Boeing remplace Ray Conner, révise ses prévisions en Asie du sud-est/Océanie

air-journal_Boeing-famille-777X-787

Le PDG de Boeing Avions Commerciaux Ray Conner va partir à la retraite et sera remplacé par Kevin G. McAllister, une nouvelle unité Global Services étant également créée avec les services clients de toutes les filiales du géant américain. L’Asie du sud-est aura besoin de 3860 avions neufs d’ici vingt ans, et l’Océanie de 1020.

Le président de Boeing Dennis Muilenburg a annoncé le 21 novembre 2016 le départ à la retraite prochain de Ray Conner, 61 ans, qui avait pris la tête de la division Avions Commerciaux en 2012. Vice-président depuis 2013, il avait commence sa carrière chez Boeing il y a 39 ans, comme mécanicien sur 727. L’avionneur souligne parmi ses succès son rôle dans l’éducation, de l’équipement des collèges au développement de programmes universitaires pour fournir de futurs employés « bien payés » à tous les échelons et « maintenir un secteur aérospatial vibrant ». Ray Conner, qui restera VP jusqu’en 2017, facilitera pendant les mois à venir la transition avec Kevin G. McAllister, 53 ans, PDG de GE Aviation Services où il était directeur général ventes globales et marketing depuis 2008.

La nouvelle unité Boeing Global Services, qui devrait être opérationnelle au troisième trimestre 2017, va regrouper la majorité des services clients des divisions Avions Commerciaux et Défense, Espace et Sécurité, ainsi que ceux de Jeppesen et Aviall. Un vétéran de chez Boeing, Stanley A. Deal, en prend la tête.

Boeing a d’autre part présenté la semaine dernière à Manille ses prévisions de ventes pour les 20 prochaines années : les compagnies aériennes en Asie du sud-est devraient avoir besoin de 3860 avions neufs, d’une valeur estimée à 565 milliards de dollars, tandis que l’avionneur s’attend à un investissement de 160 milliards de dollars pour 1020 avions neufs en Océanie. Ces deux marchés « restent importants pour Boeing car les compagnies continuent à ajouter des capacités, moderniser leurs flottes et modifier leurs modèles d’affaires afin de s’adapter à un marché très concurrentiel », explique Dinesh Kechar, Senior VP Ventes en Inde et Asie-Pacifique. Si la majorité de la demande ira vers des monocouloirs tels que les 737 MAX, « des bi-couloirs économiques » comme le Dreamliner et le 777X « seront également nécessaires afin que ces compagnies puissent ouvrir des routes jusque là impossibles », ajoute le dirigeant. Le rapport annuel souligne que 75% de la demande ira vers des monocouloirs en raison de l’augmentation du nombre de low cost ainsi que d’une croissance annuelle du trafic de 6,7% en Asie du sud-est et de 4,7% en Océanie.

Dans le monde entier, Boeing estime que 39.620 nouveaux avions seront nécessaires pendant les deux prochaines décennies.

http://www.air-journal.fr/2016-11-22-boeing-remplace-ray-conner-revise-ses-previsions-en-asie-du-sud-estoceanie-5173003.html

Commentaire(s)

  1. Prévisions qui se révèleront très utiles aux nouveaux arrivants chinois et autres sur ce marché des mono couloirs (75% selon Boeing).

  2. Alain45

    En gros estimation de Boeing pour 10 000 gros porteurs pour les 20 prochaines années.
    Ce qui est énorme !

  3. Plus que jamais l’avenir est aux services. Cela nous promet une jolie foire d’empoigne entre constructeurs, équipementiers, compagnie aériennes, avec chacune sa division MRO…
    Je ne serais pas surpris que dans quelques années, Boeing, Airbus et consorts tirent plus de revenus de leurs divisions « annexes » que de leur activité historique de constructeur.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter