Boeing investit au Maroc

air-journal_Royal Air Maroc 787 rollout1

Boeing a annoncé son intention de créer un « écosystème industriel » dans le secteur aéronautique au Maroc, qui pourrait se traduire par la création de 8700 emplois.

Selon le protocole d’accord signé le 27 septembre 2016 à Tanger, l’écosystème créé par l’avionneur américain devrait générer un milliard de dollars de chiffre d’affaires à l’export, et impliquer l’implantation de 120 fournisseurs. Deux axes majeurs sont avancés : la production avec l’implantation de « fournisseurs de rang 1 et 2 » et le renforcement des installations existantes, et la formation au travers de programmes spécialement conçus par Boeing. Le ministre de l’Industrie marocain Moulay Hafid Elalamy y a ajouté « l’augmentation de leurs carnets de commandes », lors d’une intervention devant le roi. Au total, cet écosystème devrait entrainer la création de 8700 emplois spécialisés

Le ministre de l’Industrie a déclaré que « l’écosystème locomotive Boeing sera à l’aéronautique, ce que les écosystèmes locomotives Renault et PSA ont été à l’automobile, un véritable accélérateur ». Il rappelle qu’après avoir choisi le Maroc « à travers son association avec Royal Air Maroc et Safran en 2001 pour créer l’usine MATIS » à Casablanca, Boeing a de nouveau « opté pour le royaume » et franchit une nouvelle étape « dix fois plus importante » en y installant son écosystème.

L’industrie aéronautique marocaine a connu une croissance importante ces dernières années, comptant aujourd’hui 121 acteurs – six fois plus qu’il y a dix ans, ce qui place le Maroc au 15ème rang en termes d’investissements dans ce secteur. Boeing est présent dans le pays depuis près de 50 ans, et l’implantation de son écosystème « vient confirmer, une nouvelle fois la confiance dans l’attractivité du Royaume, la maturité de son économie et l’excellence de ses ressources humaines, autant d’atouts déterminants fruits de stratégies multidimensionnelles menées par l’Etat marocain, et d’une stabilité reconnue qui favorise durablement l’investissement et le développement ».

Le Maroc accueille également des activités industrielles d’Airbus, Bombardier, Lisi Aerospace, Daher, Ratier Figeac ou Aerolia entre autres, ou AFI KLM E&M (en coopération avec la RAM) pour la maintenance des avions.

http://www.air-journal.fr/2016-09-29-boeing-investit-au-maroc-5170176.html

Commentaire(s)

  1. Bilal

    Félicitation au maroc qui a sû mener ce projet à bien et dans la discrétion la plus total

  2. Kacem

    Félicitation pour le Maroc
    Je suis très content pour les Marocains et les Marocaines et je vous souhaite encore plus dans tous les domaines du développement.
    on ne change pas une équipe qui gagne.

  3. Excellente ambition du Maroc dans l avancé dans le domaine de l aéronautique qui entre autre ouvre une nouvelle orientation des étudiants vers ce secteur porteur dans le domaine du travail et montée en savoir technique de Pointe . Pourquoi aussi faire du Maroc une plate forme de formation aéronautique pour les pays d’Afrique.

  4. Et toujours pour des salaires de 200 euros par moi

    • tu sais même si les salaires du plus bas des ouvriers marocains était à 10000 euro mensuel certains trouverons encore des critiques infondé sur l’avancement du maroc et sot devellopement .

    • Aéroclub

      Toujours quelqu’un pour sortir une fausse information,
      Pour votre information Mr. Les 200€ dont nous fautes mention sont inférieur ah SMIC en vigueur au Maroc,
      Ceci dit la même chose a été sorti pour l’implantation de Renault-Nissan à Tanger, alors que la réalité est tout autre!
      Alors de grâce épargnez-nous des bêtises du genre et renseignez-vous avant de débiter une pareil ineptie!

    • Oui un pays de rêve , c’est pour cela que l’émigration continue.

  5. Très bonne idée pour le développement et pour le Maroc.Du travail c’est toujours bon pour l’économie du pays.

  6. @jonas nos societes ce sont enrichies grace aux comerces d’esclaves et du travail forces la c’etait gratuit et ca ne choquait persone ne donnont pas de lecons aux marocains qui progressent lentement mais surement a travers des partenarias avec des partenaires aussi puissants et pionnier que Boeing

  7. @Jonas le SMIC au Maroc est de 3000 Dh (330 $) c’est le plus haut de tout le continent loin devant les SMIC pratiqués en Afrique du Sud, en Algérie et au Nigeria qui arrivent sensiblement tout trois en deuxième position tout en restant inférieurs a 150 $ par mois depuis la dégringolade de la monnaie de ces pays sous l’effet de la baisse des minerais. Tout les salariés des activités Automotive sont payés plus que le SMIC. Les employés de l’aeronautic sont encore mieux rétribués mais ce n’est pas cela qui dissuade les constructeurs si ça ne tenait qu’au salaire Boeing aurait choisi un des 50 autres pays africains ou les revenus sont plus faibles.

    D’autre part, AMHA il ne faudrait pas voir cet ecosysteme comme un concurrent a aucun autre site en France au contraire ce dernier sera une excellente opportunité aux ingénieurs français qui pourront s’installer a Tanger. Si Boeing n’avait pas lancé ce chantier au Maroc il l’aurait fait au Mexique ou au Japon ou je pense les cadres français n’auraient aucune chance d’etre recrutés.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum