Brussels Airport rouvre en partie son hall des départs dimanche

air-journal aeroport bruxelles airport 2

Après une cérémonie de réouverture, les passagers de trois vols pourront s’enregistrer dimanche après-midi dans le hall de départ, indique l’aéroport de Bruxelles Zaventem. Et à partir de lundi 2 mai, l’enregistrement de tous les vols se fera dans le hall de départ et les constructions temporaires.

Dans le hall des départs, ce sont 111 comptoirs d’enregistrement qui sont repris en service en sus des 36 comptoirs d’enregistrement installés dans les constructions temporaires. Ceci augmente le nombre de comptoirs disponibles aux passagers et aux compagnies aériennes à 147. Les passagers et le personnel auront plus d’espace et de confort au check-in. La capacité de l’aéroport augmente jusqu’au moins 80% du nombre de passagers avant les attentats.

Comme dans les installations temporaires, les passagers se rendant dans le hall des départs passeront également un pré-contrôle par les services policiers avant d’entrer dans le hall des départs. Seuls les passagers sont autorisés à entrer dans les installations temporaires ou dans le hall des départs. Leur arrivée 3 heures avant le départ de l’avion reste conseillée, indique l’aéroport bruxellois.

Toutes les compagnies aériennes se sont vues attribuer une place dans le hall des départs ou dans les installations temporaires d’où elles peuvent organiser leurs enregistrements. Les comptoirs ont été répartis en fonction de la capacité de passagers nécessaire et en tenant compte du schéma de vol actuel. Les compagnies aériennes informeront leurs passagers de l’emplacement des comptoirs d’enregistrement où ils devront se rendre. Cette information se trouvera aussi sur le site web de Brussels Airport, www.brusselsairport.be. Le personnel de Brussels Airport sera également sur place pour accompagner les passagers s’ils ont des questions relatives à l’emplacement de leur comptoir d’enregistrement.

L’aéroport bruxellois a annoncé en outre le 28 avril un nouveau schéma de cols à partir du 2 mai, car le nombre total de passagers par vol augmente plus rapidement que prévu. Selon le nouveau schéma de vol, le nombre de vols au départ par heure sera limité à 22 vols. C’est moins que le nombre de vols en heures de pointe opérés depuis la réouverture début avril, cette réduction est nécessaire pour tenir compte de l’augmentation du taux de remplissage des avions qui fait que la capacité opérationnelle de 18 000 passagers par jour est atteinte plus vite que prévu.

Avec cette nouvelle répartition du nombre de vols, l’objectif est de conserver le plus de vols possibles, tout en gardant la capacité opérationnelle de 18 000 passagers par jour. Certains vols seront dès lors avancés ou retardés pour garantir et faciliter la fluidité du passage des voyageurs au départ dans les installations provisoires. Brussels Airport conseille aux passagers de consulter l’heure exacte de départ de leur vol sur le site de leur compagnie aérienne.

http://www.air-journal.fr/2016-04-30-brussels-airport-reouverture-partielle-du-hall-des-departs-dimanche-5162240.html

Commentaire(s)

  1. Manneke
    Publié le 30 avril 2016

    « Comme dans les installations temporaires, les passagers se rendant dans le hall des départs passeront également un pré-contrôle par les services policiers avant d’entrer dans le hall des départs. » Ce qui veut dire qu’il faudra toujours faire une queue interminable dans des sous-sols sombres, froids, humides, infâmes en un mot. Il est beau, l’aéroport de la « capitale de l’Europe » ! A éviter à tout prix …

  2. Pharyde
    Publié le 30 avril 2016

    Au lieu de faire perdre du temps aux passagers, le gouvernement ferait mieux de faire le ménage à Molenbeek, Schaerbeek et Forest, augmenter le nombre de places de prisons (la Belgique est le deuxième pays d’Europe en terme de surpopulation carcérale après la Hongrie pourtant moins développée) et cesser le clientélisme envers les associations d’Islam Radical. Hind Fraihi avait prévenu dix ans auparavant et on l’a traité d’islamophobe. Maintenant les Belges et les Français (on a le même problème chez nous aussi) paient les conséquences.

  3. Ex-sabena
    Publié le 30 avril 2016

    Il est plus que temps car l’enregistrement dans les installations provisoires ces deux derniers jours étaient vraiment terribles, tant pour les passagers que pour le personnel. Les files d’attentes ces deux derniers jours étaient dantesques, plusieurs chutes et surtout des malaises de passagers attendant plusieurs heures avant de pouvoir enregistrer. Vraiment très pénible !

    • manneke
      Publié le 30 avril 2016

      Mais rien n’est changé en ce qui concerne la file d’attente avant le contrôle policier ! Je cite : « Comme dans les installations temporaires, les passagers doivent passer un pré-contrôle par les services policiers avant d’entrer dans le hall des départs. Pour cette raison, Brussels Airport demande aux passagers d’arriver à l’aéroport trois heures avant le départ de l’avion. »

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter