Boeing en juillet : 73 commandes, 57 livraisons et un tacle

air-journal_Boeing-famille-777X-787

Boeing a enregistré le mois dernier 73 commandes fermes et remis aux compagnies aériennes 57 avions, de quoi rester en tête sur les sept premiers mois de l’année. Son VP Randy Tinseth en profite pour tacler Airbus, qui avait annoncé lors du Salon de Farnborough des commandes toujours pas inscrites dans les listings…

Les statistiques commerciales publiées le 8 aout 2016 par l’avionneur américain (arrêtées au 2 aout), indiquent qu’il a vendu le mois dernier 67 avions de la famille 737 MAX et six 787 Dreamliner, pour un montant au prix catalogue de 8,86 milliards de dollars. La plus grosse commande en valeur est venue de Malaysia Airlines avec 25 Boeing 737 MAX 8 (plus autant d’options pour des MAX 8 ou MAX 9), devant celle de la compagnie chinoise Ruili Airlines qui a finalisé celle passée pour six 787-9 Dreamliner. Autre finalisation de commandes, celle du groupe TUI portant sur dix 737 MAX 8 et un 787-9 Dreamliner, avec une option pour un 787-9 supplémentaire ; la société de leasing ALC a pris trois 737 MAX, tandis que la vente d’un 737-800 à Mauritania Airlines annoncée hier est également comptabilisée, tout comme les achats attribués à des clients anonymes (22 737 MAX, six 737-800).

Côté livraisons, les clients de Boeing ont reçu en juillet 57 avions au total : 36 monocouloirs 737NG (dont 3 à l’US Navy), quatorze Dreamliner (Air China, Air New Zealand, All Nippon Airways, British Airways, Ethiopian Airlines, Etihad Airways, Hainan Airlines, Qatar Airways, Royal Air Maroc et la société de leasing MG Aviation), cinq 777-300ER (China Southern Airlines, Emirates Airlines, GECAS, Swiss), un 747-8F (AirBridgeCArgo) et un 767-300F (FedEx).

Sur les sept premiers mois de l’année, Boeing fait état de 334 commandes nettes (49 annulations) et de 432 livraisons. Rappelons qu’Airbus affichait la semaine dernière 146 commandes et 41 livraisons en juillet, et depuis le début de l’année 323 commandes nettes et 339 livraisons. Le Vice-président Avions Commerciaux de Boeing Randy Tinseth s’est du coup permis d’ironiser sur les annonces du concurrent lors du Salon de Farnborough, et en particulier sur la commande de cent A321neo par la low cost AirAsia, pas encore finalisée même si le dirigeant avoue qu’il « pense » qu’elle le sera. Dans un post sur son blog, il affirme que l’européen « clamait à la fin du salon avoir gagné avec 380 commandes nettes », alors que seulement 323 sont aujourd’hui présentées dans ses listings – ce qui à ses yeux ressemble à une opération de marketing. Il conclut toutefois avec un « attendons et nous verrons » un peu plus prudent.

 

http://www.air-journal.fr/2016-08-09-boeing-en-juillet-73-commandes-57-livraisons-et-un-tacle-5167523.html

Commentaire(s)

  1. Seul les livraisons comptent, le reste c’est du vent…

    • LSO
      Publié le 9 août 2016

      oui bien sûr…sauf que pour pouvoir livrer il faut d’abord remplir le carnet de commande.

    • Publié le 9 août 2016

      Je suis d’accord avec LSO, pour livrer il faut avoir des commandes,et de toute façon les commandes sont destinées à devenir des livraisons…

      • Adlen
        Publié le 9 août 2016

        Les livraisons sont synonymes de rentrees d’argent , car c le moment ou les clients payent leur avions. C plus important que les commandes , car Avec 6000 , 6500 les 2 avionneurs replissent les carnets pour les 10 prochaines annees mais pas les poches .

        • Publié le 9 août 2016

          Certes, livrason = rentrée d’argent, mais comme je l’ai déjà dit commande = livraison future = rentrée d’argent (certes future, mais celui qui a le plus de commandes aura donc plus de rentrée d’argent)

  2. Moonmartre
    Publié le 9 août 2016

    14 B787 livrés en juillet contre 4 A350 pour Airbus, qui souhaite passer à 10/mois en 2018.
    Je leur souhaite bien du plaisir car Boeing a 2 F.A.L pour y arriver et les soucis des sous-traitants côté Airbus ne sont pas terminés.

  3. chacun a ses problèmes ! Boeing pas épargné !
    Ainsi le 777 nouvelle version ne serait pas pas prêt avant 2023 soit 2 à 3 ans de retard ?

    • Il Moonmartre
      Publié le 9 août 2016

      Il n’y a pas eu d’annonce officielle à ce sujet.
      2023 serait sans doute plutôt l’année des premiers slots de livraisons disponibles.

  4. Publié le 9 août 2016

    21 gros porteurs dont 14 B787 ils sont forts !

  5. Boeing, le spécialiste des doubles ou triples annonces pour une même commande.
    On commence par annoncer une commande anonyme. Puis on annonce qu’il s’agissait en fait d’une lettre d’intention mais que ça y est, maintenant c’est une commande ferme. Enfin, on refait une annonce pour divulguer le nom du client qui a passé la commande. Mal placé pour ricaner des annonces précipitées de son concurrent.

    Bref, les petits jeux de la communication, de part et d’autre.

  6. Publié le 10 août 2016

    N’oublions pas une chose avec le retard du Dreamliner 787il est facile de dire que Boing livre plus rapidement
    Forcément pas mal d’avion était en attente de livraison .
    Cela s’appelle l’effet boule de neige .

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum