KLM Cityhopper fête ses 50 ans (photos)

air-journal_KLM Cityhopper E190 nuit

La compagnie aérienne KLM Cityhopper, filiale régionale de la compagnie nationale néerlandaise, a fêté son cinquantième anniversaire.

Ayant opéré son premier vol le 29 aout 1966 sous le nom de Nederlandse Luchtvaart Maatschappij (NLM, Netherlands Airline Company), et devenue depuis filiale à part entière de KLM Royal Dutch Airlines, Cityhopper propose aujourd’hui près de 300 vols par jour depuis sa base à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, vers 58 destinations européennes « principalement des centres d’affaires ». Le directeur général de KLM Cityhopper Boet Kreiken se dit fier de la façon dont sa compagnie « a grandi pour devenir le plus important apporteur de vols de KLM et ses partenaires à Schiphol », avec quelque 20.000 passagers transportés chaque jour.

En 1966, NLM ouvre deux liaisons reliant Amsterdam à Groningen via Enschede d’une part, et à Maastricht via Rotetrdam et Groningen d’autre part. Elle dispose alors de 22 employés et deux Fokker F27 Friendship loués à l’armée de l’air néerlandaise et convertis pour un usage commercial. Dix ans plus tard, elle se rebaptise NLM Cityhopper.

En 1991, la compagnie devient KLM Cityhopper suite à la fusion de NLM et NetherLines (cette dernière fondée en 1984, et reprise par KLM en 1988) ; en 1991, Air UK les rejoint avec sa propre flotte de Fokker 50 et 100, une expansion « majeure » dont la trace est encore visible avec des équipages néerlandais et britanniques « opérant côte à côte ». Les deux premiers Embraer 190 sont livrés en décembre 2008. Une histoire plus détaillée est lisible sur le blog en anglais de la compagnie.

Aujourd’hui, elle transporte plus de 7,3 millions de passagers par an, et opère 30 E190, trois E175 et 13 F70. A partir de l’année prochaine, KLM Cityhopper retirera de sa flotte les derniers F70, le début 2018 devant la voir n’opérer que des Embraer (30 E190, 17 E175).

La compagnie de l’alliance SkyTeam rappelle que la prochaine nouvelle destination de Cityhopper est Dublin, avec deux rotations quotidiennes à partir du 30 octobre.

air-journal_klm-cityhopper-1er-vol-1966 air-journal_klm-cityhopper-1968-flotte air-journal_klm-cityhopper-1960s-hotesse air-journal_klm-cityhopper-1996_premier-f70 air-journal_klm-cityhopper-1991_flotte air-journal_klm-cityhopper-2010-dernier-vol-f70

http://www.air-journal.fr/2016-09-13-klm-cityhopper-fete-ses-50-ans-photos-5169335.html

Commentaire(s)

  1. Quand vous voyagez en classe affaire « cityhopper » après un long courrier KL, vous vous rendez compte que c est le pire service « business » de toutes les compagnies européennes, que ce soit pour le service ou les sièges qui sont 100% identiques à l éco, sans siège vide à côté ou espace supplémentaires pour les jambes.
    Et selon les vols, sur une même ligne, vous pouvez bénéficier d un vrai service « business » sur un avion KL comme d une sous prestation « cityhopper ».

    Et j oubliais, bien que les vols soient en partage de code AF, les annonces en français sont absentes, alors … qu elles sont disponibles pré-enregistrées !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter