque d’inspiration, elle recommande l’app ‘Inspire Me’. Une promotion est en outre disponible jusqu’au 4 mai sur les voyages avec réservations d’hôtel pour cinq nuits ou plus (voyage entre le 30 octobre et le 31 janvier).

Avec sa flotte de plus de 240 Airbus, la low cost transporte plus de 70 millions de passagers par an (dont 12 millions de voyageurs d’affaires), vers plus de 130 aéroports dans 31 pays.

http://www.air-journal.fr/2016-04-18-easyjet-ouvre-les-ventes-dhiver-5161612.html

Commentaire(s)

  1. Je me demande bien comment les compagnies low cost font pour être rentables ? Ou bien serait-ce que les compagnies régulières appliquent des tarifs prohibitifs et que les low cost ne font que transcrire la vérité des prix ?…

    • robert
      Publié le 18 avril 2016

      Je me demande bien comment certaines compagnies régulières font pour être non rentables? Surtout avec des prix pour les PAX prohibitif…

      • werner
        Publié le 18 avril 2016

        Regardez le volume de personnel non naviguant et la réponse vous paraitra évidente.

      • La recette est simple:
        – une gamme d’avions homogène, ce qui réduit sensiblement les coûts (Easyjet ne possède que des appareils de la famille A320, Ryanair exclusivement des Boeing 737).
        – des aéronefs configurés en bétaillères.
        – un service minimaliste.
        – aucune desserte de lignes peu rentables.
        – un marketing souvent à la limite de la publicité mensongère sur les tarifs (et parfois au-delà de cette limite), les prix d’appel étant en quantité très restreinte, le reste étant presque aussi cher, voire plus que la concurrence traditionnelle, pour une prestation moindre.
        – toutes options payantes et très chères (bagage de soute,accessoire en cabine, choix du siège, boissons, collations ou simples friandises…).
        – un personnel mal payé.
        – une « optimisation fiscale » sans scrupule.

        Je ne conteste pas tous les aspects de ce modèle, qui répond indéniablement à une demande et a le mérite d’apporter une concurrence sur les prix dont bénéficie l’ensemble des passagers. J’en déplore les abus.

        • Reponse tout a faire valide et correcte !!!! Rien a ajouter si ce n’est en resume qu’une low cost vous fait payer autant voir plus qu’une legacy en vous faisant croire que vous payez moins…. marketing très payant vu le nombres de gens qui tombent dans le piège.

    • La réponse est dans la question.
      Comparez les bilans financiers annuels des « deux »..

  2. Bertrand
    Publié le 18 avril 2016

    Plus vraiment du « low cost » au pur sens du terme chez Easyjet… en tout cas au niveau des tarifs…Par contre, pour ce qui du traitement de ses clients elle reste bien dans sa catégorie !

  3. Personnel mal payé??? En moyenne à Bâle et Genève pour le personnel de cabine 4200CHF, à peut prêt 3800 Euros……..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum