Qatar Airways suivra ses avions minute par minute dès 2018

air-journal_globalbeacon-aireon-suivi-des-avions

La compagnie aérienne Qatar Airways sera la première à mettre en œuvre la solution de suivi des avions minute par minute GlobalBeacon, à partir de 2018. Une solution qui à terme devrait mettre fin au problème de la disparition des avions, comme dans le cas du vol MH370 de Malaysia Airlines.

La compagnie nationale du Qatar a annoncé le 27 septembre 2016 avoir signé avec l’équipementier Aireon, avec une installation à partir de 2018 qui lui permettra de battre de trois ans le délai fixé par l’OACI pour un suivi des avions commerciaux automatique au moins toutes les quinze minutes en temps normal (et toutes les minutes en cas de détresse). La solution GlobalBeacon est basée sur des satellites ADS-B, et enverra minute par minute des informations sur le vol dans le système FlightAware (dont Qatar Airways va intégrer l’API Firehose) : la compagnie comme le contrôle aérien disposeront ainsi en quasi-permanence d’informations incluant le numéro de vol, l’aéroport de départ et celui de destination, le plan de vol, la position et le temps estimé d’arrivée. L’avantage d’une solution basée sur satellite est d’augmenter le suivi des avions par des radars traditionnels aux océans, déserts et autres zones désolées.

Outre le fait que les recommandations de l’OACI seront « dépassées de loin », Le PDG de Qatar Airways Akbar al Baker explique dans un communiqué que l’adoption de la solution GlobalBeacon va « en outre améliorer la gestion de la flotte grâce aux mises à jour minute après minute ». Du côté d’Aireon, le CEO Don Thoma souligne qu’aucune avionique additionnelle ne sera nécessaire dans les quelque 190 avions de la compagnie de l’alliance Oneworld (et tous ceux déjà équipés de transpondeurs ADS-B). GlobalBeacon sera activé dès la fin de déploiement des 66 satellites NEXT d’Iridium en orbite basse, qui « couvriront » la planète entière.

air-journal_Malaysia Airlines MH370 puzzleRappelons que l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a adopté en mars dernier les nouvelles normes « visant à prévenir la perte d’aéronefs commerciaux en détresse dans des régions isolées », suite à la disparition toujours inexpliquée du vol MH370 de Malaysia Airlines en 2014, qui survenait déjà après celle du vol AF447 d’Air France entre Rio et Paris en 2009. Les nouveaux amendements de l’Annexe 6 à la Convention de Chicago (Exploitation technique des aéronefs), qui entreront en vigueur d’ici à 2021, portent principalement sur les points suivants : obligation pour les aéronefs d’avoir à bord des dispositifs autonomes de suivi en cas de détresse, pouvant transmettre de manière autonome les informations sur la position au moins une fois par minute s’il y a lieu ; obligation pour les aéronefs d’être équipés de moyens permettant de récupérer et de rendre disponibles en temps opportun les données des enregistreurs de bord ; prolongement à 25 heures de la durée des enregistrements de conversations dans le poste de pilotage, afin qu’ils couvrent toutes les phases de vol pour tous les types d’opérations. Selon Olumuyiwa Benard Aliu, Président du Conseil de l’OACI, ces amendements « viennent appuyer directement le concept d’opérations du Système mondial de détresse et de sécurité aéronautique (GADSS) que l’OACI avait proposé à l’époque ; désormais, ils contribueront grandement à la capacité de l’aviation de veiller à ce qu’il n’y ait plus de disparations de ce genre ». Ces nouvelles dispositions devraient « garantir que le lieu d’un accident sera connu immédiatement, dans un rayon de six milles nautiques, et que les enquêteurs pourront avoir accès aux données de l’enregistreur de bord de l’appareil rapidement et de manière fiable », a ajouté M. Aliu dans un communiqué ; « les opérations de recherche et sauvetage s’en trouveront ainsi largement améliorées et d’un meilleur rapport coût-efficacité ».

air-journal_Qatar Airways 777F 777-8X

http://www.air-journal.fr/2016-09-28-qatar-airways-suivra-ses-avions-minute-par-minute-des-2018-5170122.html

Commentaire(s)

  1. Bravo Qatar!!! Maintenant, serait-il possible de créer un système où les PNT n’auraient pas accès à l’effacement des données du CVR (ce système ne fonctionne qu’au sol et est utilisé en général apres l’atterrissage)? Ca éviterait d’avoir des incidents (en général sans dommages matériels ou humains) où le CVR est bizarrement « vide » à cause d’une inadvertance d’un des membres d’équipage qui a appuyé sur le bouton d’effacement après l’ atterrissage

    • "l'effacement des données du CVRJustin Fair - 28 septembre 2016 à 18 h 46 min
      "l'effacement des données du CVRJustin Fair

      « l’effacement des données du CVR […] EST UTILISÉ EN GÉNÉRAL après l’atterrissage »
      ? Hum! Ça me semble quelque peu exagéré…En 30 ans, je n’ai jamais effacé, ni jamais vu un équipage effacer le CVR à l’issue d’un vol sans problème, comme vous semblez le suggérer; et même en cas de problème…Combien d’incidents, donnant lieu à enquête, où Le CVR a été volontairement effacé.? Vous seriez bien en peine de donner un chiffre irréfutable…Le DFDR, lui, est non effaçable et il peut être très loquace…

      • Ca n’est pas une habitude des equipages (puisque de toute façon les données s’effacent au fur et à mesure à cause de la durée maximale enregistrable), mais j’ai déjà vu à plusieurs reprises (2 ou 3) des rapports du NTSB où la bande avait été effacée par l’équipage afin d’éviter que les données du CVR soient visibles. Je tiens à préciser que ces événements sont apparus sur avions d’ancienne génération (727 et 737 classic).

  2. Yek

    Un systeme qui devrait etre rendu obligatoire à toutes les compagnies aériennes!

  3. QATAR est le premier à réagir ….Félicitations
    J’espère que d’ici 2 ans ce sera la tendance générale …. car la technologie existe depuis longtemps …et comme à l’accoutumée il faut toujours attendre une catastrophe pour réagir au lieu d’anticiper …!

  4. genius

    Et on peut compter sur Air France pour s’y mettre… dans 15 ans.

    Pourtant Air France en aurait bien besoin compte-tenu du nombre de crash que cette compagnie a connu : le 330 Rio-Paris, flingué en plein vol par un commandant de bord se réveillant tardivement et deux « jeunots » qui se contredisaient, le 320 d’Air Inter du Mont Saint Odile dont l’épave a été découverte trop tardivement par les secours, augmentant le bilan des victimes, achevées par le froid…

    S’agissant du Concorde et de l’Airbus 320 d’Absheim, on n’avait malheureusement pas besoin de localiser les avions, c’était filmé presque en direct…

    Et les pilotes d’Air France prétendre apprendre aux oiseaux à voler…

    Bref, il est urgent pour Air France de s’équiper d’un tel système, mais connaissant la réactivité de cette compagnie s’agissant des nouveautés/innovations, ce n’est pas demain la veille…

    • Vous comptez reposter ce copié-collé (à peine modifié ici pour donner l’illusion de rester plus ou moins en rapport avec le sujet) combien de fois ?

      Au passage:
      1- l’accident du Mont Ste-Odile, c’était Air Inter et non Air France.
      2- L’accident du Concorde n’a rien à voir, ni de près ni de loin, avec une erreur de pilotage. Bien au contraire, l’équipage a été exemplaire en faisant ce qui était possible pour limiter le nombre de victimes au sol.

      Bref, la malhonnêteté intellectuelle et la volonté de nuire sont flagrantes. Crédibilité: zéro.

  5. Yaloy

    Ces propos de comptoir sont navrants de parti pris et de mauvaise information ! Aux auteurs de l’article, j’aimerais signaler qu’AF suit ses avions par ADS-B et SATCOM à une fréquence nettement supérieure aux recommandations OACI, partout dans le monde, et ce depuis bien des années ! Cela a été signalé dans des reportages grand public que vous n’avez pas pu manquer…Merci d’exercer un rien de sens critique !
    Qatar n’innove en rien, elle suit le mouvement… mais comme c’est Qatar, on applaudit avec ébahissement et le lecteur s’adonne aux délices de l’AF bashing !
    Un jour viendra où vous n’aurez plus d’autre choix que de passer par Doha ou Dubaï pour vous rendre n’importe où dans le monde… Dommage.

  6. c’est quoi ce vieux air france bashing… il suffit de lire l’article pourtant je cite « Les nouveaux amendements de l’Annexe 6 à la Convention de Chicago, qui entreront en vigueur d’ici à 2021, portent principalement sur les points suivants : obligation pour les aéronefs d’avoir à bord des dispositifs autonomes de suivi »
    2021 c’est dans 5 ans… pas 15 ou plus comme le prétend @genius et je pense sans trop me tromper que les compagnies africaines ( 85% des incidents engageant blessé et morts ) sont bien moins sur que les compagnies européennes.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum